Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


4 astuces entraîner votre cerveau à surmonter l’échec

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Décembre 2014, 17:29pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #TRAVAIL, #ENTREPRISE, #RELATIONS

4 astuces entraîner votre cerveau à surmonter l’échec

Il y a longtemps que les neurosciences savent qu’une situation stressante déclenche chez une personne une réponse du type combat-fuite. Ce type de réaction est utile dans certains contextes mais cela est moins évident lorsqu’il s’agit des affaires ou du travail. En effet, dans ces moments, il vaut mieux garder la tête froide.

 

Une réponse combat-fuite envoie un signal à votre cerveau et à votre système nerveux afin qu’ils agissent immédiatement sur le plan physique. Dans la sphère professionnelle, ces moments de stress se manifesteront sous la forme d’une explosion émotionnelle ou d’une fuite du lieu de travail. Ces réactions ne feront qu’empirer la situation.

En d’autres termes, une réction du type combat-fuite au travail vous induira en erreur lorsque vous tenterez d’évaluer sérieusement la gravité de la situation. Votre cerveau libère des produits chimiques destinés à sauver votre vie en cas d'attaque d'ours, alors que ce dont il s'agit, ce sont les habituelles tracasseries auxquelles vous êtes confronté sur votre lieu de travail.

Si vous adoptez une attitude optimiste au lieu d’une réponse combat-fuite, vous aurez moins tendance à interpréter une situation stressante comme une catastrophe à proprement parler. Pour Jon Pratlett, pionnier de l’emploi des neurosciences lors de formation en leadership : « La manière dont vous vous expliquez vos revers, vos déceptions et vos erreurs peut considérablement affecter vos résultats. Le pessimisme ou l’optimisme d’une pensée aura une incidence sur les choix que vous êtes amené à faire et sur les actions que vous entreprenez ».

Selon Pratlett, il est crucial d’avoir une attitude positive face à l’échec car cela réduit notre besoin émotionnel d’adopter une réponse de combat-fuite et cela nous permet de prendre de meilleures décisions lorsque le cours des évènements est très rapide.

Afin de cultiver une attitude positive même par temps de crise, il vous faut modifier votre dialogue intérieur afin que l’échec soit considéré comme impersonnel, temporaire, évitable et limité plutôt que personnel, permanent, inévitable et omniprésent. 

 

Pour ce faire, voici 4 conseils rassemblés par Inc.com :

 

1. Evitez de considérer l’échec comme quelque chose de personnel

Les personnes pessimistes ont tendance à prendre l’échec de manière personnelle. Pour elles, leurs problèmes sont la conséquence de leur nature et de leurs actions. Les pessimistes se voient comme des perdants. Les personnes optimistes interpréteront l’échec de manière philosophique. Pour elles, les problèmes sont des puzzles qu’il s’agit d’assembler et de résoudre dans le futur. Les optimistes se demandent ce qu’ils doivent faire autrement pour améliorer une situation.

 

2. Considérez l’échec comme un évènement temporaire

Les personnes pessimistes ont tendance à considérer l’échec comme permanent. Elles estiment que leurs efforts seront à nouveau voués à l’échec si elles recommencent quelque chose après avoir déjà échoué. Pour les personnes optimistes, l’échec est temporaire. Il s’agit avant tout d’un signal indiquant qu’il faut tenter une approche différente basée sur d’autres enseignements.

 

3. Assumez la responsabilité de vos échecs

Les personnes pessimistes considèrent que leurs échecs sont le résultat du destin et de l’action de forces extérieures incontrôlables. Pour elles, l’échec est l’aboutissement de la malchance. Les personnes optimistes se concentrent sur ce qu’elles auraient pu faire différemment. Les optimistes estiment qu’un échec est le résultat de leurs propres erreurs. 

 

4. Gardez l’échec en perspective

Les personnes pessimistes exagèrent l’impact de l’échec. Pour elles, l’échec prend des proportions tellement énormes que toutes les autres choses de la vie n’ont plus d’importance. Pour les personnes optimistes, l’échec a une portée limitée. Elles voient ce type de situation comme un obstacle qui se trouve sur le chemin de la réussite. Les optimistes accordent moins d’importance à l’échec et ont la capacité de passer à autre chose. 

Source

Commenter cet article

Archives