Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Start-up, les 3 étapes pour mieux communiquer

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Mai 2015, 12:16pm

Start-up, les 3 étapes pour mieux communiquer

Vous lancez votre start-up et vous souhaitez la rendre visible ? C’est possible en trois étapes… et c’est même nettement recommandé comme l’explique Karin Roubaudi, fondatrice de l’agence L’aventure corporate. Suivez le guide !

1) Lancez votre communication en même temps que votre start-up

« L’un ne va pas sans l’autre. Beaucoup d’entrepreneurs se lancent dans une campagne de communication après avoir développé leurs services et produits, sans l’avoir préparée en amont », regrette Karin Roubaudi, fondatrice de l’agence L’aventure corporate (aventurecorporate.com). Prendre son temps pour mieux en gagner est primordial. Votre stratégie de communication se prépare donc en même temps que la préparation de votre levée de fonds. Une démarche qui peut convaincre et rassurer vos futurs investisseurs, business angels ou fonds d’investissements. « Cela veut dire que les entrepreneurs savent où ils vont, qu’ils ont réfléchi à ce qu’ils veulent mettre en place et quels résultats ils veulent obtenir », poursuit notre experte.

Concrètement, cette démarche consiste à cibler les personnes que vous souhaitez atteindre et à adapter votre discours à leurs besoins et leurs attentes. Un exemple ? « Il s’agit d’assurer très amont sa présence sur les réseaux sociaux pour informer sa “communauté” de l’avancement du projet afin qu’elle y adhère ou de se placer avec elle dans une logique de création en lui permettant de tester et de participer à l’amélioration de ses produits. Cela permettra déjà d’en montrer le sérieux et la viabilité », souligne la communicante.

 

 

2) Incarnez votre entreprise

Il s’agit de mettre en cohérence le fonds et la forme… en valorisant votre parcours et les expériences de votre équipe. Le but : incarner votre entreprise pour gagner de la visibilité. « Avant d’adhérer à un projet, les gens s’intéressent avant tout à ceux qui l’ont construit, à leur histoire. A travers eux, ils y retrouvent des valeurs, une philosophie de vie, une vision du monde auxquelles ils s’identifient », note Karin Roubaudi. Tout passe par la manière de raconter une histoire en répondant à ces questions : pourquoi vous êtes-vous lancé dans ce projet ? Pour répondre à quels besoins ? Comment vous engagez-vous pour permettre à votre rêve d’entreprise de voir le jour ? Qu’est-cela dit de vous ? Comment vivez-vous vous-même vos produits, vos services ? Comment les appliquez-vous dans votre quotidien ?

 

 

Il s’agit de mettre en place une “cartographie de ses alliés” en allant sur le terrain, en rencontrant les médias clés, les “influenceurs” qui seront favorables à votre façon d’être et de faire. Ils serviront de relais pour parler de vous et de votre “bébé” autour d’eux. « Il y a une dimension pédagogique à ne pas négliger. Il est nécessaire de passer son temps à expliquer, à réexpliquer s’il le faut. Cela fait partie du jeu. Les gens ont besoin d’y croire. Car derrière toute start-up, il y a une aventure humaine qu’il faut raconter et sur laquelle il est indispensable de mettre des visages », insiste Karin Roubaudi. C’est le principe même du “story-telling”. Les fondateurs de Michel & Augustin sont ceux qui, avant l’heure, ont très vite compris l’importance d’incarner leur entreprise et ceci dès sa création. Ils n’ont jamais pas peur de se mettre en scène pour faire vivre leurs produits. Et ça marche !

3) Faites-vous accompagner

« Pour communiquer, il est nécessaire de s’entourer d’experts dont c’est le métier. Cela ne s’improvise pas. C’est une démarche qui doit s’inscrire sur du long terme ! » précise Karin Roubaudi. Se faire accompagner vous permettra de travailler un plan de communication précis en fonction des supports et des cibles visés. « Même pour le digital, il est impératif de mettre en place une vraie stratégie de communication », glisse-t-elle. Cela permet de clarifier ses intentions et de se construire indirectement une feuille de route qui mettra en évidence les étapes clés à franchir.

Pour cela, il faut se poser les bonnes questions : Quels sont vos objectifs ? A qui voulez-vous vous adresser ? Comment voulez-vous en parler ? Avec quels outils ? « Dès le départ, il est conseillé de consacrer un montant de son budget à la communication. C’est un investissement, certes, mais le résultat n’en sera que plus impactant », analyse la spécialiste. C’est, par exemple, avoir recours à un coach média pour s’entraîner à l’oral si vous en n’avez pas l’habitude. Cela vous poussera à avoir un discours clair, concis et cohérent… Toujours utile quand il s’agit de convaincre des investisseurs.« Le parler vrai reste primordial, tout comme le fait de tenir et concrétiser ses promesses. Sinon, le retour de bâton risque de faire très mal ! », conclut Karin Roubaudi. À bon entendeur  

lesechos.fr

Commenter cet article

Archives