Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 types de personnes qui gâchent les conversations et comment éviter d’en faire partie

Publié par MaRichesse.Com sur 18 Avril 2015, 10:44am

5 types de personnes qui gâchent les conversations et comment éviter d’en faire partie

Il existe divers types de personnes qui, dès qu’ils entament une conversation, donnent envie aux autres de s’échapper, écrit Davis Nguyen du site Dumb Little Man. Nous menons des conversations tous les jours. Certaines d’entre-elles sont très agréables, d’autres beaucoup moins.  

 

Comment identifier les personnes peu douées pour l'art de la conversation et éviter d'en faire partie ? 

1. L’accro au smartphone

L’accro au smartphone semble ne jamais être en symbiose avec ses propos. Les yeux rivés sur son appareil, il entend les mots que vous prononcez mais n’en pas comprend pas vraiment le sens. Par conséquent, il n’a pas conscience de tous les détails que vous parsemez au fil de la conversation pour la rendre plus intéressante. Chaque fois que l’observez consulter son téléphone, vous vous rendez compte qu’il accorde davantage d'importance aux notifications qu’il reçoit qu’à votre personne.

Que faire si vous avez tendance à abuser de votre téléphone au lieu de participer à une conversation ?

Si vous attendez un appel important, veillez à régler l’alarme de votre dispositif et avertissez votre interlocuteur qu’à un moment donné, vous devez vous absenter afin qu’il ne soit pas surpris. Si, par contre, vous n’attendez pas d’appel , il n’y a aucune raison de consulter votre téléphone constamment. Si votre maison était en feu, soyez certain que vos voisins vous appelleraient plutôt que de vous envoyer un message sur Whatsapp.

2. La personne qui recherche l’attention d’autrui

Tout comme l’accro au téléphone, la personne qui recherche la gloire n’est pas complètement immergée dans la conversation. Elle ne consulte pas constamment son téléphone mais est attentive aux autres personnes qui se trouvent dans l’endroit où a lieu la conversation. Elle cherche à savoir si elle connaît des personnes autour d’elle ou si elle pourrait faire de nouvelles connaissances. Ses actions vous donnent l’impression que vous n’êtes pas assez important pour qu’elle vous accorde du temps.

Que faire si vous avez tendance à agir comme ce type de personne ?

Si vous avez l’habitude de regarder autour de vous pour voir qui se trouve dans la salle, évitez simplement de succomber à la tentation. Faites en sorte que votre interlocuteur soit l’unique personne qui se trouve au même endroit que vous. Bill Clinton a une astuce pour y arriver : il regarde la personne d’en face dans les yeux et ne détourne jamais son attention de celle-ci.

3. La personne nerveuse constamment sur la défensive

Ce type de personne en proie à une nervosité constante a l’impression que tous ses propos seront jugés. Par conséquent, ses paroles se font rares car elle a peur d’être mal comprise. Cette personne ne veut pas être considérée comme socialement maladroite et choisit donc de garder le silence même lorsqu’elle a quelque chose d’intéressant à dire.

Que faire si vous avez tendance à agir de la sorte ?

Lorsque vous avez quelque chose à dire, demandez-vous : « Est-ce que ce que je vais dire mettra l’autre mal à l’aise ? » ». Si la réponse est non, alors vous n’avez rien à craindre.

4. La personne qui n’est pas certaine de ses dires

Cette personne sait qu’être réellement intéressée par les propos d’autrui est ce qu’elle à faire mais les choses se compliquent lorsque l’autre commence à parler de ses intérêts car elle n’en comprend pas bien son jargon ou certains détails. Au lieu de poser des questions pertinentes, elle comble sa participation à la conversation grâce à quelques mots, laisse parler son interlocuteur et se perd peu à peu dans le récit.

Que faire si vous vous retrouvez dans ce cas ?

Commencez chaque conversation comme si vous étiez un enfant de 5 ans. Lorsqu’un enfant de cet âge ne comprend pas quelque chose, il pose de nombreuses questions. Les autres sont souvent contents d’expliquer les choses s’ils perçoivent un réel intérêt.

5. La personne pleine d’orgueil

Dans une conversation, la personne vaniteuse cherche à monter combien elle est extraordinaire. Chaque moment de la conversation est une occasion pour partager quelque chose de grand qu’elle a accompli. Cette personne ne cherche pas constamment à être en concurrence avec vous mais elle veut que connaissiez son passé. La conversation prend alors la tournure d’une interview durant laquelle la personne orgueilleuse cherche à montrer ses nombreuses qualités.

Que faire si vous tendance à adopter cette attitude ?

Comment vous sentez-vous lorsque les autres vous interrogent sur vos réussites et lorsqu’ils écoutent vos anecdotes ? Imaginez à quel point l’autre personne se sentirait bien si vous lui permettiez de parler d’elle.  

Express. be

Commenter cet article

Archives