Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


8 conseils aux étudiants pour mieux réviser

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Mai 2015, 15:45pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #ECOLE, #JEUNESSE

8 conseils aux étudiants pour mieux réviser

lors que les étudiants ont commencé leur blocus, nombre d'entre eux ont une mauvaise méthode de travail, ce qui complique un peu plus la tâche. Pour éviter de perdre du temps avec des méthodes répandues mais totalement inefficaces, voici huit conseils pour aborder le blocus.

1. Ne passez pas votre temps à surligner

Vous pensiez que le Stabilo était votre meilleur allié durant le blocus? Détrompez-vous. Selon la conclusion d'une étude menée par l'Association for Psychological Science, la méthode la plus utilisée -qui consiste à souligner ou surligner les mots importants- est aussi la moins efficace.

Bien entendu, il n'y a rien de mal à souligner un mot par-ci par-là. Le problème est que beaucoup d'étudiants surlignent la majorité des mots, ce qui n'a plus aucun intérêt. Et de toute façon, un mot souligné ne serait pas davantage mémorisé, selon les chercheurs. Même lorsque certaines phrases sont surlignées à l'aide de différentes couleurs, elles ne sont pas mieux mémorisées. En outre, cela empêcherait d'effectuer des connexions entre les différentes parties du texte.

2. Lire un texte plusieurs fois ne sert à rien 

 

Bien qu'il s'agisse d'une des méthodes les plus répandues chez les étudiants, lire et relire un texte plusieurs fois dans le but de le mémoriser ne fonctionne pas. Car si la première lecture est instructive, la deuxième ne l'est déjà plus.

"Si vous lisez quelque chose pour la première fois, vous en retirez énormément d'informations. Mais dès la deuxième lecture, vous abordez le texte en vous disant 'ok, ça je sais déjà' donc vous n'en tirez plus rien", résume pour Vox.com le psychologue Marl McDaniel, co-auteur de "Make It Stick: The Science of Successful Learning".

3. Posez-vous un maximum de questions

Une bonne technique consiste à lire le cours une fois et ensuite à vous poser des questions sur le sujet afin d'en restituer les informations. "Et même lorsque vous ne parvenez pas à répondre aux questions que vous vous posez, cela vous donne une idée des sujets qui ne sont pas encore maîtrisés et dont vous devez encore approfondir l'étude.

"Se poser des questions aide à comprendre les choses en profondeur. Disons que vous étudiez l'Histoire et les liens commerciaux entre Rome et la Grèce. Demandez-vous pourquoi ils sont devenus des partenaires commerciaux. Pourquoi se sont-ils mis à construire des bateaux et apprendre la navigation? Il ne faut pas toujours se demander pourquoi - mais aussi comment ou quoi", indique McDaniel. "En répondant à ces questions, vous tentez de trouver des explications et en faisant cela, vous comprenez mieux et donc apprenez et retenez mieux".

4. Mettez en relation les nouvelles informations avec celles que vous connaissez déjà

Une autre stratégie consiste à tenter de relier les nouvelles informations à celles déjà connues afin de mieux les retenir. "Mettons que vous tentez d'apprendre comme les neurones transmettent l'électricité, poursuit McDaniel. Nous savons que les neurones sont entourés d'une gaine appelée myéline qui permet d'augmenter la vitesse de propagation de l'influx nerveux. Vous pourriez comparer cela à de de l'eau qui circule à travers un tuyau. Si le tuyau est percé, il va fuir et le débit sera moindre. C'est exactement ce qu'il se passe lorsque nous vieillissons: la gaine de myéline s'abîme et les transmissions deviennent plus lentes".

5. Aidez-vous de schémas

Utilisez autant que possible des diagrammes, des visuels ou autres organigrammes afin de structurer l'information et de la retenir plus facilement. L'idée est également d'apprendre de façon active, de s'impliquer dans l'apprentissage plutôt que d'étudier de manière passive.

Faire des fiches est une excellente idée. Le surlignage doit être fait avec modération. © photo news.

6. Utilisez des fiches

L'utilisation des fiches est une autre façon d'étudier de manière active. Et la clé de leur utilisation est de continuer à se tester sur la matière qui est déjà acquise. "Beaucoup d'étudiants, lorsqu'ils parviennent à répondre correctement à une fiche, la mettent de côté. Or, ce n'est pas une bonne idée. Il est tout aussi utile pour la mémorisation de continuer à répéter la matière connue que celle-ci qui ne l'est pas encore".

7. Espacez les temps d'étude

La plupart des étudiants, parce qu'ils n'ont pas réussi à s'y prendre à l'avance, attendent la veille de l'examen pour apprendre un cours, en se répétant encore et encore les informations qu'il contient dans l'espoir de les retenir. Or, cela ne permet pas de les retenir à long terme.

Cela vous permettra sans doute de réussir le test le lendemain mais au final, vous serez incapable de vous en souvenir plus tard où les années suivantes, lorsque vous aurez à nouveau besoin de ces informations censées être acquises. "Étudiez un peu un jour et recommencez deux jours plus tard. Espacez vos temps d'étude". Les études montrent que cela est primordial pour la mémorisation à long terme.

8. Dormez

Rien de tel que de bonnes nuits de sommeil durant le blocus, une règle de base en matière d'apprentissage.

Des scientifiques chinois et américains ont découvert pourquoi le sommeil était essentiel pour la mémoire. En examinant le cerveau d'une souris, ils ont observé que les nouvelles connexions établies entre les cellules du cerveau (les synapses) avaient lieu au cours de certaines phases de sommeil. C'est pourquoi il est indiqué de dormir après avoir étudié afin de mieux mémoriser les informations. Même de courtes périodes de sommeil sont bénéfiques. Souvenez-vous en au moment où vous envisagerez une nuit blanche. 

7/7

 

Commenter cet article

Archives