Avis de non-responsabilité : Soyez avisé que la plupart des liens sont disponibles dans la langue d'origine seulement.


1. Renseignements sur les voyages

1) Vols en provenance et à destination du Canada
2) Visas
3) Hébergement
4) Aliments
5) Services médicaux
6) Langues
7) Courant
8) Pourboire
9) Taxe à la consommation
10) Jours fériés au Japon
11) Transport entre l'aéroport Narita et Tokyo
12) Transport intérieur
13) Communications
14) Banques
15) Décalage horaire entre le Japon et le Canada

2. Règles d'étiquette au Japon

1) Cartes de visite
2) Noms japonais

3. Conseils sur la conduite des affaires

1) Comment réussir sur le marché japonais

4. Nagoya et la région de Chubu

1) Accès et transport

5. Osaka and Kansa

6.Fukuoka et la région de Kyushu

1) Accès et transport
2) Courant
3) Services médicaux

7. Hiroshima et la région de Chugoku

1) Accès et transport
2) Services médicaux
3) Autres renseignements

8. Sapporo et la région d'Hokkaido

1) Accès et transport


1. Renseignements sur les voyages

Pour obtenir des renseignements sur les voyages à destination et à l'intérieur du Japon, veuillez consulter le site Web de la JNTO (Japan National Tourist Organization).

1) Vols en provenance et à destination du Canada

(Vancouver et Toronto) par Air Canada, utiliser l'aérogare 2 de l'aéroport international Narita. Le comptoir des départs est situé au 3e étage. On peut obtenir l'horaire des vols à Air Canadaou par téléphone au 03-5405-8800.

2) Visas

Les visiteurs canadiens au Japon n'ont pas besoin d'un visa pour effectuer des voyages d'affaires de courte durée s'ils sont munis d'un billet d'avion aller-retour. Pour obtenir un visa de travailleur ou effectuer un voyage d'affaires de longue durée, veuillez communiquer avec :

Ambassade du Japon
255, promenade Sussex
Ottawa (Ontario) K1N 9E6
Tél. : 613-241-8541
Téléc. : 613-241-2232

ou avec les consulats dans les villes suivantes :

Nous vous recommandons d'apporter une photocopie de votre passeport et de la conserver séparément de celui-ci. Si vous perdez votre passeport, il sera plus facile pour l'ambassade du Canada à Tokyo de le remplacer si vous avez une photocopie des deux premières pages.

3) Hébergement

Vous pouvez choisir des hôtels à partir de notre liste d'hôtels. Voir également les liens suivants :

Information touristique

Hébergement

Transports

4) Aliments

Tokyo compte plus de 80 000 restaurants servant toutes sortes de mets. La restauration rapide à l'américaine est bien représentée et elle est normalement au moins de qualité acceptable. La meilleure façon de trouver un bon restaurant est de se promener dans le voisinage des principales stations de métro et gares de train. Beaucoup de restaurants ont des modèles en plastique de leurs mets et certains affichent les menus (souvent en anglais) à la porte.

5) Services médicaux

On trouve à Tokyo un vaste éventail d'établissements de soins de santé allant des hôpitaux aux centres de santé publique en passant par diverses petites cliniques. De nombreux hôpitaux et cliniques comptent des médecins et dentistes qui parlent anglais. On peut obtenir de plus amples renseignements dans le site Minato-ku Medical Association.

6) Langues

La langue officielle est le japonais. On insiste sur l'anglais comme langue seconde. Il est possible d'obtenir les services de traducteurs contre honoraires auprès de diverses sociétés. Voir notre liste de fournisseurs de services additionnels.

7) Courant

À Tokyo, le courant est de 100-110V, 50 cycles CA. On peut utiliser la plupart des appareils du Canada (rasoirs, sèche-cheveux).

8) Pourboire

Au Japon, on ne s'attend nulle part à recevoir des pourboires, et il faut éviter d'en donner. Dans certains restaurants, surtout ceux des hôtels, des frais de service sont ajoutés à l'addition.

9) Taxe à la consommation

Une taxe à la consommation de 8 % est ajoutée aux achats. Les grands magasins remboursent cette taxe sur la plupart des achats de plus de 10 000 yens. Pour obtenir un remboursement, vous devez apporter votre reçu et votre passeport à un comptoir désigné du magasin. À noter que cela s'applique uniquement aux plus grands magasins.

