Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO: Pour Barack Obama, l'accès à Internet est un «service vital»

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Novembre 2014, 07:32am

Catégories : #VIDEO, #INTERNET, #OBAMA, #JUSTICE

VIDEO: Pour Barack Obama, l'accès à Internet est un «service vital»

Les défenseurs des libertés en ligne ne pouvaient pas rêver d'un meilleur soutien. Le président des États-Unis, Barack Obama, a insisté lundi sur l'importance de protéger «le plus fortement possible» la neutralité du Net, qui garantit à tous les internautes un accès égal et sans discrimination à Internet. Dans une vidéo publiée sur YouTube et un commuiqué de presse, le président en appelle à la Federal Communications Commission (FCC, le régulateur américain des télécoms), qui travaille actuellement sur un nouvel ensemble de règle d'encadrement du trafic Internet aux États-Unis. «Un Internet ouvert est indispensable à l'économie américaine et à notre quotidien», a-t-il commenté. Le président des États-Unis a notamment appelé la FCC à requalifier l'accès à l'Internet comme un «service vital» selon les dispositions du Communications Act de 1934 (Title II), qui promeut l'accès le plus large et sans discrimination des services de télécommunications aux citoyens américains.

Un projet contesté de la FCC

Ces déclarations interviennent au terme d'une année particulièrement mouvementée pour la neutralité du Net, qui a été remise en cause à de nombreuses reprises par les fournisseurs d'accès à Internet et les grands services en ligne. En avril, la FCC s'était prononcée en faveur d'une régulation permettant l'instauration d'un Internet «à deux vitesses». Selon ce plan, des grands fournisseurs de services en ligne pourraient obtenir une livraison plus rapide de leurs contenus par rapport à leurs concurrents, contre rémunération. Cette règle vise notamment à faciliter la fluidité de ces services, qui peuvent être ralentis face à un trop grand afflux d'utilisateurs. Face à ce problème, la plateforme de vidéos en ligne Netflix avait déjà conclu un accord avec l'opérateur Comcast au mois de février, afin que ses abonnés puissent charger plus rapidement des films et des séries.

Ce projet de la FCC avait néanmoins reçu de nombreuses critiques de la part des internautes américains et des militants. L'organisation de défense des libertés en ligne EFF a compté près de 1,7 million de commentaires envoyés au régulateur des télécoms américains à ce sujet, et s'est réjoui du soutien de Barack Obama à sa cause. «On ne peut pas laisser les fournisseurs d'accès nous empêcher d'avoir un meilleur accès à Internet ou de choisir les gagnants et les perdants du marché des services et des idées en ligne», a estimé le président des États-Unis. Il a explicitement demandé à la FCC d'interdire la «priorisation payante», autrement dit des accords qui permettraient à certains fournisseurs de contenus de rémunérer les fournisseurs d'accès pour que leurs données soient privilégiées dans la gestion du trafic. Barack Obama a néanmoins rappelé que la FCC était une agence indépendante, et que la décision n'appartenait qu'à ses membres. 

Source

Commenter cet article

Archives