Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les astuces beauté d'une "vraie blonde"

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Mai 2015, 05:57am

Catégories : #RELATIONS, #VIE, #HEUREUX

Les astuces beauté d'une "vraie blonde"

L'amoureuse de Laurent Delahousse avait refusé le job la première fois qu'on le lui a proposé "Ce n'était pas le moment". Dessange est revenu à la charge quelques années plus tard. "J'étais contente de voir que c'est vraiment quelque chose qui leur tenait à coeur. On se complète bien. Je pense que je leur amène l'image d'une femme moderne, active, qui peut en même temps être très naturelle et qui peut jouer le jeu de la femme glamour." Rencontre avec une femme de 38 ans bien dans ses baskets.

C'est quoi pour vous "se sentir belle"?
"C'est une question d'humeur. On dit toujours qu'une femme, peu importe sa silhouette, ce qui compte, c'est ce qu'elle dégage. On a l'impression que certaines femmes pourraient manger le monde entier. Elles sont charismatiques, magnétiques. Il y a des jours, comme tout le monde, où je me sens très bien sans rien. Et il y en a d'autres où ça ne va pas du tout. Dans la vie quotidienne, j'ai un style très simple. Je fais beaucoup de moto. J'ai un jean, mes bottines, mon petit cuir et en fonction des saisons, je décline autour de ça. Le Festival de Cannes, c'est sympa, ça me permet de mettre des jupes et des robes. Ca fait assez peu partie de ma garde-robe. Je suis plutôt dans quelque chose de très pratique. Je ne suis pas féministe mais le talon, dans la vie de tous les jours, ça entrave la vie des femmes. Point. Après, quand il faut, le talon est aussi là pour embellir la femme et on a beaucoup de chance de pouvoir profiter de ces avantages-là et de ces accessoires."

Dessange est le spécialiste des blonds. Vous pourriez changer de couleur de cheveux?
"Oui, pour mon travail, je suis actrice quand même. Mais je me sens blonde. C'est ma personnalité. Il y a un côté solaire, lumineux. C'est ce qui me fait me sentir bien. Je me sens éteinte avec une couleur plus sombre. Le blond, ça me révèle, ça me réveille depuis toujours. Deneuve avait dit un jour qu'après son premier film, elle avait dû faire un choix: brune ou blonde. Elle avait décidé que sa couleur, ça serait blond jusqu'à la fin de sa carrière. Je comprends très bien. Je serai toujours blonde."

© getty.

Le blond demande un sacré entretien, non?
Non. J'ai une base blonde cendré. Le soleil vient l'éclaircir. Si c'était compliqué, je ne serais pas blonde. Je n'aime pas les choses entravantes encore une fois. Je suis blonde aussi parce que c'est plus simple. Quand on est foncé, on lutte contre les cheveux blancs. La, je suis tranquille.

Dessange propose des produits à des prix accessibles. C'est un détail qui a compté dans votre décision d'accepter de représenter la marque?
"Bien sûr. Il y a des produits très techniques, sans silicone, vendus en grandes surfaces qui coûtent entre 4 et 6 euros. Et il y a aussi une gamme professionnelle. C'est comme le prêt-à-porter et à la haute couture, on a le choix. Les deux se complètent très bien et j'utilise les deux. Ce sont de beaux produits. Je les utilisais déjà quand j'étais plus jeune."

Quelles sont vos astuces de beauté au quotidien?
"Le spray d'eau La Roche Posay sur le visage et se démaquiller tous les soirs, c'est très important. Et ce, qu'on se maquille ou pas. Je suis Parisienne, il y a de la pollution, il faut l'éliminer. Une petite crème légère le matin et le soir. Je ne suis pas fidèle aux marques mais certains restent: le Double Sérum Clarins, les produits de La Mer."

En étant égérie, en cotoyant les plus grandes stars sur le tapis rouge de Cannes, comment fait-on pour ne pas prendre la grosse tête?
"J'y arrive justement parce que je suis entourée de stars. La grosse tête, ça ne m'effleure pas l'esprit. Je fais tout pour essayer de ne pas être de mauvaise humeur. Dans mon cercle professionnel, mes humeurs ne regardent que moi. C'est sur ça que je travaille. J'aime les gens réguliers dans mon cercle professionnel. On n'a pas à imposer ça à notre entourage, qu'importe le métier qu'on fait, la place qu'on occupe. Je n'aime pas les gens qui parlent mal aux autres, je n'aime pas avoir des gens en-dessous de moi ou au-dessus. Je n'aime pas les hiérarchies. Chacun à sa place, tout le monde doit se respecter. Je ne pourrais pas prendre la grosse tête. Je n'espère pas en tout cas." 

7/7

Commenter cet article

Archives