Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ce que vous devez savoir sur le BAC 2015 au Bénin

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Juillet 2015, 02:51am

Catégories : #AFRIQUE, #ÉDUCATION, #ECOLE

Ce que vous devez savoir sur le BAC 2015 au Bénin

Nous étions le vendredi dernier avec un réseau de journalistes s’intéressant à l’éducation au siège du RJCE Benin (de Gérard Senakpon Guedegbe). Nous avons essayé d’analyser, de décrypter les résultats des examens. Voici une partie de ce que nous avons dit : 
116865 candidats sont inscrits au Baccalauréat session unique de juin 2015. 
Le nombre d’admis est 39735(34%). 81% environ des admis sont des gens qui ont déjà été au Bac au moins une fois (parfois 3 à 4 fois). 19% des 34% d’admis sont allés au Bac pour la première fois !!! Sans les redoublants, vous voyez le taux d’admissibilité ?
Le nombre de candidats ayant échoué est de 77.130 (66%). D’après les chiffres de la DOB, au moins 10.000 candidats ont été encore ajourné cette année. 
Voici le coût l’échec des candidats pour les parents. Les parents dépensent en moyenne 250.000F par enfants et pour la terminale, soit 77.130x250.000F = 19 milliards 282 millions 500 milles de perdus pour le Bac 2015. L’Etat béninois dépense 81.000F par candidats par an soit au total 81.000Fx77.130. 
Le Bac étant l’examen le plus sérieux du Bénin sur le plan organisationnel et même des résultats qui ne sont jamais tripatouillés pour les beaux yeux des PTF, le taux d’échec doit être pris au sérieux, c’est un indice que les cadres se moquent de nous tous. C’est un indice que le système éducatif béninois ne marche plus. 
Ces cadres ont déjà dépêché leurs sbires sur les chaînes de radios et TV qui font des analyses bidon. On parle d’élections comme causes des mauvais résultats. On parle aussi d’enseignants qui ne travaillent pas…. des parents qui ne suivent pas les enfants… 
Je puis affirmer que ces cadres ne connaissent pas les cadres théoriques d’analyses des résultats scolaires. Ils n’ont jamais lu la TSD (Théorie des situations didactiques) et la TAD (Théorie Anthropologique du Didactique) qui permettent de faire une bonne analyse des résultats scolaires. C’est dommage. 
Ces cadres doivent comprendre que les résultats du Bac dépendent des résultats du BEPC : En 2011 et 2012, d’après Madame KARIMOU Rafiatou et Monsieur AFFAGNON Raouf, 07/20 a été racheté au BEPC ! Dans ces conditions, ces enfants peuvent-ils aller au Bac une seule fois avec succès ? M MENTINHOUE avait lui avoué qu’il avait racheté 08/20 en 2005 et 8,5/20 en 2006
Ils parlent des enseignants qui ne font rien. Eux, ils font quoi ?
Nous demandons qu’en plus de la Police pédagogique que le SyNaPPeC a proposé, que chaque cadre de notre ministère vienne prendre une classe comme l’exigent les textes en vigueurs au Bénin. Je rappelle que AVOCETIEN en tant que DDE et BAMIGBOLA en tant DES avaient une classe au Lycée Béhanzin au temps de KEREKOU. Je demande donc aux cadres de prendre chacun une classe de 6ème (pour voir les effets du tripatouillages du CEP) et une classe de Seconde ( pour voir les effets du tripatouillages du BEPC)
Comme le disent le canadien : « pour savoir qui sait nager, il faut organiser un naufrage » ! Nous voulons voir ces cadres à l’œuvre. 

 

Thierry Dovonou

Commenter cet article

Archives