Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


6 astuces pour voir sa vie en rose

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Juillet 2015, 17:33pm

Catégories : #VIE, #HEUREUX, #DEVELOPPEMENT, #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

Il y a des jours où on a envie de changer de vie, d'être quelqu'un d'autre. Plutôt que de broyer du noir, si on essayait de savourer le moment présent ? Allez, il suffit d'un rien… Petits exercices de plaisir pour penser la vie autrement.

 

6 astuces pour voir sa vie en rose

On tient un journal de plaisir

Dans un carnet, on note chaque soir les choses qui ont égayé notre journée. Avec cette compilation de plaisirs quotidiens, on se blinde de pensées positives qui nous donnent du baume au cœur à chaque baisse de moral. Qu'est-ce qu'on y met ? Toutes les choses positives qui nous traversent l'esprit : sensations, émotions, attentes. On se focalise sur chaque (nouvelle) expérience et le bénéfice qu'elle nous a apporté. Au bout d'une semaine, ce journal modifiera notre attitude intérieure. Il nous fera prendre conscience de cette fâcheuse tendance qui nous pousse à voir le verre à moitié vide en ne retenant que le négatif.

 

 

On revisite la douche écossaise

Inventée en Ecosse au XIXe siècle, la douche écossaise est réputée pour donner un coup de fouet à l'organisme : l'alternance d'eau froide et d'eau brûlante réactive la circulation sanguine. Elle est aussi un bon stimulant qui nous aide à sortir de la torpeur matinale.

On peut goûter aux bienfaits du chaud-froid sans être sous sa douche notamment en profitant intensément du contraste produit par l'alternance entre une course à pied et le temps de repos qui suit. La douche écossaise mentale est aussi efficace : on pense à un souvenir très agréable puis un souvenir angoissant. C'est étonnant comme le passage d'une émotion à une autre nous rend vivant.

 

 

On désobéit à son horoscope

Consulter notre horoscope fait partie des rituels du matin avant de partir au travail ? Problème, notre bonne humeur tangue au gré de ces prévisions astrologiques parfois douteuses. Pour nous épargner des contrariétés inutiles, on sort du diktat de l'horoscope et on mène sa vie selon ses propres jugements sans influence. On se coupe des avis extérieurs. Soudain, on se sent plus léger et investi d'une liberté nouvelle.

 

On défie sa timidité sur un coup de tête

Changer sa vision des choses suppose de dépasser les peurs qui nous empêchent d'avancer. On commence maintenant en se fixant un grand défi : on choisit la personne qui nous intimide le plus et on lui demande d'un coup ce qu'on a toujours eu envie de lui demander sans jamais oser. On dit ses quatre vérités à un collègue qui nous méprise, on demande une augmentation à son patron… La réalisation de ce challenge nous donnera de l'assurance et une nouvelle envie d'en découdre. Prête pour un nouveau défi ?

 

 

 

La technique de la vague pour ne pas céder à nos envies

Notre niveau de résistance à une envie soudaine de grignoter ou de s'acheter une fringue est proche de zéro. Plutôt que de lutter vainement, on imagine une vague. Une vague gigantesque d'une puissance incontrôlable, bien plus incontrôlable que notre désir du moment. On la voit gonfler pendant une minute avant de retomber aussi sec. Puis vient une deuxième suivie d'une troisième vague. Cet effort d'imagination permet de se libérer de son désir. En cinq minutes maximum, cette pulsion ne sera qu'un lointain souvenir. Cette technique est proposée par les spécialistes de l'addiction à toutes les personnes qui souhaitent sortir de leur dépendance. 

 

On écrit le journal de ses échecs

On aime ronchonner et se plaindre de nos mésaventures sentimentales, nos déboires professionnels etc. Un passe-temps qui si l'on en abuse peut vite soûler notre entourage. La solution ? On tient un journal de tous ses échecs en les racontant sur un mode drôle. On note la date au-dessus de chacune de ses réflexions à la manière d'un journal intime. Astucieux pour prendre du recul sur les drames (souvent insignifiants) de notre vie 

 Topsante

 

Commenter cet article

Archives