Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 conseils pour la détoxication de votre corps

Publié par MaRichesse.Com sur 19 Juin 2015, 13:54pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #CORPS

10 conseils pour la détoxication de votre corps


En petite quantité, la présence de déchets au sein de l’organisme est tout à fait normale. Par contre, si les toxines tendent à s’accumuler, elles entravent alors la perméabilité de cette barrière mucosale et exposent l’organisme à l’absorption de certaines toxines.

En gros, notre organisme utilise les toxines en les neutralisant, les transformant ou les détruisant. Le foie transforme de nombreuses substances toxiques en agents inoffensifs, pendant que le sang transporte les déchets vers les reins ; le foie transmet également des déchets aux intestins par la bile, où la plupart sont éliminés. Nous éliminons également des toxines à travers notre transpiration. Nos sinus et notre peau peuvent également être des organes d'élimination comme par exemple à travers le mucus ou les éruptions cutanées.

Lorsque les émonctoires (organes servant à l’élimination des déchets : foie, reins, intestins, poumons, peau) ne parviennent plus à gérer une trop grande quantité de déchets, les toxines perdurent dans l’organisme, pénètrent les cellules et en encrassent les rouages. Plus vulnérable, le système immunitaire risque de s’affaiblir et d’exposer le sujet à divers maux et infections.
Le mécanisme d’action de la détoxication
La désintoxication est l’action de débarrasser l’organisme des substances toxiques, de les neutraliser ou de les transformer, d’éliminer les sécrétions et de purifier le sang. La désintoxication est une stratégie naturelle de protection de la santé, qui aide à éliminer les toxines nocives des cellules et des tissus, reconstituant de cette façon leurs fonctions normales. L’élimination des toxines du corps se fait par plusieurs voies qu’on peut réunir sous le nom d’émonctoires, lesquelles sont : Le colon, le foie et la vésicule biliaire, les reins, l’appareil respiratoire et la peau. La dernière partie du tractus gastro-intestinal, le colon, a un rôle très important dans l’élimination des déchets alimentaires. Pour que le nettoyage soit efficace, il est très important que la physiologie du colon soit maintenue.

Lorsque les nutriments ont subi les processus de digestion et d’absorption et une fois que les facteurs nutritifs sont acheminés dans la circulation sanguine, les résidus sont entraînés dans le colon. Une dernière « vérification » des déchets sera effectuée avant leur élimination. L’eau et les sels minéraux seront alors récupérés et retournés dans la circulation sanguine.

Pendant ce temps, les bactéries existantes sur les parois du colon (« les bonnes bactéries ») dégraderont les résidus par des processus anaérobes (sans oxygène), que sont la fermentation (dégradation par une réaction enzymatique en présence de bactéries) et la putréfaction (la décomposition complète d’une molécule par les bactéries). Les selles et les gaz qui sont le résultat de ces processus seront acheminés vers la dernière partie du colon soit le rectum, par les mouvements péristaltiques intestinaux, où ils seront stockés et ensuite éliminés à l’extérieur de l’organisme par l’anus. L’ensemble des réactions par lesquelles les selles sont expulsées à l’extérieur du corps est nommé défécation.

La stase prolongée de matières fécales dans le colon (la constipation) ou leur élimination rapide (la diarrhée), peut entraîner la modification du processus d’élimination des toxines. Le nettoyage du colon est l’une des parties importantes de la détoxication. C’est par le gros intestin que l’organisme évacue les toxines et un intestin paresseux peut provoquer une intoxication générale rapidement. Un programme efficace de détoxication doit initialement impliquer le colon. Lorsque les intestins sont en santé, ils sont directement impliqués dans l’élimination régulière des toxines, des micro-organismes indésirables et des toxines internes, en fournissant une barrière forte et intacte pour prévenir la fuite des éléments toxiques des intestins dans la circulation.
La provenance des toxines :
De l’extérieur de l’organisme :
• Du régime alimentaire ;
• De l’utilisation de médicaments ;
• De l’exposition à l’environnement pollué, autant aiguë que chronique.

De l’intérieur du corps :
• Du métabolisme des graisses, particulièrement les graisses oxydées et le cholestérol ;
• De l’ammoniaque et de l’urée (excès dûs à un régime acidifiant, ndlr);
• De la destruction des micro-organismes (intoxication alimentaire, prise d’anti-biotique, etc, ndlr) ;
• Des radicaux libres et autres molécules irritantes.
Comment se prémunir des toxines
- ingérer des glyconutriments (polysaccharides) comme le mannose rencontré dans les canneberges.
Le mannose est l'un de ces huit sucres qui sont essentiels pour le fonctionnement approprié du système immunitaire des humains. Une insuffisance dans de n'importe lequel d'entre eux mènera à une insuffisance dans l'efficacité du système immunitaire.
NB : Recherche google pour approfondir le sujet : glyconutrients.
- Ingérer des anti-oxydants pour se prémunir des excès de la dégénération cellulaire : Vitamines ACE + sélénium, polyphénols (vin rouge, thé vert, fruits et légumes).
- curcumine du curcuma (épices à 85 % du curry), agrémenté de poivre noir afin de le rendre davantage bio-disponible.
- carétonoïdes
- probiotiques afin de restaurer l’étanchéité intestinale (kéfir et kombucha)
- favoriser la production endogène du glutathion péroxydase, principal agent de détox en cas de présence de métaux lourds et pesticides.
- zinc comme co-facteur dans l’activité des enzymes afin de favoriser un bon métabolisme. Pas de prise vitamines en même temps que le zinc.
- cure d’argile verte



*) Prudence quand même !
Ce que le foie ne peut éliminer, c'est le gras qui le prend en charge. Plus il y a de toxines, plus le corps fabrique du gras pour les garder, les enrober... Quand on fait une diète, on remet les toxines en circulation dans le corps. Alors attention! Si on agit trop vite, ça peut faire plus de tort que de bien. »
Méfier-vous des cures de détox à base de chlorella, d’ail et de spiruline. Mieux vaut s’adresser dans ce cas à un nutritiooniste compétent …


*) Les champions de la détox


1. Artichaut, betterave, gingembre, radis noir, topinambour pour le foie.

2. Asperge, céleri, chou, citrouille pour les reins.

3. Ail, carotte, poivre de Cayenne, oignon, poivron rouge, épinards, navet pour le sang et les intestins.

4. Les légumes verts et fines herbes riches en fibres (haricots verts, céleri, persil...)

5. Chou gras, ortie, oseille, plantain, pissenlit, trèfle rouge: ces « mauvaises herbes » sont dépuratives, reminéralisantes, antioxydantes. Mettez-en dans vos salades, vos soupes, vos quiches...

6. Buvez beaucoup d'eau, peu minéralisée: cela favorise l'élimination des déchets et la circulation des minéraux.

7. Commencez tous vos repas par une salade verte.

8. Faites-vous des tisanes laxatives: bourrache, agripaume, noyer noir, radis noir, busserole, racines de bardane, persil et pissenlit.


*) Pas de détox si reins surchargés
Lorsque le foie élimine des impuretés, cela se fait souvent via les reins et puis l’urine, qui est l’émonctoire principal (et subsidiairement via la transpiration ou la respiration).
Pour ce faire il est conseillé de ne pas trop solliciter les reins avec une nourriture acidifiante … Sinon il y aura embouteillage à la sortie.

 

Commenter cet article

Archives