Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 10 moments insolites qui ont marqué le Tour 2015

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Juillet 2015, 15:31pm

Catégories : #TOURDEFRANCE, #SPORTS, #VÉLO

Les 10 moments insolites qui ont marqué le Tour 2015

finale de la course la plus prestigieuse au monde. Alors que le peloton a enfin franchi la ligne d'arrivée sur les Champs-Elysées, retour sur les moments insolites de l'épreuve.

La chute ridicule d'un spectateur

Chaque année, la Grande Boucle attire les foules sur les routes françaises. A tel point que certains spectateurs sont prêts à tout pour ramener chez eux un objet collector de l'événement sportif du mois de juillet. C'est le cas de cet homme, très réactif, qui s'est élancé pour récupérer le bidon d'un coureur lors de la 2e étape entre Utrecht et Zélande. Mais dans la précipitation, le spectateur s'est pris les pieds dans le trottoiret a chuté. A savourer sans modération.

L'énorme chute du peloton en Belgique

La 3e étape du Tour de France, entièrement belge entre Anvers et Huy, s'annonçait radieuse. Puis à 58 kilomètres de l'arrivée, elle s'est transformée en véritable cauchemar pour une vingtaine de coureurs. Une chute spectaculaire a dynamité le peloton, obligeant même Christian Prudhomme à neutraliser la course à deux reprises. Plusieurs coureurs, à l'image de William Bonnet, Simon Gerrans ou encore Tom Dumoulin, n'ont pu continuer après ce choc violent. Ce fut le premier tournant de ce Tour 2015.

 

La conséquence inattendue de l'explosion de joie d'un directeur sportif

Dans la foulée de la victoire de Tony Martin lors de la 4e étape de la Grande Boucle, Davide Bramati, le directeur sportif d'Etixx-Quick Step, n'a pu s'empêcher d'exulter dans sa voiture. Mais dans l'euphorie de la victoire de son coureur, il en a oublié de mettre sa ceinture de sécurité. Par mégarde, la formation belge a publié cette scène de joie sur YouTube et la direction de course a visionné les images. Pour son manque d'attention envers la sécurité routière, celle-ci l'a donc exclu du Tour pour une journée. Cocasse.

Davide Bramati explose de joie après la victoire de Tony Martin.

Davide Bramati explose de joie après la victoire de Tony Martin.

Un coureur évite une vache en pleine descente

Warren Barguil ne risque pas d'oublier la descente qui a suivi son passage au sommet du col du Tourmalet. Lancé à toute allure sur le bitume, où certains coureurs peuvent dépasser les 90 km/h dans certaines portions, le coureur français a eu la surprise de voir une vache s'inviter sur la chaussée. Sans paniquer, il a pu anticiper la trajectoire du bovin pour l'éviter. Une belle frayeur qui aurait pu mal se terminer pour lui.

 

Chris Froome aspergé d'urine et traité de dopé

Depuis la révélation du dopage de Lance Armstrong, difficile d'être Maillot Jaune sur le Tour de France. Christopher Froome en a fait l'amère expérience lors de la 14e étape entre Rodez et Mende. Après l'arrivée à Mende, le leader de la Sky a en effet déclaré avoir reçu de l'urine sur le visage pendant l'étape. Un comportement qui a éveillé la colère de l'équipe Sky.

Un coureur mis hors-course pour avoir fait 100 mètres en voiture

Fin de Tour cauchemardesque pour Eduardo Sepulveda. Le coureur argentin a été exclu de la Grande Boucle pour avoir enfreint le règlement de l'épreuve. Au sommet du col de l'Escrinet, il a cassé sa chaîne. Son directeur sportif, Emmanuel Hubert, n'a pas aperçu tout de suite son coureur et n'a pu s'arrêter qu'une centaine de mètres après lui. L'Argentin a donc été obligé d'effectuer la courte distance qui le séparait de son assistance. Mais Sepulveda a commis l'erreur de monter dans la voiture d'une autre équipe pour ne pas perdre de temps. Une pratique formellement interdite par le règlement. Le coureur a donc été exclu du Tour. Sévère…

Un dirigeant lance un bidon sur un caméraman

L'ambiance était tendue cette année sur le Tour de France. Et ce n'est pas Sean Yates qui dira le contraire. Au cours de la 15e étape entre Mende et Valence, le responsable de l'équipe Tinkoff-Saxo n'a pas du tout apprécié qu'une caméra-moto gêne Peter Sagan alors que celui-ci était en difficulté. Pour montrer son mécontentement, Sean Yates s'en est pris au personnel de France Télévisionsen jetant un bidon sur un caméraman sous les yeux d'un gendarme médusé. Le soir-même, le véhicule de l'équipe Tinkoff-Saxo et le fautif ont été suspendus le temps d'une journée. Ambiance…

 

La chute spectaculaire d'un coureur dans un virage

Tour de France décidément mouvementé pour Warren Barguil. Après avoir évité une vache de peule coureur de la formation Giant-Alpecin a provoqué l'impressionnante chute de Geraint Thomas. Dans un virage très serré, le Français est arrivé beaucoup trop vite après une longue portion en descente. Dans l'incapacité de freiner à temps, Barguil est allé percuter le coéquipier de Chris Froome. Thomas, qui se trouvait à l'extérieur de la courbe, n'a pu rectifier sa trajectoire dans la foulée, ni même éviter le poteau électrique qui lui faisait face, avant de tomber dans le fossé. Une mésaventure spectaculaire, mais plus de peur que de mal à l'arrivée.

 
Le bras d'honneur d'un spectateur à Chris Froome

Tout au long du Tour, le leader de la Sky a été contraint de vivre avec des suspicions de dopage à son égard. Sur la route, cette défiance s'est traduite par le comportement irresponsable et agressif de quelques spectateurs qui le considèrent comme un coureur dopé. Lors de l'ascension du col de la Croix-de-Fer, Christopher Froome a ainsi été la cible de plusieurs bras d'honneur de la part d'un homme imprudent et très avancé sur la chaussée dans un virage. A la poursuite de ses principaux rivaux, le Britannique n'a pas bronché et a poursuivi son ascension.

 
Après le bras d'honneur, les crachats

La route jusqu'aux Champs-Elysées n'a pas été de tout repos pour Christopher Froome. Déjà victime de la bêtise d'un spectateur qui lui a adressé des bras d'honneur dans l'ascension du col de la Croix-de-Ferle Britannique s'est fait cette fois cracher dessus dans le final de la montée vers la Toussuire. Un geste «courageux» qui n'a pas échappé aux caméras. Bis repetita le lendemain dans l'ascension de l'Alpe d'Huez. Un spectateur s'est à nouveau avancé sur la chaussée pour cracher sur le Maillot Jaune. Il était temps que la Grande Boucle s'achève pour le leader de la Sky.

Lefigaro

Commenter cet article

Archives