Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


4 précautions à prendre pour une grossesse heureuse

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Juillet 2015, 16:19pm

Catégories : #GROSSESSE, #HEUREUX, #VIE, #BEBE

4 précautions à prendre pour une grossesse heureuse

1. Continuer à pratiquer une activité physique

Le sport, c’est bon pour la santé et la grossesse ne rime pas forcément avec inactivité, à condition bien sûr de choisir l’exercice physique approprié à votre condition. Bouger permet d’entretenir non seulement les abdominaux mais également de favoriser un sommeil réparateur, réguler l’appétit et réduire d’éventuels états d’anxiété. Cela participe également au maintien d’un bon équilibre psychologique et la récupération fonctionnelle du périnée après l’accouchement sera également plus aisée.

Il faut proscrire toute activité sportive violente ou qui pourrait entrainer des secousses. Ainsi, le jogging, les arts martiaux, le vélo, les sports d’endurance mais également la plongée sous-marine peuvent provoquer un traumatisme maternel ou pour le fœtus. Les sports intensifs ou présentant un risque réel de chute (équitation, ski, …) sont également à proscrire. Alors que reste-t-il ? La natation, la marche à pied et l’aquagym constituent d’excellents choix.

L’activité physique doit être adaptée à votre état, les séances doivent commencer en douceur et ne pas durer trop longtemps. Si vous respectez ces recommandations, il n’y a aucune raison pour arrêter de bouger. Toutefois, si vous attendez des jumeaux, le sport est généralement contre-indiqué. Demandez conseil à votre médecin.

2. Cigarettes, alcool, aliments : que mettre au placard ?

L’alcool et le tabac, ce n’est pas bon pour vous, et encore moins pour votre bébé ! Ces deux produits passent à travers le placenta. Autrement dit, chaque goutte d’alcool et bouffée de cigarette qui passe dans votre sang se retrouvera également dans le sang de votre enfant. Ces produits sont toxiques pour le fœtus et l’arrêt total pendant toute la grossesse (voire même avant pour le tabac) est une précaution indispensable. 

Si les femmes sont généralement sensibilisées aux effets nocifs de la cigarette pour le fœtus, l’alcool ne semble pas être logé à la même enseigne. Et pourtant, les risques sont bien réels allant de l’alcoolisation fœtale aux problèmes respiratoires, vasculaires ou bien encore à un risque plus élevé de naissance prématurée. L’impact sur le système nerveux de l’enfant à naître est également important. L’alcool est donc à proscrire pendant toute la grossesse même à très faibles doses.

Attention également à ne pas inhaler de produits toxiques comme les peintures, détachants, pesticides, …etc. Ce sera donc à votre conjoint ou un proche de peindre la chambre qui accueillera votre bébé. Il en va de même pour le désherbage du jardin par exemple. Si vous êtes amenée à réaliser des tâches ménagères et à manipuler des produits d’entretien, portez des gants.

Enfin, certains aliments, notamment ceux riches en vitamines A comme le foie ou produits à base de foies d’animaux sont à éviter par simple précaution. Un excès de vitamine A peut présenter des risques pour le fœtus mais les doses à atteindre sont si importantes qu’une alimentation normale ne peut entraîner d’excès. Il convient également de limiter les produits à base de soja car des études sur les animaux montrent qu’il pourrait y avoir un risque. Cependant, ce phénomène n’a pas été confirmé sur l’être humain. Pour finir, les produits enrichis en « phytostérols » (contre le mauvais cholestérol comme les margarines, yaourts, …) sont à éviter car on ne connaît pas encore les risques éventuels pour la femme enceinte.

Pour prévenir la listériose et la toxoplasmose, il convient d'éviter :

  • Fromages à pâte molle à croûte fleurie (camembert, brie, …), croûte lavée (munster, …), au lait cru et les fromages râpés industriels.
  • Certaines charcuteries (foie gras, produits en gelée, rillettes, pâtés, …).
  • Viandes, poissons, coquillages crus ou peu cuits.

Veillez également à laver très soigneusement les légumes, fruits, herbes avant de les consommer.

3. Modérer sa consommation de caféine

Si vous avez pour habitude de boire 4 tasses de café par jour, sachez qu’il faudra réduire sensiblement votre consommation. Le café n’est pas le seul élément à avoir à l’œil. En effet, d’autres boissons comme le thé, les boissons énergisantes ou certains sodas contiennent de la caféine. Même si la consommation de caféine n’est pas aussi néfaste que l’alcool ou le tabac, un excès pourrait entraîner une hausse du rythme cardiaque du bébé. Cet effet est néanmoins réversible et sans réelle gravité mais votre enfant pourrait tout simplement devenir agité. Contentez-vous donc de 3 tasses de café maximum par jour. Vous pouvez également privilégier le thé qui contient moins de caféine.

4. Prévenir les allergies alimentaires

Les allergies dépendent à la fois de facteurs environnementaux et génétiques. Si votre bébé a un risque plus élevé que la moyenne de développer une allergie alimentaire (parents du 1er degré allergiques), évitez l’arachide et les produits en contenant. D’autres aliments peuvent également être proscrits pour éviter les risques d’allergies alimentaires. Dans tous les cas, il est indispensable de consulter un médecin.

En respectant ces quelques précautions, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre grossesse se déroule bien et que votre enfant naisse en pleine santé ! 

http://mieux-vivre.auchan.fr/

Commenter cet article

Archives