Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une consommation élevée d'orange augmenterait le risque de mélanome

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Juillet 2015, 11:17am

Catégories : #FRUITS, #ALIMENT, #BOISSON, #PEAU, #CANCER

Une consommation élevée d'orange augmenterait le risque de mélanome

Attention à l'excès d'agrumes ! À en croire une vaste étude américaine, publiée dans le Journal of Clinical Oncology, une consommation élevée d'orange et de pamplemousse permettrait de réduire significativement le risque de mélanome, la forme la plus dangereuse de cancer de la peau. En cause, d'après les scientifiques ? Les furocoumarines, des agents toxiques photosensibles qui favoriseraient la sensibilité de la peau face aux rayons ultraviolets. En France, plus de 11.000 personnes décèdent chaque année à la suite d'un mélanome, d'après l'Institut national du cancer, qui estime que le nombre de nouveaux cas de mélanome cutané dans le monde devrait encore doubler au cours des vingt prochaines années.

 

 

 Méthodologie : les assiettes de 100.000 américains passées au crible
Des scientifiques de l'université Brown aux États-Unis ont scruté en détail les habitudes alimentaires de près de 100.000 personnes outre-Atlantique, en tenant compte de leur style de vie, du tabagisme et de la consommation d'alcool. Parmi eux, 1870 cobayes ont retenu leur attention.

 

 

 Ce que l'étude a montré : avec les agrumes, le risque de mélanome augmente de 36%
En observant leurs assiettes, les chercheurs ont constaté que les personnes qui consommaient chaque jour un pamplemousse et une orange (ou 270 ml en jus) avaient un risque de cancer 36% plus élevé que ceux qui en consommaient moins de deux fois par semaine. D'après eux, le principal responsable sont les furocoumarines (aussi appelées psoralènes). Ces substances sont produites par les plantes en tant que mécanisme d'auto-défense. Elles ont pour effet de rendre la peau beaucoup plus sensible aux rayons ultraviolets.

 Ce que cela va changer : privilégiez les fruits entiers aux jus d'agrumes 
L'American Society of Clinical Oncology a jugé les résultats de cette étude "intriguants", estimant toutefois qu'il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions définitives. Le Dr Marianne Berwick, chercheuse au département de médecine interne de l'université du Nouveau-Mexique, se dit pourtant sceptique. Elle souligne notamment le fait que le risque de mélanome était plus important lorsque les agrumes étaient consommés sous forme de jus. 

 Metronews

Commenter cet article

Archives