Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pape François: 'Quiconque devient esclave de son ordinateur, perd sa liberté'

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Juin 2015, 12:32pm

Catégories : #RELIGION, #PEOPLE, #VATICAN, #CERVEAU, #INSOLITE


Je suis de l’âge de pierre (…) Depuis la moitié des années nonante, j’ai senti une nuit que cela ne me faisait pas du bien, que cela m’aliénait, m’amenais… et j’ai décidé de ne pas la regarder. »

Pape François: 'Quiconque devient esclave de son ordinateur, perd sa liberté'

Ainsi a répondu le pape François lorsqu'un groupe de jeunes lui a demandé s’il était vrai qu'il ne regardait pas la télévision, lors de son passage dans la capitale bosniaque Sarajevo le 6 juin.

François a exhorté les centres de télévision à diffuser des programmes « qui font du bien, qui font du bien aux valeurs, qui construisent la société, qui nous portent en avant, et non qui nous rabaissent. (…) Faire des programmes qui nous aident afin que les valeurs, les vraies valeurs, deviennent plus fortes et nous préparent pour la vie. »

Le 31 mai dernier, un journal argentin avait publié une interview avec le pape dans laquelle il avait transmis le même message, expliquant que l’on devait faire avec les émissions toxiques ce que nous faisions avec les mauvais livres : « Savoir choisir les programmes, cela c’est notre responsabilité. (…) Si je vois qu’un programme ne me fait pas de bien, renverse mes valeurs, me fait devenir vulgaire, je dois changer de chaîne. »

François a également averti les jeunes des risques d’addiction qu’ils encouraient avec un ordinateur ou internet :

Si toi qui es jeunes tu vis attaché à l’ordinateur et tu deviens esclave de l’ordinateur, tu perds ta liberté ! Et si dans l’ordinateur tu cherches les programmes sales, tu perds ta dignité ! »

A son retour à Rome, le souverain pontife a critiqué les programmes « pornographiques et semi-pornographique vides de sens ou sans valeurs, et ceux qui sont relativistes, hédonistes et consuméristes » :

Le langage virtuel est une réalité que nous ne pouvons pas nier, on doit le mettre sur le droit chemin car c’est un progrès de l’humanité. Mais quand il nous éloigne de la vie en commun, de la vie familiale, de la vie sociale, mais aussi du sport, de l’art, et que l’on reste collé à l’ordinateur, il devient une maladie psychologique ».

Expr

Commenter cet article

Archives