Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quand le lait maternel protège les bébés contre une maladie intestinale grave

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Mai 2015, 01:34am

Quand le lait maternel protège les bébés contre une maladie intestinale grave

L'entérocolite nécrosante peut toucher les nourrissons prématurés et peut s'avérer grave...

Des chercheurs américains de l'Université John-Hopkins de Baltimore affirment que «l'allaitement (le lait maternel, donc) pourrait être efficace dans la prévention de l'entérocolite nécrosante», une maladie grave de l'intestin dont souffrent les nouveau-nés prématurés et qui peut être mortelle.

Tentant de trouver un remède à cette maladie, qui se caractérise par une destruction des tissus et muqueuses de l'intestin (nécrose), ces chercheurs ont donc effectué une série de tests sur des souris. Travaux qui viennent d'être publiés dans la revue Mucosal Immunology.

Le lait maternel, riche en facteur de croissance épidermique

Les chercheurs ont observé qu'une protéine, la TLR4 qui est chargée, entre autres, de réguler le développement intestinal du nourrisson, jouait un rôle important dans la formation de ces nécroses. Ainsi, lorsque cette TLR4 se retrouve face à une bactérie, elle interrompt l'approvisionnement en oxygène, ce qui entraîne cette perte de tissu de la muqueuse intestinale parfois fatale au nouveau-né.

Ils ont alors étudié de plus près des cellules intestinales non matures qu'ils ont confrontées à une bactérie provocant les nécroses. C'est alors que celles qui avaient été traitées avec du lait maternel, riche en facteur de croissance épidermique (EGF), présentaient un taux plus bas en TLR4. Autrement dit, le lait maternel bloquerait donc l'action de la protéine TLR4, facteur de l'entérocolite nécrosante.

L'allaitement rendrait plus intelligent et plus riche

Conclusion: l'allaitement serait donc bel et bien un bon «traitement» contre l'entérocolite nécrosante, l'EGF «évitant aux cellules intestinales de mourir et restaurant la croissance cellulaire ce qui favorise la guérison des intestins», explique, citée par Aufeminin.com, la scientifique en charge de l'étude, Misty Good, qui note également que la découverte des propriétés de ce composant pourrait «ouvrir la voie à de nouvelles thérapies».

20 Minutes 

Commenter cet article

Archives