Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO: Un dîner presque parfait vire aux insultes et à la bagarre

Publié par MaRichesse.Com sur 19 Janvier 2015, 23:04pm

Catégories : #INSOLITE, #VIDEO

VIDEO: Un dîner presque parfait vire aux insultes et à la bagarre

Il fallait que cela arrive un jour, les critiques d'un candidat d'"Un dîner presque parfait" ont dégénéré et le repas a tourné court, relate Ozap. Menaces et insultes ont fusé. Un triste spectacle.

Arrive-t-on à la fin d'"Un dîner presque parfait"? La scène vue hier sur W9 en France en a choqué plus d'un, l'atmosphère tendue entre candidats tournant finalement aux insultes et aux menaces physiques.

Sandra, la candidate qui recevait hier, était visiblement excédée par les critiques lancinantes de Sébastien, participant tâtillon de l'émission. Celui-ci, en fin de repas, commence par lui dire qu'il s'excuse mais n'a rien apprécié et ce du début à la fin du menu. Ensuite, alors qu'un autre candidat, plus délicat, explique trouver dommage qu'elle ait servi des fruits en boîte, la situation dégénère.

Car c'est là que Sébastien, l'invité le plus critique, s'exclame: "Tu as vraiment servi des fruits en conserve dans ton dessert? On est dans une émission culinaire, à ta place j'aurais honte!". C'en est trop pour l'hôte du jour qui le somme de se taire: "Ferme ta g****, si je me lève tu vas avoir mal, arrête de casser les c*******. Je te le dis juste...", le menace-t-elle aussitôt devant la table très mal à l'aise.

"Pourtant c'est comme ça, c'est tout", s'entête calmement Sébastien, comptable de 37 ans. Sandra, agent d'entretien de 19 ans, saisit un verre d'eau et lui jette au visage. "Espèce de c**", ose-t-elle même froidement. Le candidat décide de quitter le jeu sur le champ. "Ouais ben tu te casses", l'encourage Sandra sans regret d'avoir eu ce geste violent qui plus est devant la France entière. "Je suis cash", a-t-elle justifié avec aplomb face caméra après le départ des invités.

Un exemple plus que douteux pour les jeunes qui regardent le programme et un vocabulaire qui n'a pas dû enchanter la ménagère de plus de 50 ans, public cible de l'émission culinaire. Ce format télévisé - type "Quatre mariage, une lune de miel" et assimilés - où la critique est reine réveille le pire chez les participants et les téléspectateurs, déplore-t-on depuis longtemps. N'a-t-il pas atteint ses limites? 

Source

Commenter cet article

Archives