Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


"Moi, Zlatan Ibrahimovic": toutes les citations du livre sont inventées, admet le "nègre" de l'attaquant suédois

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Juin 2015, 02:42am

Catégories : #SPORTS, #PEOPLE

"Moi, Zlatan Ibrahimovic": toutes les citations du livre sont inventées, admet le "nègre" de l'attaquant suédois
 - "J'étais malheureux. Mais je me suis accroché pour devenir brillant". Cette phrase est sans doute l'une des plus emblématiques de "Moi, Zlatan Ibrahimovic", l'autobiographie de l'attaquant suédois. Et elle ressemble beaucoup à son auteur, pas vraiment réputé pour sa modestie. Sauf que la star du PSG ne l'a jamais prononcée, comme l'a révélé David Lagercrantz cité par le Telegraphmercredi 27 mai.

Cet écrivain suédois s'est mué en "nègre" de Zlatan Ibrahimovic, dont il a rédigé l'autobiographie à succès sortie en 2011. David Lagercrantz explique au Telegraphqu'il n'est pas un amateur de football et que l'idée d'écrire une autobiographie pour Ibrahimovic n'allait pas de soi. "J'ai commencé à lire des livres de football écrits par des 'nègres' et je dois dire que je n'ai jamais rien lu d'aussi ennuyeux", va-t-il jusqu'à affirmer.

"Maintenant, il pense que c'est vraiment son histoire"

C'est justement pour cette raison qu'il a décidé d'écrire le livre "pas comme un journaliste" mais "comme un roman". "Je ne l'ai pas réellement cité. J'ai commencé à trouver cette illusion littéraire de Zlatan Ibrahimovic et je me suis mis à écrire, ajoute-t-il, précisant qu'il a passé une centaine d'heures avec "Ibra" et qu'il n'a "pas menti" pour autant, ne souhaitant pas "le rendre meilleur ou plus beau qu'il n'était" mais se contentant de l'écouter.

Si aucune citation attribuée à Zlatan n'est donc réellement de lui, David Lagercrantz se justifie, d'autant que le joueur a évidemment eu son mot à dire avant la publication. "La première chose qu'il a dite [quand il a lu les citations, ndlr] était: "putain, c'est quoi? Je n'ai jamais dit ça!" Mais au bout d'un moment, je pense qu'il a compris ce que j'essayais de faire, ajoute l'écrivain. Maintenant, il pense que c'est vraiment son histoire".

Autre anecdote croustillante révélée par David Lagercrantz, ce moment où il évoque avec Zlatan Ibrahimovic l'autobiographie de David Beckham, qu'il venait juste de terminer. Un livre que le buteur de bientôt 34 ans n'avait pas lu, mais qui lui a inspiré cette remarque: "Putain, mais c'est qui Beckham?". Pas très aimable pour le joueur anglais, avec lequel il a par la suite briévement évolué en 2013 sous les couleurs du PSG.

Déception en Suède

Depuis longtemps perdurait l'illusion que le buteur avait prononcé toutes les saillies qui ont fait de "Jag är Zlatan Ibrahimovic" un best-seller. "Il est clair que David Lagercrantz a interprété le récit de Zlatan. Il en a fait de la littérature, et c'est précisément pour ça que c'est un bon livre", a considéré sur Twitter la chef de rubrique culture du journal Aftonbladet, Karin Olsson.

"Rien de mal à ça, mais ça devrait peut-être ne pas s'appeler autobiographie? C'est un drame basé sur la vie de Zlatan. Ce qui fait toute la différence", lui a répondu un utilisateur du réseau social. Aftonbladet a interrogé quatre biographes suédois, qui sont tous convenus qu'un biographe doit rendre lisible des propos parfois décousus, mais que leur collègue avait exagéré en disant: "si on veut atteindre une authenticité, la dernière chose à faire c'est de citer quelqu'un".

"C'est une affirmation pleine de vantardise, et quasi absurde vu le titre du livre: Moi, Zlatan Ibrahimovic", a affirmé Asa Mattson, journaliste qui a signé un livre d'entretiens avec l'écrivain Kerstin Thorvall. 

 Huffingtonpost

Commenter cet article

Archives