Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une bactérie mortelle s'échappe d'un laboratoire américain

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Avril 2015, 13:07pm

Une bactérie mortelle s'échappe d'un laboratoire américain

Une bactérie mortelle s'est échappée d'un laboratoire sous haute sécurité en Louisiane, aux Etats-Unis. Quatre singes ainsi qu'une femme ont été infectés. La cause de cet accident reste indéterminée.

 

Une bactérie mortelle connue sous le nom de "Burkholderia pseudomallei" ou encore "bacille de Whitmore" s'est échappée du National Primate Research Center de Tulane en Louisiane (Etats-Unis). Le laboratoire travaille sur un vaccin contre cette bactérie. L'incident serait survenu au plus tard en novembre 2014 selon le quotidien américain USA Today.

La bactérie aurait déjà infecté quatre singes, dont deux ont été euthanasiés, ainsi qu'une inspectrice fédérale qui visitait le centre. Celle-ci a cependant pu être exposée à la bactérie avant l'incident, par le biais de multiples voyages à l'étranger. Le bacille de Whitmore se trouve principalement en Asie du sud-est et dans le nord de l’Australie.

 

Un agent potentiel pour le bioterrorisme

D'après les scientifiques, la bactérie ne peut pas se transmettre d'animal à homme, et les risques de contamination interhumaine sont quasiinexistants. Elle peut néanmoins être transmise par contact avec de l'eau ou un sol contaminé. Ses effets sont multiples, partant de simples maux de tête à des douleurs musculaires et articulaires, en passant pas un manque d'appétit ou encore de la fièvre. Ses symptômes sont souvent confondus avec ceux de la pneumonie ou de la tuberculose.

Le bacille de Whitmore a été classé comme agent potentiel pour le bioterrorisme, et pourrait donc être utilisé pour l'élaboration d'armes chimiques. D'après un expert en sécurité biologique interrogé par USA Today, cette fuite ne pourrait être expliquée que par une erreur humaine et unedéfaillance dans les procédures de sécurité du laboratoire. Les causes exactes restent cependant indéterminées. Les sols et les points d'eau présents à proximité du laboratoire sont minutieusement étudiés. 

Direct matin.fr

Commenter cet article

Archives