Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La banane, ressource écologique d'avenir

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Juin 2015, 08:50am

Catégories : #ALIMENT, #ENVIRONNEMENT, #SANTE-BIEN-ETRE

La banane, ressource écologique d'avenir

Vous n'avez pas besoin de silloner tout le pays pour pouvoir les voir par terre, noirs, verts clairs, tachés, ils peuvent facilement se fondre dans le paysage. Mais pourtant ce sont des sacs plastique, un grand ennemi de l'environnement. Ce déchet non biodégradable prend 400 ans pour se décomposer et étouffe la terre, bloque la filtration et la percolation de l'eau, mettant ainsi en péril la fertilité du sol. Mais ce n'est pas tout. Les sacs plastique, communément appelés Kaveera en Ouganda, bloquent également les cours d'eau provoquant parfois des inondations et créant des fossés de reproduction pour les moustiques.

Avec plus de 39 600 tonnes de déchets de plastique rejetés dans l'environnement, les Ougandais doivent faire face à l'invasion des sac en plastique. Mais un étudiant de 23 ans en science et technologie du bois à Makerere University refuse cette fatalité. Et s'il était possible de fabriquer des emballages plus écologiques pour remplacer les sacs en plastique?

Interdiction des sacs en plastique

Il y a presque dix ans que Godfrey Atuheire, alors jeune chercheur à l'Institut ougandais de recherche industrielle (UIRI), a eu l'idée de fabriquer des sacs en papier à partir de fibres de banane.

Depuis l'interdiction en avril dernier de la plupart des sacs en plastique dans son pays, sa production a grimpé en flèche: il emploie 28 personnes (contre 7 auparavant), produisant chaque jour plus de 3800 sacs (contre 150 à 200), vendus de 17 à 88 centimes d'euro.

Godfrey Atuheire prévoit de doubler la production dans un future proche car le marché pour les sacs en papier est énorme. Auparavant, même avec un niveau minimum de production, il vendait près de la moitié de ses produits au Rwanda, où l'utilisation des sacs en plastique est totalement interdite. La situation a depuis lors changé: comme il n'a plus suffisamment de stock pour exporter. Il demeure persuadé que cette industrie pourrait apporter la réponse à la question du chômage des jeunes, et il joue déjà son rôle en formant des groupes de jeunes sur ce métier.

 

Archives