Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


US Open : Spieth rejoint Woods dans la légende

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Juin 2015, 02:43am

Catégories : #SPORTS, #TENNIS

US Open : Spieth rejoint Woods dans la légende

ors qu’il n’a pas encore 22 ans, Jordan Spieth s’offre un deuxième Majeur, deux mois seulement après le Masters. Aucun golfeur n’avait réussi un tel exploit depuis Tiger Woods en 2002. Alexander Levy termine à la 27e place, après une dernière carte de 73 (+3).

A bientôt 22 ans (le 27 juillet prochain), il est déjà entré dans la légende du golf. En l’emportant ce dimanche à Chambers Bay, Jordan Spieth devient ainsi le plus jeune vainqueur d’un US Open depuis Bobby Jones en... 1923. Il est également le golfeur le plus précoce à remporter deux Majeurs consécutifs la même année depuis Gene Sarazen en... 1922. Pour bien mesurer l’étendue de son exploit, il faut préciser que personne n’avait décroché les deux premières étapes du Grand Chelem depuis Tiger Woods en 2002, alors au firmament.

Encore raté pour Dustin Johnson
Avec un score total de 275 (-5) et une ultime carte de 69 (-1) ponctuée par un dernier birdie plein de sang froid sur le green du 18, il devance d'une toute petite longueur le Sud-Africain Louis Oosthuizen, auteur d'une troisième carte successive sous le par (-3), et Dustin Johnson, une fois encore malchanceux un dimanche en Majeur. Mais dieu que cela fut dur lors de cette dernière et palpitante journée.
La preuve, sur le par 3 du 17. Spieth, qui reste alors sur deux beaux birdies au 12 puis au 16, concède un très lourd double bogey redistribuant tout à coup les cartes dans ce 115e US Open de l’histoire. On pense alors que cette erreur va permettre notamment à Dustin Johnson de s’offrir enfin un premier succès dans un Majeur, après les déroutes de Pebble Beach et de Whistling Straits en 2010, respectivement à l’US Open – déjà – et au PGA Championship. Le récent lauréat du WGC-Cadillac Championship au Doral a ainsi la victoire grande ouverte sur le green du 18 avec un putt de moins de quatre mètres pour eagle. Mais le gendre de Wayne Gretzky sort finalement de ce green du 18 avec seulement le par, manquant on ne sait toujours pas comment deux putts, le premier pour la gagne, le deuxième pour un playoff lundi sur 18 trous.

Prochain objectif, l'Open Britannique
Jordan Spieth, déjà au club-house, peut finalement souffler et rendre hommage à son caddie, Michael Greller, sans qui cette deuxième victoire en Grand Chelem n’aurait jamais été possible. Le bonhomme fut, à l’inauguration du parcours public de Chambers Bay en 2007, caddie à mi-temps. Il connaissait donc au centimètre carré près tous les pièges de ce tracé atypique concocté par l’USGA (United States Golf Association).
« Il a été mon bras droit durant toute la semaine, souligne, chevaleresque, le jeune texan, avant de lorgner vers le prochain Majeur en Ecosse, du côté de St Andrews du 16 au 19 juillet (Open Britannique). On va aller là-bas en espérant brandir la Claret Jug. Je crois sincèrement que l’on peut y arriver si on se prépare comme il le faut. »
Que retenir d’autre de cet US Open 2015 ? Le 64 (-6) d’Adam Scott ce dimanche, score de référence cette année, alors que l’Australien renouait sa collaboration avec Steve Williams.

Le panache d'Alex Levy
Le 67 (-3) de Louis Oosthuizen, après deux 66 (-4) successifs, qui s’en voudra certainement longtemps d’avoir été aspiré par le fond le premier jour par la paireFowler-Woods, ses partenaires de jeu, en rendant un calamiteux 77 (+7). Le Top 10 de Rory McIlroy (9e dans le par total) avec un dernier tour en 66 (-4). La 64e place de Phil Mickelson à +13 (293) qui a certainement dit adieu, à 45 ans, à une victoire dans un US Open, lui qui a pris à six reprises la deuxième place du tournoi. Et puis comment ne pas s’arrêter sur la 27e place finale d’Alexander Levy avec un score de 285 (+5). Le Français a fait preuve de beaucoup de panache tout au long des quatre tours, signant une carte ce dimanche de 73 (+3) malgré un aller bouclé en 39 (+4). On a déjà hâte de le retrouver à St Andrews dans quelques semaines, sur le plus mythique des tournois du Grand Chelem !

Classement final (Par 70 ) :
1. Jordan Spieth (USA) 275 (-5)
2. Louis Oosthuizen (AfS) 276 (-4)
-. Dustin Johnson (USA) 276 (-4)
4. Adam Scott (Aus) 277 (-3)
-. Cameron Smith (Aus) 277 (-3)
-. Branden Grace (AfS) 277 (-3)
...
27. Alexander Levy (Fra) 285 (+5)

 

Commenter cet article

Archives