Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 raisons pour lesquelles vous n’êtes pas recruté

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Mars 2015, 11:06am

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #ENTREPRISE, #TRAVAIL, #EMPLOI

10 raisons pour lesquelles vous n’êtes pas recruté

La recherche d’emploi est un processus difficile qui affecte votre estime et votre confiance. Lorsque vous envoyez des dizaines de CV et participez à divers entretiens de travail sans succès, il est facile de se décourager. Dans ce type de situation, l’on en vient souvent à trouver des raisons extérieures à notre échec : la situation économique actuelle, un marché de l’emploi difficile, un nombre restreint d’opportunités dans le secteur qui nous intéresse ou encore une concurrence importante pour peu de postes à pourvoir. Mais la vérité est que des personnes de votre domaine réussissent à se faire engager.

 

Même si plusieurs facteurs extérieurs influent sur la recherche d’emploi, il est très probable que vous faites ou ne faites pas quelque chose et que cela réduit vos possibilités d’embauche.

Voici 10 raisons pour lesquelles vous n’êtes certainement pas recruté,rassemblées par Inc.com :

 

1. Vous n’êtes pas proactif

Attendez-vous qu’un emploi vous tombe du ciel sans efforts ? Les demandeurs d’emploi qui obtiennent des résultats sont proactifs. Ils savent qu’ils doivent explorer plusieurs pistes et types d’emplois et mettre en œuvre plusieurs stratégies afin de parvenir à leurs fins. Possédez-vous les compétences nécessaires pour l’emploi dont vous rêvez ? Si ce n’est pas le cas, pensez à suivre une formation en ligne afin d’actualiser vos compétences. Possédez-vous un réseau suffisant dans votre secteur ? Non ? Participez alors à des groupes et à des réunions de réseautage dans votre domaine. La recherche montre qu’il existe une forte corrélation entre la personnalité proactive et le succès professionnel. Les chercheurs ont constaté que cette proactivité, à savoir la conviction que vous avez la possibilité de changer la situation, est associée de manière positive aux objectifs salariaux et de promotion ainsi qu’à l’augmentation de la satisfaction professionnelle. En d’autres termes, si vous avez la conviction que vous pouvez atteindre vos objectifs de carrière, vous êtes davantage susceptible de réussir. Si vous pensez que le monde complote contre vous et que vous êtes impuissant, vous êtes davantage susceptible de stagner là où vous êtes, c’est-à-dire au chômage.

 

2. Vous manquez de passion

Si vous postulez à des emplois qui ne vous enthousiasment pas vraiment, ne soyez pas étonné si vos employeurs potentiels perçoivent ce manque de passion. Ces derniers sont conscients du fait que les compétences peuvent tôt ou tard être acquises mais que la passion existe ou n'existe pas chez le candidat. Si vous êtes vraiment motivé par un emploi, veillez à le montrer dans votre lettre de motivation et lors de l’entretien. Expliquez les raisons qui vous poussent à postuler à ce poste et faites part de votre engouement.

 

3. Vous ne vous vendez pas assez

S’il existe un moment pour se vendre, c’est bien celui de la recherche d’emploi. Si vous ne communiquez pas clairement vos compétences, vos connaissances et votre éducation, c’est finalement votre faute si vous n’obtenez pas le poste. La frontière entre arrogance et confiance est fragile. Veillez à ce que votre confiance reste humble. N’hésitez pas à partager vos réalisations précédentes car cela montrera la fierté que vous avez pour votre travail. Par contre, démontrez à outrance combien vous êtes éduqué et formé jouera en votre défaveur.

