Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à ne jamais dire à un homme nu

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Janvier 2015, 07:38am

Catégories : #COUPLE, #RELATIONS, #HOMME-FEMME, #CORPS

10 choses à ne jamais dire à un homme nu
Lorsqu’un homme est nu en votre présence, c’est soit qu’il va se laver (rarement, donc), soit qu’il s’apprête à jeter sa grande carcasse dévêtue sur votre corps émoustillé. Et c’est exactement pour cette raison qu’il est des phrases que, dans cette situation intimidante, il serait de bon ton de ne jamais prononcer devant lui. En voici 10 à bannir à jamais.

 

1. Je ne t’excite pas ?

Que vous soyez un peu déçue face au peu d’enthousiasme que vous manifeste objectivement l’entrejambe de votre partenaire, soit. Mais est-il vraiment utile de focaliser votre attention à tous les deux sur la pauvre créature rabougrie qui, loin d’être boostée par vos critiques acerbes, devrait rapidement rentrer dans sa tanière sans demander son reste ? Un conseil : fermez la bouche et tendez la main, ça vaudra bien mieux que de jouer les jurés sans cœur. "Pour moi, ce sera non".

2. Ouch, désolée, je dois ABSOLUMENT répondre à cet appel

« Oui ? Haaan, nan c’est pas vrai il t’a dit CA ?! », et de vous installer sur le lit en culotte avec votre monochaussette pour papoter avec une copine pendant que votre amoureux se les gèle, nu comme un ver, sans savoir que faire de ses mains ? N’y pensez même pas. Il n’est point d’appel qui ne puisse être reporté de quelques minutes. Et si vous étiez aux toilettes, vous auriez fait quoi ? Alors…

 

3. C’est vrai qu’il fait très froid, ici…

Ne soyez pas trop maternante, et ne tentez pas de trouver des explications logiques et rassurantes à la morosité pénienne de votre amoureux nu. Que vous soyez repoussante (sait-on jamais, méchante femme ?), qu’il ait eu une dure journée ou qu’il fasse effectivement froid, encore une fois, trop d’analyse tue l’action. Et qui est-ce qui pâtira de ces décortications scientifiques du phénomène ? C’est vous !

4. Tu m’aimes ?

Bien sûr que le fait d’avouer ses sentiments est très honorable, et ne devrait pas être correlé des pulsions sexuelles qui vous animent. Mais déjà, est-il utile de POSER la question (c’est lourd) ? Et d’autre part, il existe des moments bien plus propices à l’ajout d’un peu de guimauve dans vos relations. Le sucre, ça colle, et ce qui colle ne glisse pas.

 

5. Ah donc, tu as JUSTE un grand nez…

Ou de grands pieds. Hahaha, comme c’est amusant de se moquer des autres en s’appuyant sur des légendes urbaines improbables. Saviez-vous que Thierry Henry, surnommé l’Anaconda (hum hum) chaussait du 42 ? Si, la prochaine fois que vous vous trémoussez cul nu, votre partenaire vous confirme que vous avez un QI plus élevé que la moyenne, vous ne vous étonnerez pas…

 

6. T’aimes bien la choucroute, non ?

Oh, vous vous croyez irrésistible avec vos muffin tops (les belles boules de graisse qui s’échappent de votre jean trop serré) et ces fesses improbables que vous n’avez finalement jamais réellement vues en face ? Apprenez à balayer devant votre porte, jeune fille, et laissez donc votre charmant bedonnant tranquille. Si vous parvenez à retrouver votre chemin dans tout ça, c’est le principal.

 

7. Mon ex faisait ça, j’aimais bien

Ne JAMAIS comparer (sauf dans votre tête, évidemment) ! Ce que votre ex aimait, on s’en fout. Ce qu’il vous faisait aussi. Et si les annulingus du passé vous hantent tant, amenez le sujet de façon SUBTILE en prétextant la lecture passionnante d’un article à ce sujet, par exemple. Malin, hein ?

 

8. C’est vraiment poilu, un mec…

Alors sachez-le, quand vous dites « les hommes sont… » à un homme, il comprend tout à fait que vous faites référence à lui, en particulier si vous parlez de poils devant un poilu nu, ou de calvitie devant un chauve sans couvre-chef. C’est fou comme les femmes sont maladroites, parfois…

 

9. Faut VRAIMENT que je range cette foutue bibliothèque

Ou que je change les draps / fasse le tri sur ma table de nuit / raccommode ma culotte… Bref, toute référence à autre chose que le superbe specimen entièrement nu qui vous fait face, et lui montre combien votre attention a pu être facilement happée par un autre point du décor que lui-même, est à PROSCRIRE. Comme pour les listes de courses qu’on établit pendant un acte sexuel trop long, on fait ça DANS SA TETE. "Poireaux, couches, café… oh oui oh ouiiii / penser à ranger bibliothèque".

 

10. J’ai plus tellement la tête à ça…

Etait-il besoin de faire se dévêtir notre pauvre bougre, lequel se tient donc bêtement en tenue d’Adam à vos côtés, le poil au vent, pendant que vous listez mentalement vos courses et classez vos bibliothèque rose ? Imaginez un peu que vous offriez votre irrésistible plastique à son regard et qu’il reste de marbre, préférant parcourir du doigt un bon Marvel plutôt que les courbes affriolantes de votre irréprochable plastique. Franchement, vous êtes sans cœur. 

Source

 

Commenter cet article

Archives