10) Jours fériés au Japon

Les banques et les bureaux de l'administration sont fermés les jours fériés. En général, les musées sont ouverts. La période allant du 29 avril au 6 mai, qui compte trois jours fériés, s'appelle la Semaine dorée. Des millions de Japonais prennent toute la semaine de congé pour voyager, de sorte que les trains et les hôtels peuvent être vraiment bondés. Deux autres périodes extrêmement achalandées sont celles du 13 au 16 août et la période du jour de l'An.

Jours fériés au Japon 2015
Fête Date
Jour de l'an Jeudi, 1 janvier
Jour des adultes Lundi, 12 janvier
Jour de la fondation du Japon Mercredi, 11 février
Équinoxe de printemp Samedi, 21 mars
Anniveraire de l'Empereur Showa Mercredi, 29 avril
Jour de la constitution Dimanche, 3 mai
Jour de la verdure Lundi, 4 mai
Jour de enfants Mardi, 5 mai
Jour férié de substitution Mercredi, 6 mai
Jour de la mer Lundi, 20 julliet
Fête de respect pour les personnes âgées Lundi, 21 septembre
Jour férié officiel déclaré Mardi, 22 septembre
Jour de l'équinoxe d'automne Mercredi, 23 septembre
Jour de la santé et sports Lundi, 12 octobre
Jour de la culture Mardi, 3 novembre
Fête du travail Lundi, 23 novembre
Anniversaire de l'Empereur Mercredi, 23 décembre

11) Transport entre l'aéroport Narita et Tokyo

Les vols directs en provenance du Canada (Vancouver et Toronto) par Air Canada arrivent à l'aérogare 2. Il y a deux principaux moyens de se rendre à Tokyo : l'autobus et le train. On peut aussi prendre un taxi, mais cela coûte environ 25 000 yens et prend environ 90 minutes sinon plus aux heures de pointe.

Autobus-limousine de l'aéroport

Une façon pratique de se rendre aux principaux hôtels de Tokyo depuis l'aéroport est de prendre un autobus-limousine à l'aéroport. La durée du trajet varie selon la circulation; se renseigner au comptoir sur la durée du trajet jusqu'à Tokyo (ordinairement quelque 90 minutes). Les billets (environ 3 000 yens) sont vendus au comptoir situé juste à l'extérieur de la zone réservée des douanes. À l'hôtel, on peut réserver une place sur un autobus pour le retour à l'aéroport Narita à l'hôtel.

Trains

Divers trains font la navette entre l'aéroport et Tokyo; la durée du trajet, le prix et le niveau de confort varient énormément.

  • JR Narita Express : 53 minutes, 2 940 yens, direct jusqu'à la gare de Tokyo. Certains trains vont à Shinjuku, Ikebukuro et Yokohama. La station se trouve sous l'aérogare. De la gare, vous pouvez prendre un taxi ou un métro jusqu'à votre hôtel. Renseignements supplémentaires.
  • Sobu Line Rapid Train - Japan Railways (JR) : 83 minutes, 1 280 yens jusqu'à la gare de Tokyo. À Tokyo, la Sobu Line devient la Yokosuka Line pour Yokohama et au-delà de ce point dans la péninsule Miura.
  • Keisei Skyliner : 60 minutes, 1 920 yens jusqu'à la station Keisei-Ueno. Arrêt à la station Nippori. Toutes les 40 minutes. La station est située sous l'édifice de l'aérogare. De la station Ueno, vous pouvez prendre un taxi ou le métro jusqu'à votre hôtel. Renseignements supplémentaires.
  • Limited Express/Express - Keisei Railways : 80 minutes, 1 000 yens jusqu'à la station Keisei-Ueno. Il s'agit de la façon la moins coûteuse d'aller jusqu'à Tokyo depuis l'aéroport Narita.

12) Transport intérieur

Au Japon, y compris à Tokyo, le système des adresses est compliqué; on dit que seul le service postal et les livreurs de pizzas peuvent trouver une adresse au Japon. Généralement, l'adresse comprend trois chiffres (p. ex., 7-3-38), suivis du nom du district (p. ex., Akasaka) et de la préfecture ou encore de l'arrondissement à Tokyo (p. ex., Minato-ku). Les deux premiers chiffres correspondent aux secteurs et aux sous-secteurs d'un district et le troisième, à l'adresse de l'immeuble. La plupart des immeubles ont un nom (p. ex., immeuble Place Canada) et on les désigne plus souvent par leur nom que par l'adresse. Seules les principales artères ont un nom; on désigne les petites rues par les numéros de secteurs et de sous-secteurs. Parce que le système est si compliqué, il est très courant d'inclure un petit plan à l'endos d'une carte d'affaires, dans la publicité, etc. Ordinairement, si vous faites une réservation, le restaurant peut vous envoyer un plan par télécopieur.

