Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


6 conseils pour faire parler votre homme

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Avril 2015, 11:52am

6 conseils pour faire parler votre homme

Les femmes reprochent aux hommes depuis toujours de ne pas communiquer et de ne pas communiquer ce dont elles aimeraient parler.

Justement, le tout nouveau livre du psychologue et conférencier Yvon Dallaire «Chéri, parle-moi ! Dix stratégies pour faire parler son homme» vient de paraître aux éditions Jouvence. Bien qu’il ne puisse nous dévoiler toutes les tactiques élaborées dans son livre, le célèbre auteur a bien voulu partager avec nous quelques éléments clés du dialogue dans le couple. Les voici :

Tout d’abord, ne pas l’interrompre dans sa pensée. Explique le psychologue: «Si l’homme est en train de parler et que quelqu’un vient rajouter quelque chose, de deux choses l’une : ou il arrête de parler ou il monte le ton. Les femmes vont conforter leur interlocuteur en général. Elles vont dire ‘‘ah oui! J’ai vécu aussi ceci ’’. Les femmes sont capables d’écouter et de parler en même temps, ce qu’un homme peut difficilement faire donc c’est pour ça qu’il va arrêter de parler parce qu’en général les hommes vont communiquer plus le fruit de leur réflexion». Il poursuit : «Au lieu de penser à voix haute, l’homme va enfouir la question, et va essayer de trouver la bonne réponse et çà, çà peut prendre quelques secondes, mais ça peut aussi prendre deux jours. Alors que la femme aimerait que l’homme pense à voix haute, comme elle. Quand vous l’interrompez, le message que lui reçoit est ‘‘tu as mal réfléchi et tu n’es pas arrivé à la bonne conclusion!’’. Donc si vous amenez un élément nouveau, lui doit refaire toute sa réflexion intérieure pour pouvoir arriver à une nouvelle conclusion. De l’importance de laisser parler les hommes jusqu’à la fin lorsqu’ils communiquent». Yvon Dallaire rajoute que «dans le monde des femmes, ça fonctionne très bien. Vous êtes capables de parler et rajouter et d’aller dans toutes les directions alors que l’homme, lui, va prendre un sujet et il voudra approfondir ce sujet».

Sachez exprimer vos besoins plutôt que vos frustrations et conscientiser que les hommes ont en général une pudeur émotive, le même genre de pudeur que les femmes éprouvent par rapport à leur poids ou leur âge, note le psychologue. «Pendant la lune de miel, les femmes sont très positives, valorisantes, alors l’homme est à ce moment-là beaucoup plus communicatif. Les hommes ne parlent jamais autant que pendant la période de séduction. Toutes nos études démontrent que plus un couple avance en âge, moins l’homme est porté à communiquer. Mais à l’inverse, on constate que la femme va critiquer de plus en plus. Devant une critique - ou ce que monsieur perçoit comme une critique - sa réaction sera d’argumenter, de se défendre. Plus vous critiquez, plus il se défend et s’il n’arrive pas à avoir le dernier mot, il s’enfermera dans le silence. Ce cercle vicieux est donc le résultat d’une coréalisation».

Les hommes ont appris à ne pas exprimer, mais à «agir» leurs émotions et ils se définissent généralement par ce qu’ils font. «Si l’homme prend l’initiative de passer l’aspirateur, ne lui dites surtout pas qu’il a oublié de la poussière dans un coin. Mais si vous le valorisez et lui donner un petit baiser, vous verrez que votre homme risque de passer l’aspirateur de plus en plus souvent et de mieux en mieux. Mais pour ça, il faut être patiente!"».

Une bonne façon d’attirer l’attention d’un homme avant même de parler est de le toucher, de mettre votre main sur son avant-bras par exemple. «Les hommes ont un besoin de communication non verbale à couleur érotique, mais pas dans le sens sexuel du terme, plutôt dans le sens sensuel du terme» explique M. Dallaire.

Il serait préférable d’émettre des demandes directes, car les hommes ne savent pas lire entre les lignes, affirme le conférencier. Il cite un exemple tiré de son livre: «Le couple est en voiture, madame a faim et voudrait arrêter pour manger. Elle demande à monsieur, ‘‘as-tu faim?’’. Monsieur répond non. Une fois rendue à la maison, la femme sera fâchée, car elle aura eu un égard pour lui, mais pas lui! Il se fâchera à son tour et dira, ‘‘mais pourquoi tu ne m’as pas dit que tu avais faim?’’».

Sachez que les couples heureux se disent 5 à 10 fois plus de compliments que de reproches. «Si la dame dit ‘‘tu es en retard et ça me fait suer’’, l’homme va le prendre comme un reproche. Alors que si la femme dit ‘‘tu es en retard et ça me fait suer mon amour’’, avec mon amour, on minimise le reproche», raconte M. Dallaire.

Il faut comprendre que les mâles ont avant tout besoin de se sentir utiles. «Lorsque vous parlez d’un problème que vous avez, il pensent que vous leur demandez leur solution à eux, bien que les femmes recherchent généralement de la compassion, une écoute. Les hommes aiment qu’on fasse appel à leurs compétences», confie le psychologue.

Aussi, il est important de comprendre que «les hommes argumentent entre eux afin d’établir une hiérarchie (psychologie évolutive) tandis que les femmes elles, recherchent l’égalité. Voyez-vous le défi d’un couple ou d’une société? Comment faire fonctionner l’égalité dans une structure hiérarchique? Si vous préparez un repas dans la cuisine, l’homme veut savoir qui est le chef : toi ou moi. Si c’est toi le chef cuisinier, dis-moi ce que je dois faire. Si c’est moi le chef cuisinier, ne viens surtout pas me dire quoi faire. L’homme veut connaître sa place dans la hiérarchie», relate Yvon Dallaire.

Cette dernière stratégie devrait retenir votre attention : les hommes seraient plus enclins à se confier et à être réceptifs à vos besoins après une relation sexuelle. Explique Yvon Dallaire : «Les femmes sécrètent une hormone, l’ocytocine, qui est l’hormone de l’attachement. Vous la sécrétez lorsque vous êtes enceinte, ou allaitez par exemple. L’ocytocine, les hommes en sécrètent seulement au moment où ils sont repus sexuellement… C’est biochimique, ce n’est pas psychologique… Et c’est sûr qu’ils seront beaucoup plus communicatifs dans une période de séduction, car ils veulent vous emmener là où ils ont une idée derrière la tête…», s’esclaffe M. Dallaire. 

Huffingtonpost Quebec

Commenter cet article

Archives