Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Accidents d'avion: votre siège fait-il une différence?

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Mai 2015, 20:53pm

Catégories : #VIE, #SCIENCE

Après l’écrasement du vol GE235 de TransAsia, à Taïwan, le 4 février dernier, une histoire de grande chance a été rapportée dans les médias.

Un couple taïwanais et leur garcon de 2 ans ont changé de place sur l’avion juste avant le décollage, après que le père ait entendu un bruit étrange provenant de l’aile gauche de l’engin, a rapporté Reuters. Il a demandé au personnel sur le vol à moitié rempli si lui et sa famille pouvaient se placer à l’opposé de l’avion. Apparemment, cette requête leur aurait sauvé la vie.

 

Accidents d'avion: votre siège fait-il une différence?

Mais l’endroit où vous vous asseyez a-t-il vraiment une influence sur vos chances de survie en cas d’écrasement?

«Ça dépend de la façon dont un avion s’écrase, a répondu Don Knutson, enquêteur d’accidents d’avion, à Yahoo. Il y a plusieurs facteurs à prendre en considération, incluant sa vitesse, dans quoi l’avion s’écrase, comment il se comporte avant l’écrasement. Par exemple, si l’avion roule et frappe son côté gauche, vous ne voudrez probablement pas vous asseoir de ce côté.»

Toutefois, les recherches montrent que les passagers ont statistiquement plus de chances de survivre dans certaines sections d’un avion.

Le professeur Ed Galea, de l’Université de Greenwich, à Londres, a passé en revue les données de plus de 100 accidents d’avion et a découvert que les gens qui s’assoient dans les cinq rangées les plus près des sorties d’urgence ont plus de chances de survivre.

Plusieurs personnes survivent à l’impact initial mais ne débarquent pas de l’avion assez rapidement. «Les experts en sécurité considèrent les premières 90 secondes après un écrasement comme les plus importantes», rapporte M. Galea dans l’étude.

«Plus vous êtes prêt d’une sortie d’urgence, plus vite vous pourrez sortir de l’avion. Et si l’avion prend feu ou commence à prendre l’eau, vous voudrez sortir rapidement», ajoute M. Knutson à Yahoo.

Même chose pour les sièges près des allées, qui permettent de sortir plus vite.

Par ailleurs, le professeur Galea indique que l’arrière des avions sont statistiquement plus sécuritaires que l’avant. Les passagers près de la queue ont on un taux de survie 40% plus élevé que ceux assis dans les premières rangées.

L’écrasement du vol GE235 a causé la mort d’au moins 40 passagers. Quinze personnes ont survécu et trois personnes manquaient toujours à l’appel, selon lesdernières nouvelles de CNN.

(Source: Yahoo! Travel)

 

Commenter cet article

Archives