  • Les métros sont rapides, peu coûteux et facile à utiliser; le système est organisé selon un code de couleurs.
  • Les taxis sont nombreux, propres et pratiques; toutefois, ils sont assez coûteux. Comme très peu de chauffeurs parlent anglais, il est préférable d'avoir l'adresse de destination écrite en japonais ou de remettre un plan au chauffeur de taxi. Si vous allez à une destination bien connue (p. ex., un hôtel), il suffit de dire le nom lentement.
  • Autobus - À moins de connaître le bon numéro d'autobus et de savoir exactement où vous allez, il est préférable de s'en tenir aux taxis et au métro.

13) Communications

Les services de téléphone, de télécopieur et de courriel sont convenables. On peut louer un téléphone cellulaire à un centre de soutien aux entreprises dans les grands hôtels de Tokyo ou à l'aéroport international Narita. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la location de téléphones à l'aéroport, consulter le site Telecom Square.

Appels téléphoniques au Japon

Le code régional est précédé d'un zéro, p. ex. 03 pour la plupart des secteurs de Tokyo, 0476 pour Narita, suivi du numéro local.

  • Appel local dans la zone 03 de Tokyo : composer le numéro de téléphone (8 chiffres - omettre 03)
  • Pour un appel au Japon : composer les 10 chiffres
  • Pour l'ambassade à Tokyo de l'extérieur de Tokyo : composer 03-5412-6200
  • Pour appeler au Canada : composer 001 + 1 (code de pays) + code régional (3 chiffres) + numéro de téléphone (7 chiffres)
  • À un téléphone cellulaire de n'importe quel endroit au Japon : composer les 11 chiffres (les numéros de téléphones cellulaires commencent par 090 ou 070)

14) Banques

Bien que les hôtels et la plupart des grands magasins acceptent les cartes de crédit, on utilise beaucoup plus l'argent comptant au Japon qu'au Canada. Par conséquent, il est important d'avoir suffisamment d'argent comptant sur vous. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi de 9 h à 15 h et fermées le samedi et le dimanche. Le taux de change, même en incluant les frais de service, devrait être plus favorable que celui offert dans les hôtels.

Certains guichets automatiques, comme ceux de la Banque Mitsubishi de Tokyo ou du service postal, acceptent la plupart des cartes bancaires canadiennes pour des retraits. CityBank compte aussi quelques guichets automatiques, surtout à Tokyo, qui accepte des cartes canadiennes. Si votre carte canadienne n'est pas acceptée à un guichet automatique d'une banque japonaise, essayez une autre banque; la plupart des cartes bancaires canadiennes peuvent être utilisées à certains guichets automatiques au Japon, mais il n'y a pas de système universel comme Interac permettant d'utiliser n'importe quelle machine. Avant le départ, veillez vérifier auprès de votre banque si elle a une entente avec une banque japonaise pour les retraits à des guichets automatiques. Beaucoup de guichets automatiques n'acceptent pas les NIP à cinq chiffres (ceux du service postal les acceptent). Ne pas oublier non plus que la plupart des guichets automatiques au Japon sont fermés à compter de 20 h ainsi que le dimanche.

15) Décalage horaire entre le Japon et le Canada

L'heure d'été au Canada commence le premier dimanche d'avril (on avance d'une heure) et se termine le dernier samedi d'octobre.

