Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Santé: une nouvelle chose que vous risquez en buvant trop

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Janvier 2015, 09:17am

Catégories : #BOISSON, #ALCOOL, #NUTRITION, #SANTE-BIEN-ETRE

Santé: une nouvelle chose que vous risquez en buvant trop

En cette période de festivités, les verres sont souvent de trop. Ce qui n’est pas sans risque. On sait que l’alcool, consommé en excès et/ou rapidement, affecte le comportement et la prise de décision, mais est aussi facteur de traumatisme.

Début décembre, une étude publiée dans Alcohol, une revue internationale biomédicale, par des chercheurs de l’école de médecine de l’université de Loyola à Chicago vient apporter une nouvelle pierre à l’édifice. Elle montre les effets d’une trop grande consommation d’alcool sur le fonctionnement du système immunitaire qui devient alors moins efficient. Et des risques sur le long terme. 

Mené par le pneumologue Majid Afshar sur des jeunes adultes – 8 femmes et 7 hommes – âgés en moyenne de 27 ans, le protocole consistait à faire boire quatre à cinq shots de vodka en fonction de la corpulence et en moins de 2h pour atteindre 0,8g d’alcool par litre de sang, soit l’équivalent d’une ingestion excessive.

Des analyses de sang étaient ensuite effectuées 20 minutes, puis deux à cinq heures après l’ingestion pour observer le taux de lymphocytes, dits "globules blancs", présents dans le sang. Et les résultats sont sans appel.

 

Baisse des défenses immunitaires 2 à 5 heures après alcoolisation

Tout d’abord, les chercheurs ont observé une première phase d’emballement du système immunitaire 20 minutes après la prise des shots avec un taux plus élevé de leucocytes, monocytes et phagocytes. Ce qui correspond à une période d’intense activité immunitaire, les taux de cytokines (une protéine signal) étant également plus élevés.

A cette première phase succédait, deux heures après l’ingestion, une seconde phase de moindre intense activité du système immunitaire avec des taux moins élevé que la normale de lymphocytes.

 

 

Boire trop, et trop rapidement peut donc conduire à l’affaiblissement des défenses immunitaires. Ce qui augmente les risques d’infections en tout genre. Si vous vous réveillez avec un gros rhume ou une bonne grippe au 1er janvier, ne soyez pas étonnés !

Commenter cet article

Archives