Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 accessoires de footballeurs qui font la différence

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Août 2015, 13:23pm

Catégories : #FOOTBALL, #INSOLITE, #SPORTS, #PEOPLE

10 accessoires de footballeurs qui font la différence

Si il y a un truc avec lequel on ne plaisante pas à la direction de l'arbitrage, c'est la tenue des footballeurs : rentrez moi ce maillot dans le short, remontez moi ces chaussettes et veuillez mettre un cuissard raccord avec le reste, et dégagez moi toutes ces breloques autour de votre cou. Malgré tout, certains joueurs ont réussi faire passer des trucs entre les mailles des filets sous des prétextes médicaux notamment et se différencier un peu plus du footeux moyen. Une légende se construit aussi avec des accessoires.

1. Le casque de Cech
On recommande toujours de porter un casque en deux roues, quand on fait du parapente et quand on joue contre des équipes de bourrins de Premier League. Après un choc avec le genou d'un joueur de Reading, Petr Cech se fait diagnostiquer un traumatisme crânien et doit, depuis 2007, jouer avec un casque de rugbyman pour protéger sa boite crânienne fragilisée.

2. Les lunettes du futur de Davids
Une opération pour un glaucome en 1999, et Edgar Davids est contraint de porter des lunettes de protection, entre la visière de soudeur et les lunettes de plongée. Cette protection n'était que provisoire, mais le joueur ayant investi dans des lunettes super-stylé décide de les garder.

3. Le plâtre de Beckenbauer
Si d'autres joueurs ont joué avec un bras dans une attèle, comme Drogba ou Cantona, on se souvient surtout de ce match entre l'Italie et la RFA que Beckenbauer dispute malgré un bras en écharpe. Cette abnégation contribuera davantage à faire de cette finale de Coupe du Monde le "Match du Siècle" que la floppée de buts dégueulasses auxquels il a donné lieu.

4. La flaque de pommade sur le torse de Vieira
Il fut une époque où on ne pouvait pas regarder l'Equipe du Dimanche sans se demander comment se débrouillait Patrick Vieira pour toujours avoir une flaque de morve sur le maillot, comme s'il venait d'éternuer sans mettre un mouchoir devant sa bouche. En fait non, c'était de la pommade mentholée pour se dégager les bronches et mieux respirer pendant les courses folles qu'il effectuait dans l'entre-jeu des Gunners. Admettons.

5. Le Masque de Zorro Nenê
Le joueur parisien s'est fracturé la pommette contre Reims. Son retour sur les terrains s'est fait avec un masque de protection, fabriqué en Italie, qui lui donne un air de super-héros. Possible que le Brésilien décide de le garder même au terme de cette convalescence.

6. Le bracelet électronique de Pennant
L'un des grands espoirs d'Arsenal aura le privilège d'expérimenter un gadget sans raison médicale apparente, si ce n'est une propension pathologique à conduire bourré. Comme Jermaine Pennant avait déjà perdu son permis quelques mois plus tôt, c'est avec un bracelet électronique sous la chaussette que le joueur retrouve les terrains. Une légende est née.

7. Le scalpel de Rojas
Au rayon des accessoires insolites, le gardien de but chilien Roberto Rojas a fait fort ce soir de septembre 1989. Une lame cachée dans le gant, le portier s'écroule et s'auto-mutile discrètement afin d'accuser un projectile venu des supporters brésiliens. Les Chiliens refusent de reprendre la rencontre après ce faux-incident, mais Rojas se fera gauler et suspendre à vie. Mais c'était beau.

 
8. L'écarteur de narine de Nenê

Egalement adopté par Neymar, ce "dilatateur nasal" semble avoir trouvé son marché au Brésil. Si vous avez peur que votre narine se ferme parce que vous respirez trop fort, vous contraignant à respirer par la bouche au risque d'avaler un brin d'herbe fraichement coupé, misez sur ce truc qui permettrait également d'éviter les ronflements.

9. Le protège-dent de Ronaldo
Le protège-dent peut s'avérer utile, notamment pour les gardiens du but, pour minimiser la casse en cas de contact (avec Zlatan par exemple). Mais quand Cristiano en met un pour un derby madrilène, l'accessoire contribuerait à l'alignement du crane et de la poitrine et améliorerait les performances physiques. Tiger Woods serait déjà client et le Milan AC aurait passé commande.

10. Le bandana de Papin
Les années 1990 n'ont pas eu que du bon, et on cachera certainement à nos enfants plus tard, dans notre collection de maillot, l'édition mi-manches longues Panasonic de l'OM qui nous a pourtant laissé de bons souvenirs de football. Et quand on devra expliquer à nos gamins que le capitaine de cette redoutable formation, Jean-Pierre Papin, avait opté pour un bandana noir et blanc noué sur le biceps en guise de brassard, on ne pourra plus dire que le foot, c'était mieux avant. Pourquoi pas une queue de renard en porte clé ou des santiags à crampons tant qu'on y est ?

11. (bonus) La bandelette de Maoulida
Pas complètement un "accessoire" à proprement parlé, dans le sens où il n'a strictement aucun intérêt dans les performances du buteur aux multiples clubs, mais bien une petite finesse cachée dans la chaussette. Un morceau de strap qu'il sort après chaque but où il inscrit des messages de remerciement à qui de droit (C'est pour vous coach, Merci maman...) ou informatif (vends Clio Super S, bon état peu servi). Avec un peu de recul, on réalise que le premier utilisateur en France de petits messages courts, pas forcément intéressants mais que tout le monde lit, c'est lui. Toifilou Maoulida venait d'inventer Twitter. Dingue.

Et vous, vous avez des gadgets à la limite du règlementaire quand vous jouez au foot? 

 Yahoo

Commenter cet article

Archives