Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


8 conseils pour préserver vos reins

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Mai 2015, 14:31pm

8 conseils pour préserver vos reins

personne sur dix, est concernée par la dégradation de sa fonction rénale, découvrez tous nos conseils pour prendre soin de vos reins.

Une personne sur dix, est concernée par la dégradation de sa fonction rénale. Cela représente près de 500 millions de personnes dans le monde et constitue un enjeu de santé publique majeur. L’altération de la fonction rénale s’effectue le plus souvent à bas bruit c’est à dire sans symptômes particuliers pendant de nombreuses années et peut avoir à terme des conséquences cardiovasculaires importantes et évoluer vers une insuffisance rénale chronique.  

Un dépistage et une prévention de ces lésions rénales est pourtant possible et repose sur quelques principes simples et rapides à mettre en œuvre. Voici les huit règles d’or qui peuvent vous y aider. 

Conseil N°1 : Je reste actif et en forme

L’activité physique a un effet bénéfique sur la pression artérielle et contribue à préserver le rein. Pour rester actif, il n’est pas nécessaire de se transformer en sportif de haut niveau. Un minimum de trente minutes par jour de marche rapide, course à pied ou cyclisme peuvent suffire.

Conseil N°2 : Je fais régulièrement évaluer ma glycémie

L’élévation chronique de la glycémie autrement dit le diabète peut causer des dommages irréversibles aux reins et près de la moitié des diabétiques développent ce que l’on appelle une néphropathie, c'est-à-dire une altération de la fonction rénale en lien avec le diabète. Faire régulièrement contrôler sa glycémie si l’on est à risque permet une prise en charge précoce du diabète et une prévention des risques de néphropathie.   

Pour en savoir plus vous pouvez consulter notre dossier diabète :http://www.american-hospital.org/fr/le-magazine/sinformer/dossiers/diabete.html

Conseil N°3 : Je fais contrôler ma pression artérielle 

Une pression artérielle élevée est un facteur de risque d’accidents vasculaires cérébraux ou coronaires. Une hypertension (pression artérielle supérieure à 140/90 mmHg) chronique et non contrôlée peut, à la longue, abîmer les reins et ce, particulièrement lorsqu’elle est associée à d’autres facteurs de risque comme le diabète. Protéger ses reins, c’est aussi faire régulièrement évaluer sa pression artérielle y compris en auto-mesure à l’aide d’un tensiomètre portable acheté en pharmacie. 

Conseil N°4 : Je contrôle mon alimentation et mon poids

Le lien entre une consommation excessive de sucres, de graisses et le surpoids est aujourd’hui bien connu. Il faut également être vigilant sur sa consommation en protéines et en sel en limitant ce dernier à 5 à 6 grammes par jour maximum. Pour ce faire, il est conseillé d’éviter la consommation de plats industriels, de ne pas resaler les plats, de préparer une cuisine « maison » privilégiant les fruits et légumes de saison et limitant l’apport de sel et de protéines.

Pour en savoir plus :

Conseil N°5 : Je veille à boire régulièrement

Les recommandations concernant la prise hydrique quotidienne sont régulièrement remises en cause. Il est cependant conseillé de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour réparties en prise régulières sur la journée. Cela facilite l’élimination parle rein de l’urée, du sodium et autres déchets issus du métabolisme corporel. Pour cela, il faut choisir des eaux naturellement peu salées et adapter sa consommation à son activité et à sa condition physique. 

Chez les femmes qui allaitent par exemple, la consommation d’eau peut être augmentée, ainsi que chez les personnes ayant souffert de calculs rénaux et dont la consommation doit être portée à 2 à 3 litres par jour. 

Conseil N°6 : J’arrête de fumer

Le tabagisme est nocif pour les reins. Chez les fumeurs le rein est moins irrigué que chez les non-fumeurs ce qui à terme provoque une altération de sa fonction. En outre chez les fumeurs, le risque de cancer du rein est 50% plus élevé que chez les non-fumeurs.

Conseil N°7 : J’évite l’automédication

La prise régulière de certains médicaments et notamment d’anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’ibuprofène par exemple, peuvent affecter le rein. Si vous souffrez de douleurs chroniques nécessitant la prise de ces médicaments, parlez-en avec votre médecin plutôt que d’adopter un comportement qui, à terme, risque d’endommager vos reins.

Conseil n°8 : Je connais mes facteurs de risques et je fais évaluer ma fonction rénale

La présence de diabète, d’un tabagisme, d’hypertension, de surpoids, d’antécédents familiaux de maladie rénale ou une susceptibilité génétique (origine asiatique, africaine, aborigène ou hispanique) sont des facteurs de risques de maladies rénales. Lorsqu’ils existent, il est conseillé d’évaluer la fonction rénale par la recherche et le dosage d’une microalbuminurie et la mesure dans le sang du taux de créatine e.

American-hospital.org

 

Commenter cet article

Archives