Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Jeux et informatique pour renforcer le niveau des élèves en mathématiques

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Décembre 2014, 02:01am

Catégories : #ECOLE, #ENFANT, #TECHNOLOGIE

Jeux et informatique pour renforcer le niveau des élèves en mathématiques

Forte du constat que l'innumérisme constitue, comme l'illettrisme, un problème majeur, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation nationale, a décidé de «relever un triple défi» avec des «programmes de mathématiques en phase avec leur temps», «des enseignants mieux formés et mieux accompagnés pour la réussite de leurs élèves» et une «image rénovée des mathématiques».

Si la France obtient la place enviée de deuxième nation possédant le plus de médailles Fields, la plus haute récompense mondiale en mathématiques, les résultats de l'enquête PISA sont en effet nettement moins glorieux. Cette enquête, qui évalue les connaissances des élèves de quinze ans dans 65 pays, situent les Français dans une petite moyenne. Entre 2003 et 2012, le groupe des meilleurs élèves est ainsi passé de 20 % à 12,9 % d'une génération.

Pour «donner le goût des maths aux élèves», la ministre entend renforcer la place du jeu. «La dimension ludique» des mathématiques et le numérique «seront développés» pour «motiver davantage les élèves et encourager leur autonomie». Le ministère prévoit de «mieux accompagner et diffuser» les expérimentations pédagogiques. Les modalités d'évaluation des élèves seront «plus positives et formatrices».

 

Valorisation des travaux de mathématiciennes célèbres

Dans cette même ligne, l'enseignement des mathématiques sera renouvelé grâce à l'apport de l'informatique. Les nouveaux programmes de l'école et du collège, en cours de remaniement, prendront appui sur le numérique et proposeront notamment «des situations en lien avec le quotidien, les métiers et les autres disciplines».

Même à travers les mathématiques, Najat Vallaud-Belkacem entend poursuivre son combat sur l'égalité hommes-femmes. Il s'agit cette fois de «combattre les stéréotypes sexués dans les manuels», explique-t-on. À cette fin, le ministère souhaite notamment «sensibiliser» les éditeurs de manuels scolaires. «Un effort particulier sera porté à l'identification des stéréotypes sexués dans l'écriture des exercices, des examens et des concours». Le ministère prévoit aussi de valoriser les travaux de mathématiciennes célèbres, de promouvoir l'orientation vers les formations et métiers scientifiques et techniques auprès des filles.

La formation en mathématiques des futurs professeurs des écoles sera renforcée à l'université. Le niveau de ces derniers est en effet souvent pointée du doigt dans les enquêtes du ministère. Ceux-ci sont en effet majoritairement issus de filières littéraires. En guise de réponse à la difficulté, aujourd'hui de recruter des professeurs de mathématiques en France, Najat Vallaud-Belkacem se contente d'afficher «le maintien à un niveau élevé du nombre de postes ouverts aux concours mathématiques» et la création d'une option «informatique» au CAPES de mathématiques. Pas sûr que cela suffise à détourner les étudiants «matheux» des filières plus rémunératrices de l'ingénierie, notamment.

Plus classiquement, la ministre entend encourager les carrières scientifiques auprès des élèves. Un portail national dédié aux mathématiques «constituera un outil de référence pour les enseignants, élèves et leurs parents et référencera et mettra en valeur les ressources pédagogiques, les événements et publications autour de l'actualité des mathématiques». 

Source

 

Commenter cet article

Archives