Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


4 coups durs quand on reprend des études

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Janvier 2015, 02:10am

Catégories : #ECOLE, #TRAVAIL, #RELATIONS

4 coups durs quand on reprend des études

MBA, master complémentaire, formation universistaire... De plus en plus de travailleurs reprennent des étudesaprès quelques années de vie active. Pour mettre à jour leurs compétences, booster leurs CV ou complètement réorienter leur carrière. Mais la transition du statut de professionnel avec salaire régulier à celui d’étudiant peut être rude. Quels sont les pires impacts de cette décision ? Comment les minimiser ?

 

1. Pas de salaire

Tout d'abord, sachez que si vous démissionnez pour reprendre des études, vous ne bénéficierez pas du chômage. En revanche, si vous êtes chômeur complet indemnisé, que vous avez fini vos études depuis 2 ans et que vous vous dirigez vers une profession en pénurie, vous pouvez continuer à percevoir des allocations pendant vos études.

Si ce n'est pas le cas pour vous, le plus grand choc sera évidemment de ne plus être payé tous les mois. À moins que vous ne puissiez compter sur le soutien financier de votre partenaire ou de votre famille, vous devrez bien préparer vos nouvelles études en prenant soin d'avoir fait assez d'économies pour assurer votre année. Si vous êtes un peu juste, établissez un budget serré et tenez-y vous.

Si cela s’y prête, vous pouvez également suivre des cours le soir et le week-end, en continuant de travailler la journée : puisque de plus en plus de professionnels retournent à l'école, l'offre de cours s'est adaptée. Les cursus sont de plus en plus flexibles, pour permettre aux étudiants de concilier travail et études.

 

2. Travailler les nuits et les week-ends

En reprenant des études, le temps va vous manquer. Cours, recherches, réunions étudiantes, conférences la journée, études et travaux de groupe le soir et les week-ends... Dur d’avoir une vie sociale à ce rythme-là.

Pour être sûr de relâcher la pression de temps en temps, aménagez-vous un moment de pause obligatoire, par exemple du vendredi soir au samedi matin : votre créneau sans travail ni culpabilité pour vous détendre et voir vos amis. Pour le reste, il va falloir devenir expert en gestion du temps, et saisir toutes les occasions pour en gagner. Soyez plus efficace dans votre étude, en profitant de vos trajets en transports en commun et de vos pauses entre deux cours pour avancer sur vos devoirs. Soyez également plus efficace dans votre vie privée : voyez moins fréquemment les personnes que vous n’avez pas spécialement envie de voir, faites votre shopping online...

 

3. Avoir de bonnes notes

Au travail, vous étiez jugé sur vos résultats, une fois par an, lors de votre entretien d'évaluation. Si les résultats étaient médiocres, vous vous faisiez remonter les bretelles mais vous aviez la possibilité de vous améliorer l'année suivante : votre patron connaissait votre valeur et vous faisait confiance. La sentence de vos notes sera par contredéfinitive et implacable. Et comme vous avez fait beaucoup de sacrifices pour pouvoir prendre ces cours, l'approche des examens vous stresse...

Réfléchissez. En tant qu'ancien travailleur, vous savez que l'importance des notes est toute relative, sauf si de bonnes notes sont nécessaires pour décrocher tel ou tel job. Si ce n'est pas le cas, ne vous tracassez pas. Tant que vous obtenez votre diplôme, vous n'aurez pas de regrets à avoir. Vous pouvez par contre vous fixer d'autresobjectifs plus concrets, comme rencontrer plusieurs dirigeants d'entreprise ou réussir vos travaux de groupe.

 

4. Trouver un nouveau job

Une fois votre nouveau diplôme en poche, il sera temps de retourner sur le marché du travail. Ce bout de papier devrait vous permettre d’enfin décrocher le job de vos rêves, mais malgré tout se relancer dans la course aux candidatures peut s’avérer très stressant. D’autant plus qu’en général, vous postulerez dans un nouveau secteur ou une nouvelle fonction, que vous connaissez peu : comment savoir quelles opportunités s’offrent à vous et quelles entreprises cibler pour postuler ?

Vérifiez d'abord que vous avez profité de tous les coups de pouce que pouvait vous offrir votre école (journée carrière, visite d'entreprises, réseau alumni, offres d'emploi, correction de CV...). Dès le début de vos études, réfléchissez à votre future carrière post-études. Tout au lond de votre cursus, inspirez-vous des cours, des professeurs et des conférenciers que vous serez amenés à suivre pour vous forger une idée précise de votre futur emploi. 

Source

 

Commenter cet article

Archives