 

4. Votre CV n’est d’aucune valeur pour l’entreprise

Si votre CV n’est pas rédigé de manière précise afin de montrer que vous convenez pour le poste à pourvoir, vos chances d’impressionner le recruteur durant l’entrevue seront presque nulles. Les meilleurs CV doivent :

- être courts avec un maximum de 600 à 700 mots

- dresser une liste exhaustive de toutes les compétences et l’historique des travaux réalisés

- être construits en fonction de chaque poste pour lequel vous postulez

- détailler la valeur ajoutée que vous apporterez à l’entreprise

- être précis. Si vous avez atteint certains objectifs par le passé, n’hésitez pas à quantifier vos réalisations

 

5. Vous ne vous êtes pas assez renseigné sur l’emploi ou sur l’entreprise

Les employeurs aiment savoir que vous avez pris le temps d’en savoir un peu plus sur leur entreprise. Ne pas connaître le nom du CEO de celle-ci ou l’endroit où se trouve son siège social ne fera que démontrer votre désintérêt et votre paresse. Prenez un peu de temps et consultez les informations relatives à l’entreprise présentes sur Internet. Les employeurs n’attendent pas de vous que vous connaissiez la société de A à Z mais bien que vous soyez au courant des informations publiquement disponibles sur celle-ci.

 

6. Vous donnez l'impression que tout vous est dû au cours de l'entretien

Ce n’est jamais une bonne idée de se rendre à une entrevue avec une liste d'exigences. Avoir une idée du salaire que nous souhaitons recevoir est quelque chose de correct. Par contre, exiger six semaines de vacances au premier abord sera malvenu. Qui plus est, si vous êtes exigeant dès l’entretien, l’employeur en viendra à se demander ce qu’il en sera lorsque vous aurez le travail.

 

7. Vous êtes surqualifié ou sous-qualifié

Il s’agit la probablement d’un des plus grands problèmes pour les demandeurs d’emploi. Postulez-vous toujours à des emplois de rêve même si votre expérience et votre éducation ne font pas de vous le candidat idéal pour le poste à pourvoir ? Ou, au contraire, êtes-vous tellement désespéré dans votre recherche d’emploi que vous accepteriez n’importe quel poste ? Accepteriez-vous-même un emploi sous-payé par rapport à vos qualifications ? Demandez-vous si vous visez trop haut ou trop bas et ajustez vos attentes en conséquence.

 

8. Vous n’êtes pas assez connecté à votre secteur

Ici, il ne s’agit pas de ce que vous savez mais bien de qui vous connaissez. Cela est encore plus vrai dans un marché du travail extrêmement concurrentiel. Selon des recherches d’Interview Succces Formula, en 2012, aux Etats-Unis, 3,6 millions de postes étaient vacants. Parmi ceux-ci, 80% n’ont jamais été rendus publics. Il faut en conclure que les employeurs ont certainement mené des recherches internes au sein des connexions de leur secteur afin de trouver le candidat idéal.

 

9. Vous n’êtes tout simplement pas sympathique aux yeux du recruteur

Vous avez beau être la personne la plus qualifiée pour le poste, si votre interlocuteur ne vous apprécie pas, vous n’avez aucune chance. Voici quelques conseils pour faire une bonne première impression :

- Souriez

- Ecoutez attentivement sans interrompre

- Poser des questions réfléchies

- Ne vous vantez pas et ne soyez pas trop confiant

- Soyez loquace et expressif sans pour autant dominer la conversation

- Employez un langage corporel ouvert 

 

10. Vous donnez une première mauvaise impression

Votre entretien de travail est la seule chance que vous avez pour impressionner un employeur potentiel. Afin de déterminer si vous faites une mauvaise première impression, demandez-vous si :

- vous arrivez trop tôt ou top en retard

- votre tenue est inappropriée

- vous plaisantez trop et êtes sarcastique

- vous posez trop tôt des questions relatives au salaire

- vous ne montrez pas assez votre personnalité

- vous avez l’air de vous ennuyer ou si vous faites preuve de désintérêt pendant l’entrevue

Si vous avez été à la recherche d’un emploi pendant un certain temps et que vous n’avez obtenu aucun résultat concret, il est peut-être temps de prendre du recul et de vous demander ce que vous avez mal fait. Si vous êtes assez courageux, vous pouvez envoyer un email à un recruteur et lui demander pourquoi vous n’avez pas obtenu le poste. La réponse sera peut-être dure à assimiler mais elle aura le mérite de pouvoir vous aider à long terme. 

Source

 

Commenter cet article

Archives