Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le plus célèbre baron de la drogue mexicain s'évade de prison

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Juillet 2015, 13:50pm

Catégories : #NEWS, #MEXIQUE

Le plus célèbre baron de la drogue mexicain s'évade de prison

Considéré comme l'un des narcotrafiquants les plus puissants du monde, Joaquin «El Chapo» Guzman est parvenu à s'échapper d'une prison de haute sécurité du Mexique. Il avait été arrêté en 2014 après une cavale qui avait duré treize ans.

Son surnom est célèbre au Mexique et dans l'univers de la lutte contre les trafics de drogue. Joaquin Guzman, alias «El Chapo», l'un des narcotrafiquants les plus puissants du monde, est parvenu à s'échapper de la prison de haute sécurité d'Altiplano, à 90 kilomètres à l'ouest de la capitale Mexico, où il était incarcéré depuis un peu plus d'un an.

Guzman a été aperçu pour la dernière fois samedi soir, près de la salle de douche de la prison où sont incarcérés les principaux chefs de cartels, avant de disparaître. Son évasion a été confirmée par la Commission nationale de sécurité (CNS). «Après avoir constaté qu'il ne réapparaissait pas», une alarme a été lancée et «son évasion a été confirmée», précise la CNS, sans toutefois donner davantage de détails, pour l'heure, sur les circonstances de cette disparition.

Des recherches ont été lancées dans la zone pour retrouver le fuyard, ainsi que sur les routes des États voisins. Les vols depuis l'aéroport voisin de Toluca ont par ailleurs été suspendus. Une conférence de presse devrait être organisée dans la journée de dimanche.

Une précédente cavale de 13 ans

«El Chapo», diminutif de «chaparro» («courtaud»), en référence à sa taille de 1,64 mètre, s'était déjà évadé d'une prison de haute-sécurité en 2001, en se cachant dans un panier à linge sale. Par la suite, il avait pu rester hors de portée des forces de l'ordre en corrompant policiers et personnalités politiques, mais aussi en développant un incroyable réseau de tunnels reliant ses sept demeures à Mazatlan, dans l'État de Sinaola, le tout assorti d'un matériel high-tech performant.

 

Après 13 ans de traque, des militaires avaient réussi à le capturer en février 2014, lors d'un raid nocturne dans un quartier touristique de Mazatlan. Guzman, 58 ans, était alors le baron de la drogue le plus recherché au monde, à la tête du puissant cartel de Sinaola. Sa tête était mise à prix aux États-Unis pour 5 millions de dollars (4,5 millions d'euros), et au Mexique, où l'offre était de plus de 2,2 millions de dollars (1,8 millions d'euros).

Cette deuxième évasion est un coup dur pour le président Pena Nieto en route actuellement vers la France où il doit effectuer une visite d'Etat de quatre jours à partir de lundi. Son gouvernement s'était engagé à arrêter ce baron de la drogue, puissant et craint. Après son arrestation, les autorités avaient exhibé devant les caméras ce petit homme moustachu, en chemise blanche, entouré de deux soldats de la Marine mexicaine.

Son trafic avait eu des répercussions jusqu'en France, où plusieurs particuliers, pensant investir leur argent sur des sites spécialisés, l'avaient en réalité transmis à des escrocs dont Joaquin Guzman.

 

Joaquin Guzman apparaissait régulièrement sur la liste des hommes les plus riches de la planète publié par le magazine Forbes, jusqu'à ce que la publication annonce qu'il lui était impossible d'estimer les biens du narcotrafiquant.

Le cartel de Sinaloa a mené une guerre sanglante contre les forces armées et contre les cartels rivaux, dont le cartel des Zetas. Depuis 2006, plus de 80.000 personnes ont été tuées dans les violences liées au trafic de drogue au Mexique.

 

Commenter cet article

Archives