Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 façons de prendre votre solitude du bon côté

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Mai 2015, 02:11am

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #VIE, #HEUREUX

Et si la solitude était la clé d’un véritable épanouissement ? Être seule pourrait-il s’avérer plus utile et bénéfique que l’on pourrait le croire ? Apprendre à se connaître, éveiller ses sens, améliorer ses relations avec les autres... autant de raison d’apprendre à mieux vivre ces moments en tête-à-tête avec soi-même.

 

5 façons de prendre votre solitude du bon côté
5 façons de prendre votre solitude du bon côté

SOLITUDE : UNE RENCONTRE AVEC SOI-MÊME ?

Le problème : Fuir la solitude, c’est se fuir soi-même.

Savoir être seule pourrait bel et bien être une des clés de l’épanouissement psychique. En effet, se retrouver avec soi-même permet d’apprendre à se connaître. Un moment privilégié où l’on peut s’écouter, se poser de bonnes questions, se souvenir de ses rêves et en trouver de nouveaux. La solitude pousse à chercher au fond de soi ses désirs profonds et aide à trouver sa voie.

La solution : Savoir être seule, cela s’apprend.

De toute manière a-t-on vraiment le choix ? Qui peut se targuer de ne s’être jamais sentie isolée, abandonnée ? Nous sommes toutes un jour ou l’autre confrontées à la solitude. Alors pourquoi ne pas la rendre agréable au lieu de la subir ? Commencer par 10 minutes par jour peut aider à arrêter de craindre la solitude. Le but est de stopper les préjugés négatifs et d’inverser la tendance qu’on a à associer la solitude à des moments douloureux : rupture sentimentale, perte d’un proche... la solitude, c’est aussi pouvoir choisir son programme télé, se préparer son plat préféré, mettre son jogging en pilou et enfin souffler !

 

SOLITUDE : UN MOYEN DE BIEN VIVRE AVEC LES AUTRES

Le problème : Vivre pour les autres pour ne pas être seule.

À force de tout faire pour ne jamais être seule, le jour où cela arrive -et c’est inévitable-, l’angoisse est décuplée. Et à toujours se plier à la disposition des autres pour ne pas se retrouver seule, on risque de passer à côté de sa vie et de faire sans cesse des choses dont on n’a pas forcément envie au détriment d’autres qui nous tiennent véritablement à cœur.

La solution : Pour bien vivre avec les autres, il faut d’abord être en paix avec soi-même.

Si on ne supporte pas notre propre compagnie, comment quelqu’un pourrait la trouver agréable ? C’est en se retrouvant seule que l’on apprend à se connaître, à trouver ses atouts. On peut alors les mettre en avant lorsque l’on est en société. L’idée est d’arrêter d’idéaliser les autres et de ne pas perdre de vue que l’on apporte plus aux autres en étant soi-même. On joue un vrai rôle et on n’est plus là uniquement pour combler un manque en s’adaptant juste aux attentes de la personne en face de soi.

 

SOLITUDE : PRENDRE DU TEMPS POUR SOI

Le problème : Passer sa vie à courir.

Dès le matin pour aller au bureau, puis en sortir en catastrophe pour aller faire les courses, s’occuper des enfants, consoler une copine... Si une de vos amies avait ce rythme effréné que lui diriez-vous ? Stop ! Et pourquoi ne pas vous accorder les mêmes égards que vous accordez à ceux que vous aimez ?

La solution : Devenir sa propre meilleure amie !

Il ne tient qu’à soi de changer ses priorités. Et si au lieu d’accompagner un tel acheter sa machine à laver ou tel autre à cette soirée de boulot ennuyeuse, on s’accordait une expo qu’on veut voir depuis longtemps (mais on ne trouve jamais le temps !), ou un moment cocooning à la maison (gommage, masque, manucure...). Vous sentez cette sensation ? On arrête enfin de courir. On se pose. Et on pense à soi.

Et lors d’un moment de solitude forcée, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir de nouvelles choses (voir enfin ce DVD...) ou tout simplement pour faire ce que l’on n’a jamais le temps de faire (ménage, administratif...) ?

 

SOLITUDE : S’AIDER À RÉALISER SES RÊVES

Le problème : Assimiler la solitude à l’ennui.

La solitude est pénible quand on s’ennuie et qu’on ne supporte pas de se retrouver seul à tourner en rond. Mais lorsque l’on a appris à puiser en soi et que l’on sait où l’on veut arriver, les moments où l’on est seule deviennent des occasions de mettre tout en œuvre pour atteindre ses buts.

La solution : S’accepter pour mieux avancer.

Ne pas se détourner du droit chemin (celui qui nous mène là où on veut aller !). Et surtout, éviter de se faire happer par la société ou par des relations toxiques pour se recentrer sur soi et ses objectifs. Donc si on a du temps pour soi, on en profite pour refaire son CV, s’inscrire sur des réseaux professionnels... En y pensant, la plupart des héros ont choisi la solitude pour s’accomplir : navigateur en solitaire, artistes face à leurs toiles ou feuilles blanches...

 

SOLITUDE : APPRENDRE À ALLER À L’ESSENTIEL

Le problème : Retrouver l’estime de soi.

Souvent, par manque de confiance, on évite de s’affirmer et on se laisse porter par la vie, en oubliant de regarder au fond de soi afin de faire surgir ses désirs profonds.

La solution : Faire le tri.

Face à la solitude, on peut s’écouter, se remettre en question et faire l’introspection nécessaire pour avancer et aller à l’essentiel. Sans s’isoler, on peut commencer par faire le tri entre les relations agréables, de confiance, et les relations nocives, qui nous empêchent d’être nous-mêmes ou nous font perdre du temps. 

Marie claire

 

Commenter cet article

Archives