Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Exercice simple pour faire de l'anxiété une alliée

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Juin 2015, 15:07pm

Catégories : #DÉPRESSION, #DEVELOPPEMENT, #ANXIÉTÉ, #HEUREUX

Exercice simple pour faire de l'anxiété une alliée

L'anxiété a mauvaise presse. Elle est souvent considérée comme une tare dont il faut se débarrasser. Mais selon Alice Boyes, auteur de l'ouvrage "Anxiety Toolkit", cette vision est trop simpliste.

Avec un peu d'exercice mental, l'anxiété peut devenir une alliée.

Boyes elle-même pratique un exercice de réflexion très simple pour tirer le meilleur de sa nature anxieuse.

"Je me force à penser au pire scénario possible et à la meilleure chose qui puisse arriver", explique-t-elle à Business Insider. "Plutôt que d'imaginer qu'une chose aura forcément des conséquences négatives, j'entraine mon cerveau à envisager la possibilité d'un résultat positif."

Cet exercice de reflexion était déja pratiqué par des philosophes stoïques de la Grèce Antique, il y a 2 300 ans.

"Cet exercice me permet de respecter ma tendance naturelle à voir le pire qui puisse arriver," déclare Boyes.

Imaginer le pire l'aide à se préparer. Selon elle, cet exercice peut être utile pour les voyageurs anxieux. Elle même a toujours des plans B. Par exemple, si un bus ne passe pas et qu'elle doit se rendre quelque part, elle aura déjà réfléchi à une alternative.

Envisager le meilleur l'aide à visualiser l'option qu'elle aurait mise de côté en temps normal.

Avec un peu d'exercice mental, l'anxiété peut devenir une alliée

"Lorsque j'ai débuté cette thérapie, j'ai contacté quelques magazines et je leur ai dit que j'étais disponible pour écrire des rubriques sur le sujet", se rappelle-t-elle. Je pensais qu'ils seraient perplexes. Mais au final cela m'a permis à rédiger des articles pour certains magazines."

Après avoir été rédactrice pour des magazines tels que Psychology Today, Boyes a découvert que l'une de ses compétences clefs était de transposer les principes de sa thérapie en conseils applicables dans la vie de tous les jours. Mais elle n'aurait jamais eu cette prise de conscience sans essayer d'imaginer les issues positives possibles et sans ignorer cette petite voix qui lui disait "Pourquoi est-ce que je fais ça ? C'est stupide."

En réfléchissant aux résultats positifs et négatifs, vous travaillez sur votre tendance émotionnelle de manière constructive :

  • Si vous êtes de nature anxieuse, vous vous servirez de votre tendance à planifier tout en vous entrainant à imaginer des issues plus positives.
  • Si vous êtes de nature optimiste, vous vous servirez de votre détachement tout en vous préparant à ce qui pourrait arriver de négatif.

Cet exercice est donc utile aux anxieux et aux optimistes.

"Toutes ces émotions jouent un rôle positif dans la vie des personnes," affirme Boyes.

Mise à jour : Après avoir déménagé de Nouvelle-Zélande aux Etats-Unis, Boyes ne pratique plus cette thérapie. Le titre a été modifié pour prendre ce changement en compte. 

JDN

 

Commenter cet article

Archives