Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Santé: vers un traitement efficace pour soigner les démences

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Janvier 2015, 09:29am

Catégories : #CERVEAU, #SANTE-BIEN-ETRE, #SCIENCE

Santé: vers un traitement efficace pour soigner les démences

L’espoir est grand pour les personnes atteintes de démences ou de maladies neurodégénératives comme Alzheimer. Alors que jusqu’à présent, il n’existait aucun traitement curatif de ce type de maladie, une équipe de chercheurs belges de l’Université catholique de Louvain a peut-être trouvé un moyen d’élaborer un traitement pour soigner les démences. Et en particulier la démence fronto-prontale qui représente 50% des cas avant l’âge de 60 ans. 

 

Isoler les cellules endommagées pour les recréer

L’étude, publiée le 31 décembre 2014 dans Steam Cell Reports, le journal officiel de la recherche sur les cellules souches, consistait à observer le développement de cellules souches pluripotentes induites – c’est-à-dire fabriquées en laboratoire – de patients qui présentaient une mutation du gène de la progranuline, une protéine importante dans le développement des cellules. L’objectif : recréer des neurones endommagés en laboratoire. Car la mutation de ce gène est souvent liée à cette maladie. 

 

Une molécule guérisseuse

L’expérience sur les cellules souches a ainsi conduit les chercheurs à identifier une série de réactions à l’intérieur des cellules "malades", appelée "Wnt", et qui correspond au développement de la maladie. En traitant et supprimant cette série de réactions chimiques à l’aide d’une molécule, les neurones retrouvaient alors la capacité à se développer normalement. De quoi satisfaire les chercheurs belges.

Identifier et prévenir la maladie

"Les cellules souches pluripotentes induites peuvent désormais être utilisées pour mieux comprendre les démences, et notamment la démence fronto-temporale, et pourrait mener au développement d’un médicament qui pourrait couper court ou ralentir la dégénérescence des neurones" commente le Docteur Catherine Verfaillie, co-auteure de l’étude. Enfin, les chercheurs belges suggèrent que les causes principales de démence sont sûrement présentes – et donc identifiables – bien avant la soixantaine. De quoi peut-être un jour prévenir la maladie. 

Source

Commenter cet article

Archives