Décalage horaire entre le Japon et le Canada - heure normale et heure avancée
Fuseau horaire Décalage horaire par rapport à l'heure normale
(le Japon est en avance)
Heure normale
au Japon, le 14 novembre à 9 h, on est le 13 novembre au Canada à :
Heure avancée
au Japon, le 1er juin, à 9 h, on est le 31 mai au Canada à :
Pacifique -17 heures 16 h 17 h
Rocheuses -16 heures 17 h 18 h
Centrale -15 heures 18 h 19 h
Est -14 heures 19 h 20 h
Atlantique -13 heures 20 h 21 h
Terre‑Neuve -12,5 heures 21 h 30 21 h 30

2. Règles d'étiquette au Japon

1) Cartes de visite

L'échange de cartes de visite (meishi) est une coutume importante au Japon. Lorsqu'on rencontre une personne pour la première fois, il faut toujours être prêt à lui offrir sa carte de visite, qui devrait être imprimée en anglais et en japonais. Les Japonais apprécient beaucoup la formalité lorsque vous produisez et remettez votre meishi et recevez la leur. Ordinairement, vous devez remettre votre carte à la personne la plus haut placée du côté japonais, par ordre de rang. Utilisez les deux mains pour remettre votre carte. Votre respect de la façon japonaise de faire les choses, peu importe ce que vous en pensez en privé, sera appréciée. Les meishisont ordinairement placé sur la table devant vous et y restent pendant toute la durée de la réunion (vous pouvez les organiser devant vous en fonction de la disposition des places pour vous souvenir des noms!).

2) Noms japonais

Les Japonais se présentent en utilisant leur nom de famille. Appelez-les par leur nom de famille suivi de san, par exemple Suzuki-san, Yamada-san. Il n'y a pas de distinction entre les sexes. Lorsque vous vous présentez, utilisez simplement votre nom (n'ajoutez pas de san pour vous-même).

Tenue vestimentaire

Le costume est d'usage, même l'été lorsqu'il fait chaud et humide. Les Japonais tendent à s'habiller de façon conservatrice.

3. Conseils sur la conduite des affaires

Le Japon est un mystère pour la plupart des Occidentaux, à leur première visite. En apparence, il semble présenter de nombreuses caractéristiques occidentales. Toutefois, lorsqu'on va un peu plus en profondeur, on découvre le vrai Japon, de même que certaines des grandes différences culturelles entre ce pays antique et l'Occident. Pour cette raison et aussi à cause de l'obstacle linguistique et de certaines particularités du marché japonais, celui-ci semble difficile à pénétrer. Toutefois, le succès de nombreuses entreprises exportatrices canadiennes - grandes et petites - montre qu'il existe des débouchés et un potentiel pour un vaste éventail de produits canadiens.

En règle générale, les Japonais tendent à s'identifier beaucoup plus à des groupes que les Occidentaux. Les gens d'affaires japonais se présentent généralement en donnant tout d'abord le nom de leur société (presque toujours dans le cadre d'un échange de cartes de visite). Cette loyauté peut grandement renforcer la cohésion du groupe, mais peut aussi avoir pour conséquence inattendue d'étouffer l'initiative et la créativité individuelles. C'est pourquoi il est très important de consulter le groupe avant de prendre des décisions. Pour exister dans ce genre de système, les Japonais ont presque besoin de deux personnalités distinctes, une personnalité polie pour le « groupe » et leur vraie personnalité « individuelle ». Malheureusement pour les étrangers, cette politesse de « groupe » signifie que les sentiments véritables ne sont pas toujours clairement exprimés. Un bon exemple est l'hésitation des Japonais à dire « non », qui semble très direct et négatif. Le respect et la politesse revêtent une importance cruciale dans les rapports avec les Japonais. Quelle que soit la situation, il est indispensable de préserver les apparences, d'être poli et consentant. Le Japon connaît des changements susceptibles de transformer la conduite des affaires, mais on ne voit pas encore très bien le sens précis de ces changements.

La rencontre initiale avec un client ou partenaire japonais éventuel tend à être très formelle. Les personnes assises autour de la table peuvent accueillir des idées nouvelles en hochant la tête ou en disant « oui » (hai). Cela signifie qu'elles écoutent, mais non pas nécessairement qu'elles sont d'accord avec les idées proposées. Il est peu probable qu'on prenne des décisions durant une réunion étant donné que les membres du groupe doivent tout d'abord se consulter pour parvenir à un consensus. De plus, les Japonais considèrent généralement la réunion initiale comme la première étape dans l'établissement d'une relation plutôt que comme une tribune pour prendre des décisions d'affaires immédiates.

