Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


7 conseils pour un regard captivant

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Juin 2015, 13:41pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #RELATIONS, #SANTE-BIEN-ETRE, #HEUREUX, #CORPS

7 conseils pour un regard captivant

« Les yeux sont le miroir de l’âme ».

Regarder l’autre dans les yeux constitue un moment particulier, un instant de communion. On touche directement l’autre à l’intérieur de lui, on touche son intimité.

Nous avons tous déjà ressenti ce malaise, cette sensation dérangeante qui nous pousse à détourner notre regard. Dans la rue, dans les transports en public, on évite de s’attarder lorsque l’on croise un regard. C’est généralement encore plus vrai pour les femmes chez qui un regard appuyé pourrait très vite être interprété par la gente masculine comme une certaine forme de séduction …

Qu’il soit ou non le miroir de l’âme, le regard nous apprend instantanément beaucoup de choses sur l’état émotionnel de l’autre. Un regard triste, joyeux, envieux, déçu, interrogateur, méchant expriment autant d’émotions que la personne peut ressentir

Si le regard peut transmettre des émotions, il peut donc être un excellent outil pour le leader charismatique. A condition de savoir ce que l’on doit dégager lorsque nous voulons convaincre, motiver ou rassembler. Que doit saisir le public dans notre regard qui puisse lui donner envie de nous suivre ?

Voici une liste de conseil qui vous donnera des pistes intéressantes pour travailler votre regard.

1 . Regardez l’autre comme une personne unique et magnifique

Si vous voulez fasciner votre public vous devez d’abord être fasciné par lui ! N’avez-vous jamais été fasciné par quelqu’un ou quelque chose ? un paysage, une œuvre d’art, l’être bien aimé … C’est dans ces moments là, lorsque nous sommes subjugués par quelque chose, que notre regard transmet toute notre humanité. On s’oublie sois-même pour être habité par l’autre.

 

Cependant l’exercice sera plus ou moins difficile suivant la situation. Il sera plus facile d’avoir ce regard lorsque vous raconterez vos dernières vacances en Nouvelle-Zélande ou lors d’un dîner aux chandelles que lors d’un discours où les enjeux seront importants.

2. Sachez avoir votre plus beau regard

… à la demande. Mais comment avoir ce regard émerveillé lorsque la situation ne s’y prête pas forcement ou que l’on ne se trouve pas dans un état émotionnel approprié (stress, peur, problèmes personnels, …). Il faut alors utiliser ce que l’on appelle des ancrages. En fait il s’agit simplement de se remémorer un moment ou l’on a été émerveillé. Lorsque vous visualisez ce moment (un paysage, la naissance de votre enfant ,…) souvenez-vous de ce que vous ressentiez à ce moment là.

Lorsque vous serez ensuite devant votre public, essayez de l’imaginer comme la chose qui vous donne votre plus beau regard (un paysage, un enfant, …). Vous pouvez auparavant vous entraîner chez vous en regardant votre famille ou même des objets quelconques de cette façon.

3. Gardez ce lien entre le public et vous

Maintenant que vous savez transmettre les émotions par votre regard il faut toucher votre public. Pour cela il va falloir le regarder ! Lorsque vous parlez, vous devez garder ce lien avec votre public qu’est le regard. Il faut donc s’interdire de parler en regardant ses pieds, le sol, ses notes, la porte de sortie …

Certaines fois on regarde en haut, en bas lorsque l’on cherche à se remémorer quelques choses. C’est tout à fait normal. La PNL (programmation neurolinguistique) présente une théorie sur ces mouvements de notre regard (clés d’accès visuelles) lors d’une conversation. Par exemple, lorsqu’une personne a son regard qui se porte vers le haut et la droite, cela signifie que la personne est en train de retrouver des souvenirs (« je me rappelle la dernière fois que …).

Vous pouvez donc détourner votre regard de votre interlocuteur mais toujours de façon furtive et temporaire (de l’ordre de quelques secondes). Cela évite en autre le regard soutenu, ininterrompu qui met mal à l’aise.

 


 

 

4. Dégagez des émotions

Evitez l’effet du « je regarde mais je ne vois pas », un peu comme lorsque l’on est plongé dans nos pensées. C’est aussi le regard du joueur de poker qui est exactement l’exemple de ce que l’on ne doit pas faire : être insensible à ce qui se passe et ne dégagez aucunes émotions, aucun indice sur son état émotionnel. Au contraire votre regard doit exprimer de la chaleur, de l’authenticité.

5. Prenez le temps de regarder l’autre

Chaque personne de votre public doit se sentir concernée par votre discours. Vous devez éviter de balayer du regard votre assistance mais au contraire, prenez le temps de regarder les gens.

Suivant la taille du public vous ne pourrez pas regarder tout le monde. Lorsque le public est constitué d’un petit nombre de personne (une dizaine) vous pouvez alors regarder tour à tour chaque personne (de façon aléatoire et non de gauche à droite !). Pour les publics plus nombreux, divisez la salle en zone et essayez (toujours de façon aléatoire) de regarder tour à tour dans chaque zone une personne différente.

6. Lisez vos notes sans couper le lien

Lorsque l’on doit faire une présentation ou tout autre intervention à l’orale, il arrive souvent que l’on ait des notes ou que l’on utilise un rétro-projecteur pour présenter par exemple un PowerPoint. Se plonger dans ses notes, c’est couper le lien que l’on a avec notre public..

Il faut donc éviter de rester plongé dans ses notes. N’ayez pas peur de vous arrêtez quelques secondespour regarder vos notes. Ensuite reprenez (idem avec le rétro).

Même chose si vous devez lire un discours. Vous ne pouvez-pas vous permettre de lire votre feuille pendant 10 minutes. Prenez votre temps, regardez une ou deux phrases, levez la tête et dites les. Essayez d’avoir toujours cette connexion visuelle avec votre public lorsque vous parlez.

7. Entraînez vous !

Pour chaque conseil ci-dessus, n’hésitez pas à vous entraîner longuement. Au mieux vous serez préparés, au mieux vous maîtriserez la situation. C’est un peu un conseil récurrent mais tellement important à mes yeux. Vous ne pouvez pas vous permettre au cours de votre discours de vous demander ou regarder, à quel moment, tout en vous focalisant sur votre posture, votre gestuelle …

Entraînez vous donc à regarder les autres avec votre plus beau regard, à essayer de regarder chaque personne d’un public imaginaire, à présenter un discours.

Vous pouvez faire chaque exercice indépendamment dans un premier temps, puis essayer progressivement de tout incorporer.

Commenter cet article

Archives