Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les pays asiatiques premiers investisseurs dans le monde

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Juin 2015, 05:28am

Catégories : #MONDE, #ECONOMIE, #ENTREPRISE, #NEWS

Les pays asiatiques premiers investisseurs dans le monde

Historique. Pour la première fois de l’histoire contemporaine, les pays en développement d’Asie se sont placés en tête du palmarès des investissements directs à l’étranger (IDE).C’est ce qu’indique le rapport annuel sur les investissements mondiaux, publié mercredi par la Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement (Cnuced). L’an passé, les multinationales de l’ensemble des pays en développement ont investi près de 470 milliards de dollars à l’étranger, soit une hausse de 23 % par rapport à l’année précédente. Leur part dans les IDE globaux a atteint un record à 35 % contre 13 % seulement en 2007. Pour la première fois, les multinationales en provenance des pays en développement d’Asie ont représenté quasiment un tiers de ce montant. Qu’elles soient originaires de Hong Kong, de Chine, de Singapour, de Corée, de Malaisie ou de Taïwan. Les seules multinationales chinoises ont investi 116 milliards de dollars dans le monde.

Les grands groupes des pays en développement deviennent de plus en plus actifs dans les pays développés , souligne la Cnuced. « En 2014, quelque 32 % des opérations de fusions-acquisitions de ces entreprises ont été dirigées vers des cibles de pays développés. » Sur les trois premiers mois de 2015, ce pourcentage a même grimpé à 45 %. « Un nombre significatif d’opérations a impliqué des multinationales de Hong Kong, de Chine et de Singapour ciblant des entreprises aux Etats-Unis », relève l’Organisation.

Reprise poussive pour l’Europe

Le dynamisme des pays en développement se reflète également dans leur capacité à accueillir eux-mêmes des investissements. L’an dernier, ils ont recueilli un chiffre record de 681 milliards de dollars de capitaux étrangers. Rien qu’en observant les investissements dits « greenfield » (NDLR : implantation d’une nouvelle unité de production par une entreprise étrangère), les pays en développement ont attiré à eux seuls les deux tiers de ces nouvelles capacités de production.

La Chine, avec 129 milliards de dollars d’IDE reçus, a ravi la première place aux Etats-Unis. Ces derniers n’ont obtenu « que » 92 milliards de dollars. Une chute de 40 % due au désengagement de Vodafone dans Verizon, souligne la Cnuced. Sans cette opération, ajoute-t-elle, les Etats-Unis auraient conservé leur première place. Il n’en demeure pas moins que les pays développés ont souffert d’un recul des flux entrant d’IDE sur leur territoire. « Malgré un renouveau des opérations de fusions acqusitions transfrontalières, les flux d’IDE globaux vers ce groupe de pays ont reculé de 28 % à 499 milliards de dollars ». Empêtrée dans une reprise languissante et poussive, l’Europe a subi une baisse de 11 % de ses entrées à 289 milliards de dollars. La Belgique, l’Irlande la France et l’Espagne ont été les pays les plus touchés. L’Hexagone, en particulier, n’a totalisé que 15 milliards de dollars d’entrées après 43 milliards en 2013. En revanche, le Royaume-Uni, la Suisse et la Finlande ont enregistré une augmentation de leur flux. D’une manière générale, la Cnuced fait état d’un recul des flux entrants d’IDE dans le monde en 2014 à 1.228 milliards de dollars (– 16 %). Elle se montre plutôt confiante sur un rebond à venir puisqu’elle prévoit une progression de 11 % cette année. 

 Lesechos

 

Les pays asiatiques premiers investisseurs dans le monde

Commenter cet article

Archives