Les activités sociales sont un excellent moyen de cultiver une relation avec ses homologues japonais. Si cela convient, invitez vos contacts à dîner ou à une autre activité mondaine. De même, si l'on vous invite à dîner ou à prendre des consommations, profitez-en parce que cela vous permettra de cultiver vos relations. Si l'activité sociale se déroule en soirée dans un des quartiers de divertissements, vous aurez notamment l'occasion de voir un côté très différent de vos partenaires éventuels. Il est très courant au Japon d'aller prendre un verre après le travail, et même une petite quantité d'alcool permet ordinairement aux Japonais de se détendre, de laisser tomber leur apparence d'affaires et de montrer leur véritable personnalité. La participation à ces soirées est une excellente façon de cultiver la relation et de s'intégrer dans le groupe.

Il est extrêmement important d'assurer un suivi étant donné que les Japonais attachent beaucoup d'importance aux relations à long terme. Un manque de suivi (c.-à-d., longs délais de réponse aux demandes de renseignements ou périodes prolongées où il n'y a guère ou pas de contact entre les partenaires) peut être considéré comme un manque d'intérêt pour la relation et les affaires qui y sont liées. Il est aussi extrêmement important de satisfaire aux obligations inhérentes à la relation avec un partenaire japonais. Les organisations japonaises sont présumées responsables des actes de leurs membres; les sociétés qui font des affaires au Japon peuvent donc être tenues de satisfaire aux mêmes attentes et elles seront avantagées ou désavantagées, aux yeux des Japonais, selon leur capacité à y répondre.

1) Comment réussir sur le marché japonais

Il y a plusieurs mesures fondamentales que l'on peut prendre pour surmonter les obstacles éventuels dans une tentative de pénétrer le marché japonais.

  • Tout d'abord, il faut déterminer si le produit peut être vendu au Japon. Le marché japonais est très concurrentiel; il compte plus de 120 millions de personnes à l'aise et bien instruites qui exigent une grande qualité et un bon service. Si votre produit ne peut soutenir la concurrence de ce qui se fait de mieux ou être adapté aux goûts et aux besoins particuliers des consommateurs japonais, il se peut que le marché japonais ne soit pas pour vous.
  • Il est particulièrement important de comprendre le marché cible au Japon, où les voies de distribution peuvent être compliquées et où les approches indirectes, par l'entremise d'un agent, sont ordinairement la norme.
  • Il est essentiel de trouver le bon partenaire parce que les visites impromptues ne sont ordinairement pas très fructueuses au Japon. Il y a diverses manières d'établir un contact initial avec des partenaires éventuels, par exemple foires commerciales, clients, succursales japonaises, missions de l'État et événements. On peut aussi être présenté à des partenaires japonais éventuels en participant aux programmes de promotion du commerce offerts par la Japan External Trade Organization (JETRO). Bien sûr, le délégué commercial chargé de votre secteur à l'ambassade du Canada peut aussi vous aider à trouver des contacts clés si vous décidez de cibler le Japon.
  • Par-dessus tout, il est important de maintenir et de cultiver la relation d'affaires. Comme les affaires japonaises reposent sur des relations à long terme, les partenaires voudront savoir si le marché vous intéressera encore l'année prochaine et l'année suivante. Soyez persistant et patient étant donné que les sociétés japonaises suivent souvent des processus décisionnels très lents.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter la publication de JETRO intitulé « Doing Business in Japan ».

4. Nagoya et la région de Chubu

1) Accès et transport

Nagoya est la plus grande ville de la région de Chubu, située au centre du Japon. Elle est une des principales villes à offrir un accès facile en provenance et à destination des autres régions du pays.

Transport aérien

L'aéroport international de Nagoya compte 200 vols internationaux par semaine vers 30 destinations ainsi que 90 vols quotidiens vers 30 villes du Japon. La navette de l'aéroport Meitetsu (30 minutes, 870 yens) et le taxi (30 minutes, 4 000 yens) sont des moyens de transport pratiques pour les déplacements entre la ville et l'aéroport. Voici la durée des vols vers les principales destinations :

Tokyo - 1 heure
Fukuoka - 1 heure 15 minutes
Vancouver - 8 heures 55 minutes
Los Angeles - 13 heures
Séoul - 1 heure 50 minutes
Shanghai - 2 heures 10 minutes
Hong Kong - 4 heures 5 minutes
Singapour - 6 heures 30 minutes
De plus, l'aéroport international de Chubu, le troisième en importance après ceux de Narita et Kansai, devrait être achevé en 2005.

