Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


3 conseils essentiels pour bien choisir sa station de travail professionnelle

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Juillet 2015, 12:43pm

Catégories : #TECHNOLOGIE, #DEVELOPPEMENT, #TRAVAIL, #ENTREPRISE

3 conseils essentiels pour bien choisir sa station de travail professionnelle

Vous êtes ingénieur, développeur, designer, monteur, truquiste ? Bref, l'ordinateur est votre outil de travail et vous dépendez entièrement de lui pour livrer en temps et en heure vos projets à vos clients ? Ne lésinez pas sur les performances : c'est toute votre activité qui en dépend.

Pourquoi choisir une station de travail alors que les ordinateurs de bureau sont de plus en plus puissants et de moins en moins chers ? Après tout, pour peu que les projets ne soient pas trop volumineux, un PC « de série » est suffisamment puissant pour faire fonctionner des logiciels professionnels tels qu'After Effects, Final Cut Pro, Visual Studio, voire même AutoCAD.

Certes, mais c'est bien là que le bât blesse : quand on est un professionnel, on ne peut pas se contenter de travailler sur de petits projets ; au contraire, plus on a  de capacité de traitement, plus on sera apte à accepter des projets ambitieux. Clairement, le PC de bureau est hors course et c'est vers la station de travail qu'il faut se tourner.

Ces ordinateurs surpuissants spécifiquement conçus pour les applications les plus exigeantes (DAO, CAO, vidéo, infographie...) embarquent des composants optimisés et font l'objet de tests approfondis par les constructeurs. En outre, ils sont certifiés par les éditeurs comme Adobe, Autodesk et consorts et bénéficient généralement d'un programme de support technique et d'une garantie avancés. Par exemple, les éditeurs d'outils comme SolidWorks ou AutoCad ne traiteront pas une demande de support émanant d'un client qui utilise leurs logiciels sur un PC non certifié, donc un PC normal...

 

1 Privilégiez la performance

 Processeur : pas moins de 4 cœurs. Un processeur de type Intel Core i7 conviendra encore aux développeurs et aux webdesigners mais les graphistes, vidéastes et autres concepteurs 3D se tourneront vers le Xeon, plus puissant. Sur les stations haut de gamme, il est même possible d'installer deux Xeon simultanément.

 Carte graphique : oubliez les modèles pour gamers ! Les cartes graphiques professionnelles (gammes FirePro chez AMD et Quadro chez nVIDIA) embarquent des fonctions dédiées pour la CAO, la vidéo et même la plupart des calculs 3D historiquement dévolus au processeur principal.

 Mémoire : 16 Go ou plus. Pour les applications les plus exigeantes, comme la vidéo et la CAO, 32, voire 64 Go ne sont pas de trop.

 Stockage : SATA 3 et 1 To au strict minimum. Les développeurs profiteront avantageusement de la vitesse des disques SSD, mais leur capacité étant encore limitée (512 Go actuellement), les autres métiers privilégieront les disques mécaniques. Viser alors les 7200 tours/minutes.

 

2 Sans oublier la fiabilité

Vos projets sont précieux, protégez-les ! Le plus gros risque pour le professionnel est la perte de données. Celle-ci peut avoir deux causes distinctes : la panne de disque dur ou l'erreur de mémoire.

La première est la plus facile à contrer. Choisissez une station équipée de deux disques configurés en mode RAID : si l'un des deux tombe en panne, le second prend le relais le temps de la réparation.

L'erreur de mémoire est plus pernicieuse. Une barrette de mémoire défectueuse peut entraîner des plantages à répétition du système ou des logiciels, mais aussi la corruption de données. Imaginez que vous ne puissiez pas rouvrir un projet parce qu'il aura été altéré en mémoire avant d'être enregistré... La parade s'appelle ECC : c'est une technologie intégrée aux barrettes de mémoire qui détecte les cellules défectueuses et évite de les utiliser. Certains constructeurs vont encore plus loin en intégrant des fonctions de surveillance de la mémoire et d'alerte en cas de souci, par exemple Dell avec sa technologie Reliable Memory.

 

3 Pensez aussi à demain

Se doter du top aujourd'hui, c'est bien. Mais il faut aussi garder à l'esprit que le top d'aujourd'hui sera le milieu de gamme de demain. Pour éviter d'avoir à changer tout votre système d'un coup dans quelques années, choisissez une station la plus modulaire possible : boîtier à ouverture sans vis, disques extractibles en façade sans ouverture, etc. Vous pourrez ainsi aisément remplacer ou ajouter des composants au fur et à mesure que vos besoins évolueront : un second processeur, plus de mémoire, un disque plus volumineux et/ou plus rapide... 

 Jdn

 

Commenter cet article

Archives