Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 10 aliments riches en probiotiques

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Juin 2015, 05:35am

Catégories : #NUTRITION, #ALIMENT, #SANTE-BIEN-ETRE, #SCIENCE

Les 10 aliments riches en probiotiques

Des bactéries aux probiotiques

De nombreux aliments sont aujourd'hui obtenus par fermentation, un processus qui utilise des micro-organismes, bactéries ou levures, pour optimiser leur conservation. Dans beaucoup d'entre eux cependant, les micro-organismes sont tués ou éliminés lors de la fabrication (cuisson du pain, torréfaction du café, clarification de la bière...).
Or, pour être qualifiées de probiotiques, les bactéries et levures utilisées doivent être consommées vivantes. Elles doivent aussi résister à la digestion (acidité de l‘estomac notamment), pour pouvoir atteindre l'intestin en concentration suffisante et avoir des effets positifs sur la santé1.
Voici les principaux aliments contenant de telles bactéries, résistantes à la digestion et susceptibles d’apporter un bénéfice santé.

Les yaourts et autres laits fermentés

Les laits fermentés contiennent des micro-organismes en quantité importante dont certains sont utilisés comme probiotiques. Largement consommés sur tous les continents, ils sont de consistance et goûts variés en fonction du lait (vache, brebis, jument...), de la recette (température d'incubation, ingrédients ajoutés, égouttage...) et des ferments - dont les fameux probiotiques ! - utilisés.
Le lait fermenté le plus consommé en Europe est le yaourt, caractérisé par la présence des bactéries Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus2. Cependant, d'autres genres et espèces bactériennes peuvent être utilisés, ainsi que des levures. Le kéfir3, par exemple, subit parallèlement une fermentation alcoolique.
Quant aux yaourts et laits fermentés enrichis en probiotiques, ils contiennent des souches bactériennes spécifiques ayant prouvé leurs bénéfices santé lors d'études cliniques. Il peut s’agir par exemple de probiotiques ayant fait la preuve de leur efficacité contre la diarrhée chronique, le syndrome de l’intestin irritable ou encore la prévention des allergies chez le nouveau-né dans les familles à risques (voir notre article "Les intérêts santé démontrés des probiotiques").

Les autres aliments riches en bactéries

Les fromages fermentés, à pâte dure ou molle, contiennent des bactéries du genre Lactobacillus et des moisissures, en particulier au niveau de leur croûte (camembert, munster...) ou en leur sein pour les pâtes persillées (comme le roquefort).
Les produits laitiers ne sont toutefois pas les seuls à apporter naturellement des bactéries à l’alimentation. Les préparations à base de chou (choucroute crue, kimchi...) ou Viagra de soja (miso, tempeh...), les cornichons au vinaigre, les olives, certaines boissons (kéfir de fruits, bière blanche...), des charcuteries, des poissons, des crustacés... combinent naturellement différentes souches indispensables à leur obtention.
Ces bactéries sont a priori bénéfiques, mais pour être considérées comme probiotiques à part entière, elles devraient avoir fait la preuve de leur bénéfices santé, ce qui n’est pas toujours le cas.
Notons aussi que, depuis quelques années, les laits fermentés ne sont plus les seuls produits supplémentés en probiotiques. Aux Etats-Unis et au Canada, il existe ainsi des fromages, des crèmes glacées, des jus de fruits, des céréales, des muffins et même des barres chocolatées contenant des souches encapsulées et viables à température ambiante4.

Les compléments alimentaires

Les probiotiques peuvent aussi être consommés, si besoin, sous forme de gélules, comprimés ou poudres, dans des compléments alimentaires vendus en pharmacie, avec ou sans ordonnance.
Les souches bactériennes, souvent associées en fonction de l'effet santé recherché, doivent alors être précisément indiquées, de même que leurs quantités en unités formant colonies (UFC).
Le médecin ou le pharmacien peut ainsi conseiller, par exemple en cas de traitement antibiotique, de prendre tel ou tel complément afin d’éviter un déséquilibre de la flore intestinale, source fréquente de troubles digestifs. 

 http://lesprobiotiques.info/

Commenter cet article

Archives