Trains

Le train à grande vitesse Shinkansen relie Tokyo à Nagoya en 95 minutes et Nagoya à Osaka en 51 minutes. De plus, il y a trois sociétés ferroviaires à Nagoya, y compris JR, Meitetsu (en japonais seulement) qui relie Aichi à la préfecture de Gifu et Kintetsu (en japonais seulement) qui relie Mie à la région de Kansai.

Transport à Nagoya

Il y a quatre lignes de métro à Nagoya. Elles sont recommandées pour les touristes qui effectuent leur première visite à Nagoya étant donné que les circuits d'autobus sont assez compliqués. Un laissez-passer d'une journée pour le métro (740 yens) est économique lorsqu'on voyage dans la ville toute la journée. Le taxi est aussi un mode de transport recommandé étant donné que l'état des routes est très bon.

2) Services médicaux

On trouvera une liste d'établissements médicaux de Nagoya qui offrent des services en langues étrangères au Nagoya International Centre.

5. Osaka and Kansai

Veuillez vous référer au Conseils aux Voyageurs d’affaires - Osaka et la région de Kansai

6. Fukuoka et la région de Kyushu

1) Accès et transport

Fukuoka, la principale ville de Kyushu, est située dans la partie nord de l'île, mais est le grand centre commercial, administratif et culturel de la région.

Transport aérien

Il n'y a pas de vols directs entre Fukuoka et l'Amérique du Nord, mais la ville est facilement accessible par avion depuis les principales villes du Japon et de l'Asie :

  • Tokyo - 1 heure 25 minutes
  • Osaka - 1 heure 5 minutes
  • Séoul - 1 heure 15 minutes
  • Busan - 50 minutes
  • Beijing - 4 heures 10 minutes
  • Shanghaï - 1 heure 30 minutes
  • Dalian - 2 heures
  • Hong Kong - 3 heures 40 minutes

L'aéroport de Fukuoka est situé à seulement 10 minutes en métro du centre-ville ou à une vingtaine de minutes en taxi.

Trains ou autocars

Fukuoka (station Hakata) est le point le plus au sud de la ligne du train à grande vitesse Shinkansen. Le trajet entre Tokyo et Fukuoka prend entre cinq et six heures, selon le train. De Fukuoka, on peut prendre des correspondances sur JR Kyushu pour aller vers un vaste éventail de destinations sur l'île de Kyushu. Les autocars sont aussi un moyen pratique pour les transports interurbains.

Dans la ville

Il y a deux lignes de métro à Fukuoka (en japonais seulement), qui offrent un transport rapide et efficient dans l'axe est-ouest ainsi que du centre de la ville vers le nord-est. Une troisième ligne (Tenjin [centre] - sud) est en voie de construction et devrait être ouverte en 2005. Il y a un vaste réseau d'autobus, mais à moins de connaître le bon numéro d'autobus et de savoir exactement où vous allez, il est préférable de prendre le taxi ou le métro.

2) Courant

Il est important pour les visiteurs de noter que les cycles diffèrent selon qu'on se trouve dans l'Est ou l'Ouest du Japon. Sur l'île de Kyushu, le courant est celui de l'ouest du Japon, c'est-à-dire 60 cycles.

3) Services médicaux

On peut obtenir du Rainbow Plaza, une liste d'établissements médicaux à Fukuoka qui offrent des services en langues étrangères.

7. Hiroshima et la région de Chugoku

1) Accès et transport

Hiroshima est la principale ville de la région de Chugoku, son centre politique, commercial, industriel et culturel.

Transport aérien

Il n'y a pas de vols directs entre Hiroshima et l'Amérique du Nord, mais la ville est facilement accessible par avion depuis des grandes villes du Japon et de l'Asie :

  • Tokyo - 1 heure 20 minutes
  • Séoul - 1 heure 30 minutes
  • Hong Kong - 4 heures 30 minutes
  • Singapour - 7 heures 30 minutes
  • Beijing - 5 heures
  • Shanghai - 1 heure 30 minutes
  • Dalian - 3 heures
  • Honolulu - 3 heures 45 minutes

L'aéroport d'Hiroshima est situé à une heure de route par autobus-limousine du centre-ville. Il n'est pas recommandé de se déplacer en taxi.

