Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'avion Solar Impulse 2 atterrit au Japon pour une escale imprévue

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Juin 2015, 12:49pm

Catégories : #TECHNOLOGIE, #SCIENCE

L'avion Solar Impulse 2 atterrit au Japon pour une escale imprévue

La grande traversée annoncée a pris du plomb dans l'aile. L'avion révolutionnaireSolar Impulse 2, qui s'est lancé dimanche matin à l'assaut du Pacifique, a été forcé d'interrompre sa progression ce lundi au-dessus de la mer du Japon. Un épais front nuageux fait office de barrage sur son itinéraire programmé, longtemps pensé pour être le plus efficace.

L'avion s'est finalement posé dans la nuit de lundi à mardi à Nagoya (centre du Japon), une escale imprévue à cause de cette détérioration météorologique. L'appareil, qui avait décollé de Chine dimanche (heure locale), à destination d'Hawaï, a atterrit un peu avant minuit (lundi vers 17 heures en France) après avoir patienté des heures au-dessus de l'archipel.

Les mauvaises conditions climatiques identifiées étaient à des milliers de kilomètres de la position de l'avion ce lundi matin, mais ce front nuageux devait absolument se dissiper avant qu'André Borschberg ne se retrouve au milieu du Pacifique, sans possibilité d'atterrir. C'est ainsi que l'équipe supervisant le vol a recensé des aéroports au Japon avant de finalement décider de le faire se poser. «Nous disons merci à nos amis japonais qui ont été très accommodants, pour nous donner l'autorisation, à la dernière minute, de nous poser sur leur territoire», a fait savoir Bertrand Piccard.

Juste avant la décision qui a mis un coup d'arrêt à la mission, ce revers ne semblait pourtant pas entamer le moral d'André Borschberg. «Je suis dans la meilleure situation possible : j'ai un avion fantastique et plein d'énergie», a d'abord twitté le pilote de 62 ans. Son départ depuis Nankin (est de la Chine), où l'avion était cloué depuis le 21 avril, avait été reporté à plusieurs reprises en raison d'une météo défavorable, notamment mardi dernier. Solar Impulse 2 a finalement décollé dans la nuit de dimanche pour la plus périlleuse des étapes de son tour du monde, durant laquelle le pilote suisse devait tenir six jours et six nuits.

Jamais Solar Impulse 2 n'avait volé au-dessus d'un océan ni n'était resté en l'air plus de 24 heures : c'est dire si cette traversée du Pacifique sur 8 500 kilomètres représentait un défi technologique et un exploit aéronautique historiques. André Borschberg ne peut entrecouper sa performance que de brefs sommeils d'une vingtaine de minutes. Son siège, qu'il ne peut quitter, est équipé d'un système de WC ! 

Commenter cet article

Archives