Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Travail : où fait-il bon s’expatrier ?

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Décembre 2014, 16:22pm

Catégories : #ECONOMIE, #TRAVAIL, #MONDE, #ARGENT, #EMPLOI, #ENTREPRISE

Travail : où fait-il bon s’expatrier ?

Changer de pays pour changer de vie. C’est le choix de nombreux expatriés qui, chaque année, quittent leur pays d’origine pour tenter une nouvelle aventure. On peut s'expatrier pour des raisons personnelles ou professionnelles, que ce soit pour des études, des perspectives de carrières, des envies de découverte, des rapprochements familiaux. Quel que soit le motif, les candidats affluent. Mais à quel prix et pour quelles destinations ?

Comme chaque année, la banque HSBC présente son étude «Expat explorer»* qui se concentre, dans sa septième édition sur 4 aspects de la vie des expatriés : leur situation économique, leur qualité de vie, leur pouvoir d’achat et les facilités rencontrés dans les différents pays étudiés pour l’éducation des enfants.

Premier constat, cette année, la Suisse détrône l’Asie dans le classement des destinations où les expatriés sont les plus heureux de vivre. Sur le plan financier, la Suisse apparait en effet comme un pays idéal pour faire avancer ses perspectives de carrière et percevoir un bon salaire, tout en maintenant l’équilibre souhaité entre vie personnelle et professionnelle épanouies. Un quart des expatriés en Suisse gagnent ainsi plus de 200 000 $ par an, et plus de la moitié (51%) confirment avoir trouvé un meilleur équilibre de vie depuis leur installation.

L’Asie, de son côté, joue la carte des hauts revenus. Singapour se hisse à la deuxième place du podium, passant ainsi de la 6ème à la 2ème place des destinations favorites des expatriés. Suivent ensuite la Chine (3ème place), l’Allemagne (4è), le Bahrain (5ème), la Nouvelle-Zélande (6e), la Thaïlande (7e) et enfin Taïwan qui arrive en 8ieme positon.

En Asie, pas moins de 19% des expatriés gagnent plus de 200 000$ par an (on se rapproche de la proportion suisse, leader en la matière). Parmi les pays asiatique, la Chine arrive en tête. L’Empire du milieu compte en effet la plus large proportion mondiale d’expatriés à hauts revenus.

Quant aux pays du Moyen-Orient ils continuent, toujours selon l’étude « Expat explorer »d’attirer les expatriés carriéristes cherchant à accroître leur potentiel de gains. Près de six dixièmes (56%) d’expatriés  y déménagent à la recherche de meilleures perspectives d’emploi.

Du côté des familles candidates à l’expatriation,  enfin, c’est la Nouvelle-Zélande qui est privilégiée. La destination est citée comme la meilleure destination pour les familles du fait d’un standard de vie meilleur (54% des sondés), d’un climat plaisant (89%) et d’une sécurité pour les enfants (87%) semblant faire la différence dans cette partie du monde.

Bien étudier le coût de l’expatriation

En parallèle de cette large étude, ECA International**, spécialiste de la gestion de l’expatriation dans le monde, publie également les résultats d’un autre rapport intéressant sur le coût de la vie des expatriés. Il compare le niveau de prix dans plus de 400 villes et lieux du monde.

C’est en Norvège que le coût de la vie est le plus élevé. Oslo détrône Tokyo (qui occupait le haut du podium depuis 3 ans) et arrive en tête des villes les plus chères du monde. Luanda, la capitale de l’Angola, passe, quant à elle, de la 4ème à la 2ème place du classement. Dans la capitale Angolaise, les expatriés ont du mal à  trouver des biens et des services et ces derniers se monnaient à prix d’or. Enfin, les villes de Stavanger (Norvège), de Djouba (Soudan du Sud) et de Moscou arrivent dans le top 5 des villes les plus chères. A noter enfin, en Europe, Paris recule de 4 places et arrive au 39ème rang du classement. Autant d’informations précieuses et à intégrer dans sa réflexion à l’heure des choix sur telle ou telle destination. Candidat à l’expatriation ?  Vous avez toutes les cartes en main pour faire votre choix. Accepter un poste à l’étranger, c’est aussi donner un nouveau souffle à une carrière et adopter de nouveaux modes de vie enrichissants. Une belle aventure à préparer avec minutie.

L’enquête Expat Explorer, aujourd’hui dans sa septième édition, a été commandée par HSBC Expat et conduite par la société indépendante d’études de marché YouGov auprès de 9300 expatriés interrogés par le biais d’un sondage en ligne. L’enquête s’est déroulée entre avril et mai 2014 et a recueilli les avis d’expatriés de près de 100 pays à travers le monde.

** Etude réalisée à partir d’un panier moyen composé de biens de consommation et de services courant consommés par les expatriés

Source

Commenter cet article

Archives