Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Si votre chef est mauvais, blâmez le principe d’incompétence de Peter

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Mai 2015, 13:42pm

Si votre chef est mauvais, blâmez le principe d’incompétence de Peter

Selon le principe de Peter, tous les employés atteignent un niveau d’incompétence, ce qui signifie que tout le monde est promu jusqu’au moment où les compétences et les forces ne sont plus alignées avec la position actuelle, écrit Nick Kolakowski sur Dice. Un bon programmateur n’est pas nécessairement un gestionnaire brillant et un gestionnaire de niveau intermédiaire n’est pas toujours un bon cadre supérieur.

Une étude récente de Gallup, totalisant plus de quatre décennies de recherches auprès d’un corpus de 2,5 millions de gestionnaires, suggère que ce principe d’incompétence acquiert un degré significatif de vérité dans le monde réel.

« Gallup a découvert que seuls 10% des employés ont assez de talent pour être un grand manager. Les entreprises emploient des notions dépassées de succession pour pour nommer les personnes à ces postes », indique l’étude. Selon ce travail, les grands gestionnaires motivent leurs employés, créent une culture de la responsabilité, s’affirment d’une manière qui permet à l’équipe de surmonter les obstacles, construisent des relations basées sur la confiance et prennent des décisions pour le bien de l’entreprise en gardant leur équipe a l’esprit.

Les entreprises qui embauchent des gestionnaires avec un talent de gestion ont tendance a enregistrer une hausse rentabilité de 48% et une hausse de productivité de 22% avec une diminution de 19% du changement de personnel. Mais selon Gallup, il y a tellement de mauvais gestionnaires qu’un salarié sur deux a « fui son emploi ». « Les gestionnaires qui ne sont pas engagés ou qui sont activement désengagés coûtent a l’économie américaine entre 319 et 398 milliards de dollars par an », indique l’étude.

Comment les gestionnaires médiocres peuvent-ils s’améliorer ?

En un mot, l’ouverture : les employés interrogés par Gallup ont indiqué qu’ils préféraient les gestionnaires qui aident au maintien des priorités de travail et qui font un effort pour rester accessibles. En ce qui concerne les entreprises, le conseil est tout aussi simple : former les gestionnaires plutôt que promouvoir des personnes à des postes pour lesquels elles ne sont pas qualifiées.

« Les employés les plus performants sont essentiels à la performance d’une organisation, chose que l’organisation devrait par conséquent compenser. Les organisations ont des problèmes lorsqu’il s’agit du paiement du statut de manager, ce qui crée un environnement au sein duquel les employés sont continuellement en compétition pour des rôles qui ne leur conviennent pas.  

Bien entendu, les employés qui n’ont pas des compétences spécifiques ont connu des hausses de salaires ces derniers temps, principalement en raison du taux de chômage du secteur technologique. Cependant, pour de nombreuses organisations, laisser de côté les anciennes formes de promotion et de rémunération représenterait une tâche herculéenne et il serait intéressant de savoir combien d’entreprises s’y attacheraient.  

Express.be

Commenter cet article

Archives