Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à savoir avant de lire le nouveau "Millénium 4"

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Août 2015, 14:49pm

Catégories : #LIVRES-A-LIRE, #NEWS

10 choses à savoir avant de lire le nouveau "Millénium 4"

L'épisode 4, Ce qui ne me tue pas, sort enfin en librairie. Voici ce qu'il faut savoir sur le livre le plus attendu de la rentrée :

Une sortie mondiale, comme un iPhone : Rien qu'en France, il a fallu dix jours d'impression, 300 tonnes de papier et une quinzaine de semi-remorques pour 500 000 exemplaires mis en place d'entrée.

Une protection maximale : Par crainte du piratage, le niveau de sécurité pour "Millénium 4" a atteint un niveau record. David Lagercrantz a travaillé sur deux ordinateurs, l'un connecté à Internet pour ses recherches, l'autre non pour taper le texte. Les copies ont été livrées dans le monde par coursiers, les traducteurs ont œuvré coupés du monde extérieur, les imprimeries, les camions étaient surveillés jour et nuit. L'éditeur suédois et Lagercrantz ont même élaboré un "langage codé" pour échanger par SMS à propos du roman.

Ce que l'auteur ne dit pas forcément : Qu'il s'appelle David Gunnar Franciscus Lagercrantz. Gunnar d'après le poète et écrivain suédois Ekelöf, et Franciscus d'après La Divine Comédie. Une idée de son père, Olof Lagercrantz, homme de lettres, éditeur et journaliste connu et reconnu en Suède pour ses biographies d'écrivains, notamment celle de Dante. Autre héritage de son père, son bel appartement dans le quartier chic de Södermalm. L'homme en effet, bien avant que le marché de l'art ne s'enflamme, avait acheté la toile Le Phare II du dramaturge August Strinberg. À la revente, il en a tiré 15,6 millions de couronnes (1,5 million d'euros), réparties entre ses enfants. Merci, papa.

 

 

Ce qu'on va apprendre dans le tome 4 : "Ce que nous ignorons du passé, du père, du talent pour le piratage informatique de Lisbeth, que j'adore. J'ai plus de mal avec Blomkvist et son rapport aux femmes", nous confie Lagercrantz à Stockholm.

Polémique en Suède : Pour succéder à Stieg Larsson, l'auteur disparu des trois premiers volumes, l'éditeur a choisi un héritier de la noblesse suédoise. Ça sent la lutte des classes. "Nous venons de milieux très différents", admet Lagercrantz. Pour Eva Gabrielsson, l'ex-compagne de Larsson au cœur d'un procès pour la succession contre le père et le frère de Larsson, il s'agit d'un choix "cupide". "Il est fructueux", nous assure Lagercrantz.

La morsure du dragon : Les Australiens ont lancé un casting cet été, trouver la femme qui offrirait son dos pour se faire tatouer un dragon géant, comme Lisbeth Salander… L'heureuse élue serait ainsi devenue la première femme-sandwich à vie avec un "tatvertising", tatouage publicitaire entre les omoplates. L'initiative, jugée insultante, a été sabordée. Trop tard, le buzz était lancé.

Stockholm, la capitale mondiale du thriller : Les fans accourent du monde entier à Södermalm, le quartier où habitent Salander et Blomkvist, pour fouler les lieux cultes de la série. Si bien que la ville s'est "milléniumisée", offrant une balade étonnante, le "Millénium Tour". Toutes les infos sont là : www.visitsweden.com et sur le blogwww.blog.stockholmize.com

Les chiffres de la trilogie : la trilogie Millénium (tome 1, 2, 3), parue chez Actes Sud entre 2006 et 2007, s'est vendue en France à 4 millions d'exemplaires. Publiée dans 43 pays (82 millions d'exemplaires vendus dans le monde), adaptée en films en Suède, aux États-Unis, en série et en BD, les revenus générés sont estimés à 4 milliards de dollars.

- Punk is not dead : Il porte un nom de terreur de l'Ouest chatouilleux de la gâchette. John John Jesse est l'homme qui donne son visage à Lisbeth Salander. Artiste peintre du Lower East Side rebelle des années 1980, avant la gentrification de New York, il a été bassiste du groupe punk-rock Nausea. Fan des Ramones, adepte de la provoc, ses punkettes à clous croisées avec des bimbos de manga donnent un érotisme délicieusement morbide. La maison Actes Sud l'a flairé avant même les galeries branchées de Manhattan et Miami Art Basel, aussi.

Relooking : L'habit historique de la collection Actes noirs, rouge et noir avec un médaillon (celle qui a lancé la vague du polar nordique en France), tire sa révérence. Nouvelle traduction pour la trilogie Millénium, nouvelle identité pour la maison qui perd l'ovale de l'illustration, mais conserve son liseré rouge. 

 Lepoint

Commenter cet article

Archives