Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDÉO : Pourquoi « Jurassic World » rencontre un succès monstrueux

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Juin 2015, 02:08am

Catégories : #VIDEO, #CINÉMA

VIDÉO : Pourquoi « Jurassic World » rencontre un succès monstrueux

Un milliard de dollars. En atteignant cette somme lundi 22 juin, Jurassic World est devenu le premier film à franchir aussi rapidement (en moins de deux semaines) cette barre symbolique au box-office mondial. Un succès énorme qui peut surprendre.

Car même si ce blockbuster est calibré pour attirer le maximum de spectateurs dans les salles, le carton planétaire de ce film ne peut s’expliquer par sa qualité. Histoire sans surprise, personnages superficiels, invraisemblances scénaristiques, placements de produits grotesques… Sans oublier que, contrairement à son illustre prédécesseur, Jurassic Parksorti il y a plus de vingt ans, Jurassic World ne peut se targuer de bénéficier d’effets spéciaux révolutionnaires. Alors comment expliquer un tel succès ? Pop Up’ avance quatre hypothèses.

Parce que Chris Pratt est une vraie star

Oubliez Will Smith, Brad Pitt, Bruce Willis et compagnie. Le nouveau boss d’Hollywood, c’est Chris Pratt. L’acteur, qui incarne le dresseur de Raptors Owen Grady dansJurassic World, est le plus bankable du cinéma américain. Inconnu du grand public lorsque son nom est annoncé en tête d’affiche des Gardiens de la galaxie l’an dernier, l’acteur de la série Parks and Recreation crève l’écran lorsque le film de Marvel sort l’été dernier. Drôle, charismatique et plutôt beau gosse, Chris Pratt participe au succès de ce space opera qui a enregistré 774 millions de dollars au box-office en 2014.

De quoi le projeter sur le devant de la scène et d’en faire, selon les rumeurs, le prochain Indiana Jones« J’ai dit, avant même que nous commencions à tourner, que Chris Pratt était la plus grande star de cinéma au monde, c’est juste que les gens ne le savaient pas encore », explique James Gunn, le réalisateur des Gardiens de la galaxie.

Et pour ne rien gâter, l’acteur sait se monter drôle et attachant en dehors des plateaux de tournage. Durant la tournée de promo du film de Marvel, il s’est ainsi distingué en imitant parfaitement Eminem dans la chanson Forgot About Dre ou en montrant ses talents pour faire des tresses africaines.

Des séquences rapidement devenues virales sur le web qui ont assuré une publicité efficace pour l’acteur et son film. Rebelote pour Jurassic World. Après avoir dénoncé le sexisme et le côté superficiel d’Hollywood au cours d’une interview accordée à Radio 4’s Front Row relayée par Première, Chris Pratt s’est aussi distingué pour avoir rendu visite à des enfants malades dans un hôpital américain, où il n’a pas hésité à rejouer sa fameuse scène de dressage de Raptors, devenue un mème depuis la sortie du film

 

Parce que le film est sorti au bon moment

Un vrai boulevard. En sortant le 10 juin en salles, Jurassic World a bénéficié d’un timing parfait. Il est arrivé ainsi après la vague Fast and Furious 7, sorti en avril, et le tsunamiAvengers : l’ère d’Ultron, sorti en mai et avant la fournée de gros blockbusters estivaux(Terminator Genisys, Ant-Man, Mission Impossible, Ted 2…). Surtout, le film a bénéficié d’une exposition maximal en l’absence de concurrent de poids durant le mois de juin puisqu’A la poursuite de demain, malgré ses grandes qualités, a fait un four et que Vice-Versa, qui cartonne aussi en salles, ne vise pas le même public.

Un timing judicieux qui a aussi permis à Jurrasic World de tomber dans une période plus calme où les spectateurs n’étaient plus gavés de blockbusters. »Ce succès était prévisible après la sortie de nombreux films qui n’ont pas satisfait les attentes des spectateurs, explique à Variety Jeff Bock, un analyste du box-office. Il y avait juste un appétit pour les films à grand spectacle de l’été. » Sans oublier que le deuxième week-end d’exploitation est tombé en pleine fête des pères. Une occasion idéale pour aller voir un film en famille avec papa, qui a vu Jurassic Park dans sa jeunesse, et les enfants, qui découvrent ainsi la saga.

Parce qu’il profite de notre nostalgie

« Ta da da daa daaa ! Ta da da daa daaaaa ! » Impossible de se sortir de la tête le thème musical principal de Jurassic Park une fois qu’on l’entend (ne me remerciez pas). La musique composée par John Williams agit comme une madeleine de Proust et rappelle aux spectateurs qui ont vu le film en 1993 l’émerveillement vécu à la découverte du film de Steven Spielberg. Un phénomène exploité à fond par Jurassic World qui multiplie les clins d’œil à son prédécesseur. Entre les références au parc du premier film ou à ses personnages, les plans séquences hommages, comme celui où l’on voit un dinosaure dans le rétroviseur d’une voiture, tout est fait pour rappeler aux fans le premier film, comme le détaille Business Insider.

2424_d070_00133_crop

Jurassic World fait tout pour ne pas les décevoir et affiche même un respect appuyé à l’œuvre originale. Il est d’ailleurs intéressant de voir (attention, spoiler !) que l’Indominus Rex, le dinosaure créé pour Jurassic World, est vaincu par le T-Rex de Jurassic Park lors de leur combat à la fin du film. Comme si le réalisateur concédait que, malgré tous ses efforts, il ne pourrait pas faire mieux que son modèle. Et éviter ainsi le crime de lèse-majesté.

Le nouvel épisode de la franchise profite aussi du fait que le précédent opus de la saga est sorti en 2001. Et qu’il aura ainsi fallu attendre quatorze ans pour découvrir à nouveau les dinosaures sur grand écran. De quoi susciter une forte attente chez les spectateurs de l’époque. Sans oublier que Jurassic World se présente comme une suite directe de Jurassic Park, oblitérant ainsi Le Monde perdu et Jurassic Park 3, qui avaient été critiqués par les fans à l’époque. Un bon moyen de se présenter comme une œuvre digne du film culte de Steven Spielberg.

Parce qu’il se nourrit de son propre succès

Des millions de spectateurs et moi et moi ? C’est un peu le sentiment qu’on a face àJurassic World. En battant des records au box-office, le film s’assure une publicité efficace dans les médias à peu de frais (comme avec cet article, par exemple).

Sans oublier que ce carton planétaire déclenche deux phénomènes dans la tête d’un potentiel spectateur : 1) Si autant de gens vont voir ce film, c’est que ça doit être pas mal, donc j’y vais. 2) Tout le monde autour de moi me parle de ce film, je vais quand même aller le voir histoire de juger sur pièce et de ne pas être le seul à ne pas l’avoir vu.

Et contrairement à son illustre aîné, Jurassic World bénéfice aussi d’une large diffusion sur le marché asiatique, avec notamment la Chine, qui représente aujourd’hui une réserve de spectateurs friands de grand spectacle et qui n’avait pas forcément vuJurassic Park au cinéma au moment de sa sortie en 1993. 

 Francetvinfo

 

Commenter cet article

Archives