Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


9 expériences historiques bizarres

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Juin 2015, 09:51am

Catégories : #INSOLITE, #SCIENCE

Retour sur neuf expériences historiques étranges qui vous en apprennent plus sur des choses que vous ne vouliez même pas savoir.

 

9 expériences historiques bizarres

1. Du café à la place de la peine de mort

À la fin du 18e siècle, le roi Gustave III du suède souhaite connaître les effets secondaires du café. Pour cela il propose à de vrais jumeaux condamnés à mort de transformer leur peine de mort en un emprisonnement à perpétuité, à l'unique condition que l'un boive trois pots de café par jour et l'autre trois de thé. Le seul problème c'est que les scientifiques qui suivaient l'expérience sont morts avant les condamnés... Pour info : le buveur de thé est mort en premier.

2. De la nourriture à travers un trou dans l'estomac

Le médecin militaire américain William Beaumont a tenté l'expérience avec un patient qui, suite à un accident de chasse, avait un trou dans son ventre qui permettait d'avoir directement accès à l'estomac. Avec l'aide d'une corde, le médecin introduit toute sorte d'aliments dans l'estomac comme des huîtres et du rosbif. Cette étude a permis de découvrir l'importance des sucs gastriques dans la digestion et marqua le début de la gloire pour Beaumont.

3. Regarder des gouttes de goudron

En 1927 débute l'expérience du professeur Thomas Parnell de l'université de Queensland à Brisbane. Elle est toujours en cours et est devenue la plus longue expérience au monde. L'expérience de la goutte de goudron cherche à démontrer que certaines matières solides, comme le goudron par exemple, étaient des matières liquides. Depuis 1927, le goudron placé sous une boule en verre a produit exactement 8 gouttes. Passionnante, l'expérience est à suivre en live ici. Pour cette expérience révolutionnaire, le scientifique a reçu à titre posthume le LG Nobel, parodie du Nobel en 1995.

 

4. Comment un chien décapité peut-il survivre ?

 

C'est sans aucun doute l'une des expériences les plus glauques jamais réalisées. Dans les années 20, un médecin russe Sergei Brukhonenko se demande comment peut survivre une tête séparée de son corps. Étant donné qu'utiliser des têtes humaines n'est pas une option, même à l'époque, Brukhonenko opte pour des têtes de chien. Il réussit à les garder en vie avec des machines qui simule l'action des poumons et du coeur. C'est de cette expérience que découlent les premières machines coeur- poumons qui ont sauvé bien des vies par la suite. Brukhonenko passera lui à la postérité en tant que Frankenstein russe

 

5. La première transplantation d'une tête

Pour rester dans les expériences autour de la tête, Robert White réussit, grâce à des subsides de l'état américain, la première transplantation de tête sur un singe le 14 mars 1970. Lorsque le singe, au sortir de l'anesthésie, se réveille avec un autre corps, il tente d'agresser le docteur. Le pauvre singe survit encore une demi-journée à l'opération avant de mourir suite aux complications. White pensait qu'il allait être acclamé en héros, mais il fut au contraire fort critiqué par la population. Il continuera néanmoins à chercher d'autres soutiens pour poursuivre ses recherches.

 

6. Ramener un mort à la vie

 

Garder une tête de chien en vie est une chose, mais ramener des morts à la vie en est une autre. C'est pourtant ce que Giovanni Aldini tente de faire le 17 janvier 1803 sur le meurtrier George Forster. Celui-ci vient d'être exécuté pour ses crimes lorsque Aldini place des électrodes sur plusieurs endroits de son corps pour faire circuler l'électricité. Aldini découvre alors que certains muscles bougent et que le mort ouvre même un oeil. Cette expérience servit de source d'inspiration à deux auteurs célèbres que sont Mary Shelley et Edgar Allan Poe.

7. Les dindons excités sont prêts à tout

Dans les années soixante, Martin Schein et Edgar Hale s'intéressent à des dindons sexuellement excités. Pas vraiment un sujet qui tient éveillé le monde scientifique. Leur étude se base sur des dindons qui s'accouplent avec de fausses femelles dindons. Au début de l'expérience, les simulacres de femelles ont encore l'allure des vrais, mais peu à peu on leur enlève les ailes, la queue, etc. À la fin il ne restait que la tête et un bâton. Pourtant, les mâles étaient toujours intéressés. Qu'a-t-on appris d'une telle expérience ? Que les dindons ont beaucoup d'amour à donner et qu'ils ne font pas la fine bouche. Ou en d'autres termes, ils prennent ce qu'on leur propose.

 

8. Quelle grimace faites-vous lorsque vous décapitez un rat ?

Un rire exprime la joie, un froncement la contrariété. Mais existe-t-il une expression universelle pour le dégoût ? C'est ce que s'est demandé le psychologue Carney Landis en 1924. Landis a barbouillé le visage de ses sujets pour mieux percevoir leurs expressions. Il les a soumis à divers tests comme regarder du porno, mettre leurs mains dans un seau rempli de grenouilles ou décapiter un rat vivant. Malgré ses nombreuses tentatives, Landis n'a jamais réussi à lier expressions du visage et sentiments.

9. L'âme pèse 21 grammes

 

En 1907 le docteur américain Duncan MacDougall souhaite connaître le poids de l'âme. Six patients atteints de la tuberculose sont pesés sur des balances industrielles lorsqu'ils passent de vie à trépas. Il ressort de l'expérience que les patients perdent du poids au fur et à mesure que leur état s'empire. Ce qui est probablement dû à la perte de sécrétions liquides. Cependant, au moment de leur mort, les patients ont tous perdu un poids significatif. 21 grammes en moyenne. Le poids de l'âme ?

Levif

 

Commenter cet article

Archives