Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


30 000 euros par mois: le salaire de Teddy Riner à Levallois fait grincer des dents

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Juin 2015, 09:12am

Catégories : #PEOPLE, #SPORTS, #ARGENT, #FRANCE

30 000 euros par mois: le salaire de Teddy Riner à Levallois fait grincer des dents

Pourquoi la ville de Levallois-Perret couvre-t-elle son champion d'or? C'est la question posée par le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion du Levallois Sporting Club, selon France Bleu 107.1. Le judoka Teddy Riner, licencié au club, aurait perçu 30 000 euros mensuels. Un salaire essentiellement financé par des fonds publics. L'entourage de Patrick Balkany qui assure la gestion du club peine à justifier ce montant astronomique. 

Dans le détail, Teddy Riner perçoit un salaire mensuel de 24 000 euros, auquel s'ajoutent notamment une voiture, un appartement d'une valeur locative de 1900 euros mensuels et des primes de résultats. "Teddy Riner est l'ambassadeur du LSC, ses avantages relèvent des négociations de son contrat de travail, il n'y a absolument rien de spécifique", soutient l'actuel président du LSC, Bertrand Percie du Sert à L'Express. En 2013, sa rémunération annuelle atteint plus du double de celle de 2010, à 429 293 euros, selon le rapport quidoit être présenté lundi prochain au conseil municipal de Levallois-Perret 

Levallois-Perret, commune la plus endettée de France

Comment expliquer cette augmentation? Elle "tient notamment à l'existence de clauses contractuelles favorables pour ce sportif de très haut niveau, avec une part variable de sa rémunération en fonction de ses performances sportives", constatent les magistrats financiers dans le rapport. De fait, entre 2010 et 2013, Teddy Riner remporte deux titres de champion du monde, deux médailles d'or aux Championnats d'Europe et le titre olympique à Londres en 2012. Il reste que les magistrats soulignent que l'athlète ne participe aux combats organisés par le club, il se contente de porter le logo du club lors des rencontres internationales. 

 

"Si Teddy Riner n'était pas à Levallois, il serait en Russie aujourd'hui. Heureusement qu'il y a des clubs comme nous pour fabriquer des champions du monde", justifie Bertrand Percie du Sert. Le club sportif semble pourtant avoir quelques difficultés financières. La subvention municipale versée au LSC a atteint 6,1 millions d'euros en 2014, un montant record. "Nous avons bénéficié d'une rallonge afin de restructurer le club et faire des économies", explique Bertrand Percie du Sert. La commune des Hauts-de-Seine constitue la ville la plus endettée de France, à plus de 9000 euros par habitant. Le rapport doit être discuté lundi soir au Conseil municipal. 

 Lexpress

 

Commenter cet article

Archives