Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les réseaux de cadres qu’il faut connaître

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Avril 2015, 10:40am

Les réseaux de cadres qu’il faut connaître

Daubigny, Oudinot, Avarap… Ces noms ne vous disent rien ? Ces réseaux d’entraide de cadres peuvent pourtant vous être précieux dans votre recherche d’emploi ou votre évolution de carrière. Chaque année, des milliers de cadres retrouvent un emploi grâce à eux. Et il n’est pas si compliqué d’y entrer.

« Il y a deux réseaux à connaître quand on est cadre : Daubigny et Oudinot, cite Éric Motillon, fondateur et dirigeant du cabinet d’outplacement Human First. Daubigny est plutôt orienté cadres dirigeants (il en compte 600) et Oudinot cadres supérieurs (500 membres). » « Ce sont les plus connus, confirme le coach et spécialiste du réseau professionnel Hervé Bommelaer. Mais il en existe d’autres, tout aussi qualitatifs : Oser78 (pour les cadres et jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi), AvarapActe (réseau catholique, avec une présence importante dans les Yvelines avec Acte78), Dynamique Cadres (middle management) et l’UFF (diplômés des Mines ou autres grandes écoles), notamment (retrouvez la liste des autres réseaux à la fin de l’article).

Bilan personnel, projet professionnel, CV, entretien d’embauche…

« Ce sont souvent des retraités, des bénévoles, qui offrent une prestation d’outplacement quasi gratuite [les prix varient de 0 à plusieurs centaines d’euros, ndlr] de très bonne qualité à ceux qui n’ont pas forcément accès aux cabinets de transition professionnelle », ajoute Hervé Bommelaer. Parmi les activités proposées on trouve : réalisation d’un bilan personnel, élaboration d’un projet professionnel, refonte de votre CV, entraînement à l’entretien d’embauche, formation à l’entretien de son réseau, etc. Cependant, chacun développe sa méthode et n’offre pas le même accompagnement.

Daubigny, Oudinot et l’UFF : les réseaux où il faut arriver avec un projet clair

« Dans certains réseaux, il faut arriver avec un projet déjà précis, précise Hervé Bommelaer. Un poste, un type d’entreprise et un secteur, par exemple. » C’est le cas chez Daubigny, Oudinot et à l’UFF, le réseau créé par des anciens de l’école de Mines mais ouvert aux diplômés d’autres grandes écoles. Ces réseaux fonctionnent en groupes de travail mais vous n’êtes pas forcément avec les mêmes personnes tout le temps.

Acte et Avarap offrent un suivi plus personnalisé

« À l’inverse, chez Acte et l’Avarap, vous bénéficiez d’un suivi plus personnalisé, précise Hervé Bommelaer. Chez Acte, un consultant va vous suivre tout au long de votre recherche d’emploi. Chez Avarap, vous êtes affecté à un groupe de travail permanent avec qui vous allez faire tout votre parcours et le groupe se délite au fur et à mesure des embauches », explique le coach.  Vous travaillez en groupe de 12 à 15 personnes, sur 30 séances de 2h30 étalées sur 6 à 8 mois, pour 370 euros.

Comment y entrer ?

« Tous ces réseaux fonctionnent par cooptation. Il faut être parrainé pour y entrer, mais ce n’est pas très compliqué. Chez Oudinot, par exemple, ça peut mettre 2 mois pour y entrer parce que le comité se réunit une fois par mois et qu’il peut y avoir une liste d’attente. Mais normalement, tout le monde est pris », rassure le spécialiste des réseaux. Même ceux qui ne sont pas parrainés peuvent postuler. Le réseau Daubigny examine, par exemple, les dossiers de ceux qui n’ont pas de parrain et les reçoit en entretien avant de leur affecter un parrain parmi ses membres. Chez Avarap, on vous propose d’assister à la réunion d’information mensuelle pour un premier contact. Vous pouvez aussi commencer par rejoindre les groupes de ces réseaux sur les médias sociaux (LinkedIn, surtout, voir encadré).

Est-ce que ça marche ?

Pour Éric Motillon, ces réseaux sont des outils précieux pour qui cherche un emploi. Et pour cause : le réseau Daubigny, créé en 2002, est à l’origine du retour à l’emploi de plus de 700 cadres. L’Avarap affiche un taux de réussite de 70 %. Quant à Oser78, plus confidentiel, il permet, chaque année, à 160 personnes de retrouver un emploi.

Les réseaux d’entraide de cadres à connaître

Daubigny : basé à Paris (rue Daubigny).

Contact : contact@e-daubigny.com et sur LinkedIn.

Oudinot : basé à Paris (rue d’Oudinot). Contact : contact@reseau-oudinot.com et sur LinkedIn.

Oser78 (Ouverture et soutien pour entreprendre et rebondir) : association versaillaise. Contact :contact@oser78pourlemploi.org ou 01 39 51 63 66 et sur LinkedIn (profil test).

Acte (accompagnement à la recherche d’emploi) : basée à Paris (5 rue Monsieur, dans le 7earrondissement), l’association est aussi présente à Bordeaux, Nantes et Toulouse. Contact :contact@acte.asso.fr ou 01 46 34 18 00 et sur LinkedIn (Acte 78).

AVARAP (Association pour la valorisation en relation avec les professionnels) : présente à Paris, Nice, Toulon, Marseille, Cannes, Draguignan, Nantes, Lyon, Rouen. Contact : LinkedIn.

Dynamique cadres : basée dans le 12e arrondissement de Paris. Contact : contact@dynamique-cadres.org et sur LinkedIn.

UFF (l’Union fait la force) : groupe de recherche d’emploi des anciens des Mines, ouvert aux cadres diplômés de grandes écoles, basé à Paris. Contact : carrieres@inter-mines.org 

Cadremploi.fr

Commenter cet article

Archives