Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


San Francisco, ville des inégalités

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Juillet 2015, 23:28pm

Catégories : #ETATS-UNIS, #ECONOMIE

San Francisco, ville des inégalités

Il y a plusieurs façons de calculer, mais le résultat semble le même : San Francisco est la ville américaine où les inégalités économiques s'accentuent le plus rapidement et où la richesse est aussi mal partagée que dans des pays en développement comme le Rwanda.

 

Un sans-abri à San Francisco. Photo : R-C/Yanik Dumont Baron

 

Une ville de riches

Les familles les plus riches gagnent près de 425 000 $ par année, soit 17 fois plus que le revenu versé aux plus pauvres, qui représentent 20 % de la population. « C'est une ville de PDG de la tech et de petits baristas », expliquait l'éditorialiste Foon Rhee dans le Sacramento Bee ce printemps. 

Mais il n'y a pas que les grands patrons qui gagnent beaucoup dans cette ville. Les employés du secteur des nouvelles technologies ont un salaire moyen deux fois plus élevé qu'une famille moyenne américaine. Et beaucoup d'entre eux veulent habiter San Francisco. Les spéculateurs et les propriétaires d'immeuble s'en frottent les mains.

 

De nouveaux condos à San Francisco. Photo : R-C/Yanik Dumont Baron

 

Cette nouvelle « ruée vers l'or » fait aussi bien des mécontents. Les avis d'éviction ont grimpé en flèche.

Une grand-mère forcée de quitter l'appartement qu'elle occupe depuis des décennies; un artiste qui doit renoncer à un son studio à prix abordable; une ONG dont les locaux seront démolis pour faire place à une nouvelle tour de bureaux.

 

Intersection où un projet de condos de luxe est prévu. Photo : R-C/Yanik Dumont Baron

 

« Lorsqu'un projet de construction de logements de luxe a été annoncé à cette intersection, les locataires d'au moins quatre édifices concentrés dans un pâté de maisons ont reçu des avis d'éviction. »— Sarah Sherburn-Zimmer, du groupe militant Housing Rights Committee

Même chose pour le prix des logements. Des appartements d'une seule chambre à coucher se louent souvent à plus de 3000 $ par mois. Besoin de deux chambres à coucher dans le réputé quartier Mission District? Il vous faudra probablement payer de 5000 $ à 6000 $. Pas étonnant que bien des gens aient déménagé, quitté leur quartier ou la ville.

« Les familles de classe moyenne? Pratiquement, seules les familles riches peuvent habiter San Francisco [...] C'est la folie! »— Tim Redmond, journaliste et militant

 

Une murale à San Francisco. Photo : R-C/Yanik Dumont Baron

 

San Francisco est en quelque sorte une ville divisée. Plusieurs tentent de résister, de freiner le mouvement d'embourgeoisement

En mai, des centaines de manifestants ont envahi l'hôtel de ville. Ils réclament un moratoire sur les nouvelles constructions dans le quartier Mission District. Peine perdue. La colère s'exprime sur des murales, dans les conversations.

 

 

À l'intersection de Gentrification et Eviction

Découvrez un secteur de Mission District qui incarne la transformation de San Francisco

Pour consulter la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

 

 

La voiture n'est plus l'ennemi numéro un ici. C'est plutôt le Tech Bus ou Google Bus, cet autobus nolisé qui transporte les employés de la Silicon Valley vers leur domicile situé dans les quartiers branchés de la ville.

 

Autocollant. Photo : R-C/Yanik Dumont Baron

 

Bien sûr, il y a aussi du bon dans cet embourgeoisement. Des quartiers comme le Mission District sont plus sécuritaires. Les commerçants ont plus de clients, plus de revenus. La Ville a plus de moyens. 

Le reportage radio de Yanik Dumont Baron sera présenté ce soir à L'heure du monde dès 18 h sur ICI Radio-Canada Première. 

Ce que bien des gens craignent, c'est que l'identité de San Francisco se perde avec ce rapide changement de population. Qu'elle devienne une ville américaine comme les autres, sans ses marginaux, ses éclectiques et ses rêveurs.

C'est la crainte d'Evan Wilkenstein. Ce jeune professeur milite contre les évictions et tente aussi de ne pas se faire expulser de l'appartement qu'il occupe depuis une dizaine d'années.

« San Francisco risque de passer d'une communauté diversifiée vibrante et prospère à un terrain de jeu pour les riches! Je ne veux pas que cette ville ressemble au Upper East Side de Manhattan. Je veux que cette ville demeure spéciale, avec ses voix, son âme. »— Evan Wilkenstein

 

Autre murale à San Francisco. Photo : R-C/Yanik Dumont Baron

Commenter cet article

Archives