Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 phrases que les bons chefs d’entreprise ne devraient jamais prononcer

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Mars 2015, 08:57am

Catégories : #ENTREPRISE, #TRAVAIL, #DEVELOPPEMENT, #RELATIONS

10 phrases que les bons chefs d’entreprise ne devraient jamais prononcer

Bernard Marr, auteur de best-sellers financiers et expert en management, a rassemblé sur LindkedIn 10 phrases que tout bon dirigeant d’entreprise devrait s’interdire de prononcer. « Si vous vous rendez compte que vous dites ces phrases en tant que chef d’entreprise, il est peut-être temps de prendre du recul et d’examiner vos motivations », précise Marr.

 

Voici ces assertions :

 

1. « Vous avez de la chance d’avoir un emploi »

Si l’on tient à la situation économique actuelle, il y a certainement une part de vérité dans cette phrase. Toutefois, il s’agit d’une menace vide. Tout comme un employé a la chance d’avoir un emploi, en tant que dirigeant, vous avez de la chance d’avoir un candidat qualifié qui travaille pour vous et qui est capable de pourvoir au poste. Vous pouvez cesser toute collaboration avec un employé si les choses ne fonctionnent pas comme vous l’entendez mais des petites menaces de ce genre n’aident personne.

 

2. « Il s’agit de travail, cela n’est pas censé être amusant »

Il s’agit d’une fausse idée selon laquelle tout ce qui touche au travail revient à être une corvée. Les personnes peuvent être passionnées et profiter de toutes sortes de tâches. Au lieu de prononcer ce type d’assertion plaintive, essayez de voir ce qui est la cause du comportement que vous critiquez. Vos employés ne se sentent peut-être pas motivés par leur fonction ? Ou bien, pensent-ils que le travail qu’ils réalisent ne leur appartient pas ? Veillez à découvrir comment vous pouvez stimuler leur passion et leur fierté même s’il s’agit d’un travail éprouvant.

 

3. « Je ne vous paie pas pour penser »

Vous ne pouvez pas empêcher vos collaborateurs de penser et d’innover. Même les personnes qui exercent les emplois les plus serviles peuvent avoir des idées capables d’améliorer les processus de réalisation des choses. Dans l’entreprise, il est important d’écouter et de respecter tout le monde, du CEO au concierge.

 

4. « Ce n’est pas moi qui crée les règles »

C’est peut-être vrai mais ce genre de phrase sape votre autorité et vous fait passer pour une marionnette en tant que dirigeant. Il existe plusieurs manières de répondre à une plainte relative à la politique de l’entreprise. Il vous est loisible de diriger l’employé vers la personne ou ver le service adéquat capable d’instaurer un changement ou de prendre en charge personnellement la totalité de la plainte.

 

5. « Votre travail est de faire ce que je vous dis de faire »

Ne pas respecter les priorités d’un employé lors d’un moment de crise de votre entreprise est une démarche irrespectueuse qui fait penser que vous n’avez pas une vue d’ensemble de la gestion des projets et des priorités. Au lieu de purement et simplement réaffecter les personnes, veillez à expliquer les raisons de ces changements et la manière dont leurs projets en cours seront concernés.

 

6. « C’est la façon dont nous avons toujours fait les choses »

Cette phrase revient à dire « Je n’aime pas le changement ». Cela signifie en outre que vous craignez toute transformation. Mais ce n’est pas parce que vous avez fait quelque chose de la même façon pendant de nombreuses années qu’il s’agit de la meilleure manière de procéder. Veillez à examiner les causes de vos propres hésitations ainsi que la valeur d’une proposition.

 

7. « Je vais délibérer sur cette question »

En d’autres termes : « Je ne me soucie pas vraiment de ce que vous pensez et je continuerai à faire les choses comme si vous n’aviez pas exprimé votre opinion ». Au lieu de faire croire à quelqu’un que son idée a été accueillie avec intérêt, pourquoi ne pas véritablement l’écouter ?.

 

8. « J’ai reçu une plainte anonyme »

Les plaintes anonymes sont l’étincelle qui peut mettre le feu aux relations entre services et engendrer du ressentiment entre les employés. De cette manière, vous faites comprendre à votre personnel que si la plainte a été faite anonymement, il y certainement une raison. Evitez de mentionner le fait qu’une autre personne a déposé une plainte et assumez vous-même la situation en disant quelque chose comme « J’ai remarqué que » ou « Mon attention a été attirée par ».

 

9. « Il suffit juste de comprendre »

Ce type de gestion est agressif et relève de la paresse. Si vous pensez que votre employé devrait comprendre quelque chose par ses propres moyens, vous pouvez lui indiquer les ressources dont il dispose ou la formation qu’il peut suivre afin d’y parvenir. 

 

10. « Cela ressemble à un problème personnel »

Les problèmes personnels ne deviennent des problèmes professionnels que lorsqu’ils affectent la performance d’un employé. Si un de vos collaborateurs arrive régulièrement en retard à cause d’un problème à la maison, ce problème devient le vôtre. Un bon dirigeant aidera ses employés à réfléchir aux solutions plutôt de que de les laisser seuls face à leurs problèmes. 

Source

 

Commenter cet article

Archives