Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Petits exercices pour couples heureux

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Avril 2015, 05:07am

Catégories : #COUPLE, #HEUREUX, #HOMME-FEMME, #RELATIONS, #DEVELOPPEMENT

Yvon Dallaire, auteur du Petit cahier d'exercices des couples heureux, nous explique quelles sont les forces des couples heureux.

Petits exercices pour couples heureux

Pourquoi avoir choisi un format ludique pour parler du couple et de la relation à deux ?

Alphonse Allais disait « Pourquoi prendre la vie au sérieux ? Nous n’en sortirons pas vivant ! ». Je suis convaincu qu’il faut apprendre à dédramatiser toutes les situations, même les plus chargées émotivement, comme le couple peut l’être. Le couple, contrairement à la croyance et à l’espérance populaires, n’est pas fait pour rendre heureux. Le couple est un creuset pour nous confronter à nous-même par le regard de l’autre et pour générer des crises… de croissance, de préférence. Ces crises permettent à ceux et celles qui apprennent à les gérer, plutôt qu’à les solutionner, de devenir un couple heureux à long terme.

Quel est le principal point fort d’un couple heureux ?

Ils  ont décidé d’être heureux plutôt que de chercher à avoir raison. Ils ont appris à négocier des ententes à double gagnant. Ils font le moins de compromis possible et sont très exigeant face à leur implication respective. Ils ont appris à désamorcer les moments critiques et les problèmes insolubles. En fait, le critère de pronostic de l’évolution d’un couple est la façon dont ils gèrent leurs crises.

Comment s’entretient un couple au quotidien ?

J’ai écrit une trilogie sur le bonheur conjugal, preuve que le sujet est vaste ! Disons que cela prend beaucoup d’amour et de bonne foi, ce qui ne manque généralement pas, mais aussi beaucoup de connaissances et des efforts, des efforts et encore des efforts pour cesser de faire ce qui ne fonctionne pas et pour mettre en pratique les stratégies des couples heureux.

Quels sont les pièges qu’un jeune couple risque de rencontrer ? Et un couple bien installé ?

La première grande crise dans l’évolution d’un couple est la phase de désidéalisation qui a lieu environ après 2 à 3 ans. Lorsque les deux cessent de se montrer sous leurs plus beaux jours pour séduire l’autre, et commencent à se montrer sous leurs vrais jours. Autrement dit, lorsque le prince se retransforme en crapaud et lorsque la sorcière enlève sa robe de princesse. Pour assurer la pérennité du couple, Madame doit découvrir la beauté du crapaud et Monsieur doit apprendre que le mot sorcellerie signifie étymologiquement connaissance et sagesse.

Les couples bien installés sont alors aux prises avec six sources de conflits insolubles qu’ils doivent apprendre à gérer : 1. l’argent, 2. l’éducation des enfants, 3. les relations avec les belles-familles, 4. le partage des tâches ménagères, 5. la séparation entre la vie privée et la vie professionnelle, et 6. la sexualité.

Vous écrivez que les couples qui se disputent à l’occasion sont des couples normaux. Dans ce cas, pourquoi craint-on tant les disputes ?

Parce que l’on s’imagine que quand on s’aime, on devrait toujours être d’accord et que l’on croit que le couple est fait pour être heureux.  Les disputes peuvent être saines lorsqu’elles permettent aux deux membres du couple de s’affirmer tout en restant ouvert au point de vue de l’autre et à la condition qu’elles ne dépassent pas un certain niveau dans l’escalade, comme les insultes verbales ou violence physique. Cette lutte pour le pouvoir, tout à fait normale entre deux personnes différentes, et à plus forte raison de sexe différent, doit toutefois être transformée en partage du pouvoir. Quitte à devoir passer par une phase d’alternance du pouvoir, par exemple, les jours pairs Monsieur a le dernier mot, les jours impairs, c’est Madame. Les membreNs des couples heureux savent que le couple est au service de l’un et de l’autre et non seulement au service de l’un ou de l’autre. 

Féminin bio.com

Commenter cet article

Archives