Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 10 bienfaits du melon sur la santé

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Juillet 2015, 14:56pm

Catégories : #FRUITS, #NUTRITION, #ALIMENT, #VÉGÉTARIEN, #SANTE-BIEN-ETRE

Les 10 bienfaits du melon sur la santé
Riche en vitamines et bêta-carotène, il regorge de nutriments bons pour la santé et aide à s’hydrater. Et apporte une touche de fraîcheur aux menus estivaux.

De juin à septembre, le melon constitue une entrée ou un dessert express qui plaît au plus grand nombre. De la famille des concombres et pastèques, il est considéré botaniquement comme un légume en dépit de sa saveur sucrée.

• Un aliment bénéfique pour la santé

Le melon doit sa jolie couleur orangée à un pigment, le bêta-carotène,dont il est l’aliment le plus concentré après la carotte. Ce nutriment se transforme en vitamine A dans l’organisme et exerce une action antioxydante préventive du vieillissement prématuré des cellules. Il contribue à protéger du cancer de l’œsophage et fournit de la vitamine B9, essentielle pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires.

Il contribue à l’hydratation: Constitué de près de 90% d’eau, il est rafraîchissant: un quart équivaut à un petit verre d’eau. Il est aussi légèrement diurétique grâce à son potassium et un faible apport de sodium (sel). L’été, il aide à compenser la transpiration et prévenir les jambes lourdes. 

Il est plutôt digeste: Avec moins de 1% de fibres, de nature peu irritante, il compte parmi les fruits recommandés en cas d’intestin sensible. Pour ceux qui pensent mal le tolérer, il est plus digeste consommé à température ambiante que froid.

Il est peu énergétique: Sa teneur en sucres dépend de sa variété et de l’ensoleillement. La plupart des melons du commerce sont plus sucrés qu’autrefois (10 à 12% de sucre), l’équivalent des pommes ou pêches. Son apport énergétique est d’environ 80 kcal pour 150 g, moins qu’une crudité assai­sonnée d’une cuillerée d’huile (110 kcal). En cas de diabète, mieux vaut ne pas cumuler melon et fruit dans le même repas. 

• Un aliment frais, à servir à l'apéritif, en entrée ou au dessert 

À l’apéritif, il se découpe en billes. En entrée, il est servi avec ou sans porto ou jambon de Parme, et peut entrer dans une salade composée mêlant concombre, avocat, fêta ou chèvre. En dessert, il rejoint les salades de fruits ou est mixé en soupe fraîche relevée de zeste d’agrume, de menthe, de verveine…

Il se garde 48 heures dans une pièce fraîche ou le bac à légumes du réfrigérateur, emballé dans un sac ou une boîte hermétique pour ne pas communiquer son odeur aux autres aliments.

• Melon: 4 critères pour bien le choisir

- Un bon melon doit être lourd et odorant à température ambiante. La largeur de l’aréole dépend de la variété, elle ne présume en rien du goût du melon.

- Le pédoncule se décolle? Le melon est à maturité. S’il reste fermement attaché, il a pu être cueilli trop vert et risque de ne pas être sucré.

- Le melon se craquelle? Il est bien mûr. À consommer sans attendre.

- L’ étiquette peut indiquer "Teneur minimale garantie en sucre: 10%."Certains producteurs certifient en effet une teneur minimale en sucre. L’étiquette peut aussi indiquer un signe de qualité (Label Rouge) ou une Indication géographique protégée (Quercy, Haut Poitou…). 

 Notretemps

 

Commenter cet article

Archives