Trains ou autocars

Du train à grande vitesse, descendre à la gare d'Hiroshima. De Tokyo, le trajet prend de quatre à cinq heures, selon le train. Pour aller vers d'autres destinations de la région de Chugoku, JR offre un vaste réseau de liaisons ferroviaires depuis la gare d'Hiroshima. Les autocars partent de la gare d'Hiroshima et de la gare d'autocars d'Hiroshima située au centre de la ville.

Transport dans la ville

Il y a quatre modes de transport dans la ville. Le vaste réseau de trams (un des rares qui restent au Japon) permet d'aller n'importe où dans la ville. Il y a aussi un nouveau système de transport appelé l'Astram Line, qui relie le centre aux régions situées au nord de la ville. Il y a aussi un vaste réseau d'autobus. Comme Hiroshima est une ville compacte, on peut aussi se déplacer en taxi à prix raisonnable.

2) Services médicaux

On peut obtenir auprès du gouvernement de la préfecture d'Hiroshima une liste d'établissement médicaux qui offrent des services en langues étrangères à Hiroshima.

3) Autres renseignements

Voici une liste de sites renfermant des renseignements utiles pour vous aider à planifier votre visite à Hiroshima.

8. Sapporo et la région d'Hokkaido

1) Accès et transport

Hokkaido, la plus grande préfecture du pays, est située dans la partie la plus au nord du Japon. Sapporo en est la principale ville et le centre politique, commercial et industriel.

Transport aérien

Il n'y a pas de vols directs entre Sapporo et l'Amérique du Nord, mais l'aéroport international New Chitose, situé à proximité de Sapporo, offre de nombreux vols intérieurs en provenance ou à destination de Tokyo, d'Osaka et d'autres grandes villes du Japon ainsi que de certaines villes d'Asie :

  • Tokyo* - 1 heure 15 minutes
  • Séoul - 2 heures 30 minutes
  • Hong Kong - 4 heures 30 minutes
  • Guam/Saipan - 4 heures 30 minutes
  • Shen Yang - 3 heures
  • Shanghaï - 3 heures
  • Yuzhno-Sakhalinsk - 1 heure 30 minutes
  • Honolulu - 7 heures

* Le nombre de passagers entre l'aéroport New Chitose et Tokyo est le plus élevé du monde pour une seule route.

Le trajet en train sur JR entre l'aéroport New Chitose et la gare JR de Sapporo prend environ 36 minutes et coûte 1 040 yens; il y a des départs aux 15 minutes entre 7 h et 22 h.

L'autobus de l'aéroport permet de se rendre au centre de Sapporo en 70 minutes. Le tarif est de 870 yens et les départs sont aux 20 minutes. Le trajet en taxi n'est pas recommandé, sauf en cas d'urgence (17 000 yens).

Trains et transports dans la région

JR a une voiture-lits entre Tokyo et Sapporo, et le trajet entre les deux villes prend environ 17 h. À Hokkaido, 13 aéroports sont reliés à l'aéroport New Chitose et certains sont reliés directement à l'aéroport Haneda par All Nippon Airways (ANA), Japan Air System (JAS) et Air Nippon (ANK). Les trains et autocars menant à des destinations dans la région d'Hokkaido partent de la gare JR de Sapporo ainsi que de la gare d'autocars Chuo. Il y a des trains express limité, express, rapides et locaux. Chuo Bus offre également un service par autocar rapide entre les principales villes.

Transport dans la ville

Au centre de Sapporo, il y a quatre modes de transport : le métro, l'autobus, le tramway et le taxi. Les trois lignes de métro, Nanboku, Tozai et Toho, permettent d'effectuer des correspondances à la station Odori, et les écriteaux sont en anglais et en japonais. On peut acheter des billets aux machines distributrices à partir de 200 yens. Un laissez-passer d'une journée, qui peut être utilisée pour le métro, l'autobus, le tramway et sur JR, est également offert (1 000 yens). On peut aussi employer des cartes de transport prépayées (500 à 10 000 yens) plutôt que de payer comptant. Le métro ferme vers minuit. Le tarif de base pour les déplacements en taxi est de 590 à 600 yens, plus 80 yens pour chaque tranche additionnelle de 300 mètres environ; les tarifs sont affichés au compteur. Il n'est pas nécessaire de donner un pourboire au Japon. Les tarifs augmentent de 20 % après 23 h.

Services médicaux

On peut obtenir au Northern Regions Center une liste des services médicaux d'Hokkaido offrant des services en langues étrangères.

Avr