Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L’alcool et les médicaments : un cocktail dangereux?

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Avril 2015, 01:35am

Tous ceux qui prennent une médication quotidiennement ont été confrontés un jour ou l’autre à cette question : « Est-ce que je peux me permettre un petit verre de vin ce soir? » La réponse à cette interrogation n’est pas simple et mérite qu’on s’y attarde, sans modération!

L’alcool et les médicaments : un cocktail dangereux?

L’alcool et ses effets sur les médicaments

Il existe bien des occasions de célébrer : un anniversaire, une finale de la coupe Stanley, l’arrivée du nouvel an … la liste est sans fin ! Toutefois, quelle que soit la raison de fêter, il faut y réfléchir à deux fois avant de mélanger alcool et médicaments. 

Les effets de l’alcool chez les gens qui utilisent une médication peuvent varier en fonction de  l’individu, de la quantité d’alcool consommée et du type de médicament. Pour certaines personnes, les problèmes apparaîtront dès le premier verre ou après quelques-uns. Pour d’autres, ce ne sera problématique que si elles boivent de l’alcool à tous les jours ou en grande quantité. Dans certains cas, une consommation modérée d’alcool ne fera aucune différence. Qu’est-ce qui s’applique dans votre situation? Votre pharmacien peut sans doute répondre à cette question.

Les effets sur l’élimination

Le fait de prendre deux substances en concomitance peut parfois altérer l’élimination de l’une ou de l’autre de l’organisme. Qu’il s’agisse de médicaments, d’alcool ou d’autres substances, il est important que le corps les élimine éventuellement, sinon imaginez l’accumulation extraordinaire de produits qui s’effectuerait dans notre système! Lorsqu’on combine l’alcool et les médicaments, voici donc ce qui peut se produire en regard de l’élimination :

  • Certains médicaments peuvent ralentir l’élimination de l’alcool par l’organisme. À ce moment-là, les effets liés à la consommation d’alcool tels que la sensation de fatigue, la diminution de la concentration et les effets secondaires digestifs peuvent être amplifiés.
  • L’alcool peut diminuer l’absorption de certains médicaments ou en accélérer leur élimination par l’organisme. Les effets thérapeutiques des médicaments en seront ainsi diminués.
  • L’alcool peut également diminuer la capacité du corps à éliminer le médicament, ce qui peut causer une accumulation de celui-ci dans le sang.

L’augmentation des effets indésirables par l’alcool

Lorsque l’alcool retarde l’élimination d’un  médicament, celui-ci reste plus longtemps dans le système et possiblement en plus grande quantité. Cela peut mener à l’apparition de certains effets indésirables.  Un exemple classique est celui de la warfarine, un médicament anticoagulant utilisé pour empêcher la formation de caillots. La consommation d’alcool compromet l’élimination de la warfarine et en augmente l’effet. La personne se trouve alors davantage exposée au risque de saignement; cela peut se manifester par un simple saignement de nez ou mener à des saignements plus graves, comme par exemple une hémorragie digestive.

Par ailleurs, la consommation d’alcool est reconnue pour causer certains effets indésirables que vous connaissez sans doute si vous en avez déjà abusé. Nausées, vomissements, maux d’estomac, étourdissements, somnolence et difficulté de concentration sont des exemples de signaux vous indiquant que vous avez peut-être trop bu. Plusieurs de ces effets reconnus de l’alcool ressemblent aux effets secondaires de certains médicaments. Si vous prenez un médicament qui peut vous donner mal au cœur, le fait de prendre un verre augmente votre risque de ressentir cet effet. De même, si vous prenez un médicament qui vous endort, il y a fort à parier que la prise concomitante d’alcool empirera la situation. Si vous prenez des médicaments qui agissent sur le cerveau ou le système nerveux, comme des antidépresseurs ou des médicaments contre l’anxiété ou la douleur, il se pourrait que ces derniers ne fassent pas bon ménage avec l’alcool. Outre le fait de causer des effets incommodants, combiner l’alcool et de tels médicaments augmente le risque de chute et peut rendre la conduite automobile ou l’utilisation de machinerie dangereuse. Y a-t-il un risque à prendre, compte tenu des conséquences ?

Le cas des antibiotiques

Contrairement à la croyance populaire, l’alcool ne diminue pas l’effet des antibiotiques. Par contre, il existe un cas très précis où la consommation d’alcool combinée avec la prise d’un antibiotique provoque certains effets indésirables possiblement sévères : baisse de la tension artérielle, palpitations cardiaques, maux de tête, nausées, transpiration, rougeur et sensation de chaleur au visage. La prise d’alcool avec cet antibiotique, appelé le métronidazole, est donc clairement contre-indiquée, et ce, jusqu’à deux jours après l’arrêt de votre traitement.

Certains antibiotiques peuvent causer des effets secondaires digestifs incommodants, tels que des maux d’estomac, des nausées ou de la diarrhée. Puisque l’alcool est également difficile à digérer et peut causer des effets similaires, il est recommandé d’en consommer avec plus de modération si vous prenez un antibiotique.

Il n’existe pas de règle unique en ce qui concerne la consommation d’alcool avec les médicaments. Votre pharmacien, le spécialiste des médicaments, est le professionnel de la santé tout indiqué pour répondre à vos questions. Si vous consommez de l’alcool, il est de votre devoir de discuter de cet aspect avec votre pharmacien lorsque vous utilisez un nouveau médicament. Vous pourrez ainsi réellement trinquer… à votre santé!  

Brunet.ca

Commenter cet article

Archives